Geneanet > Pesquisar > Biblioteca

Biographie ardennaise, ou Histoire des Ardennais qui se sont fait remarquer par leurs écrits, leurs actions, leurs vertus ou leurs erreurs

Registo reservado a membros Premium

Aceda à totalidade da Biblioteca de Genealogia: livros antigos, monografias, jornais antigos, etc. Mais de 3 mil milhões de pessoas indexadas, uma mina de ouro que pode enriquecer a sua genealogia!
A partir de US$ 4,13 por mês

Biographie ardennaise, ou Histoire des Ardennais qui se sont fait remarquer par leurs écrits, leurs actions, leurs vertus ou leurs erreurs

Biographie ardennaise, ou Histoire des Ardennais qui se sont fait remarquer par leurs écrits, leurs actions, leurs vertus ou leurs erreurs

Fonte : Internet Archive

Biographie ardennaise, ou Histoire des Ardennais qui se sont fait remarquer par leurs écrits, leurs actions, leurs vertus ou leurs erreurs

Biographie ardennaise, ou Histoire des Ardennais qui se sont fait remarquer par leurs écrits, leurs actions, leurs vertus ou leurs erreurs

Fonte : Internet Archive

Resultados : DE


Página 13

Table Pascale* par le moine Isaac Argyre de Constantinople. - Tables manuelles astronomiques de Ptolémée et de Théon. Paris, Eber-hart,


Página 15

qu'il avait exercée auprès de M. de Turenne, qui " ne lui avait donné que des exemples de modération, qu'à


Página 21

HANNAPES (Nicolas DE), ainsi nommé d'un village-de Thiérache, canton de Rumigny, y naquit vers im5 (i


Página 22

+ Qn^tioû^ de. grand pénitencier, Nicolas IV, de Tarii unanime du sacré collége,, lo choisit pour nemplir ce poste +é*une>nt


Página 29

la Tour, fille de feu Henri de la Tour, prince de Sedan (morte en octobre 1638), est suivie d'un Sixain


Página 29

La Dédicace à demoiselle Julienne de la Tour, fille de feu Henri de la Tour, prince de Sedan (morte


Página 29

une Ode chrétienne à demoiselle Anne de Rohan. A la tète de l'ouvrage, un Anonyme D. F. S- feit hommage


Página 33

nouveau, tiré des observations de- Thomas de Kempis* Liége^. 1667, *-S*- 16%


Página 36

en vers latins de Y Art Poétique de Boileau : production inédite, qui formerait deux volumes, en" y réunissant les


Página 40

Dans sa Dédicace à Henri de la Tour, datée du collége de Sedan, le Ier août 1600, Hérauld se


Página 43

U* libri duo àParis y Olivier de Varennes, 1640, in-^°, p. 538j


Página 47

Marck, leur fils, et de Françoise de Brézé, comtesse de Messaincourt, son épouse. L'ouvrage commence i Louis* le-Gros, et finit


Página 47

de la Roche-Guyon, avec, demoiselle Anne de Laval , il est dédié à demoiselle Philippe de Commercy et de Montmirail,


Página 47

maréchal de Fleuranges et de Guillemette de Saarbruck, et ceux de Robert IV de la Marck, leur fils, et de


Página 47

il est dédié à demoiselle Philippe de Commercy et de Montmirail, et douairière de la Roche-Guyon, par Mat. Herbelin ,


Página 47

fut présenté en 15fy à Louis de Bourbon, duc de Montpensier, par Fauteur, qui s'y est peint "dans une vignette.


Página 47

en 1539, au mariage de Louis de Silly, seigneur de la Roche-Guyon, avec, demoiselle Anne de Laval , il est


Página 47

de Saarbruck, et ceux de Robert IV de la Marck, leur fils, et de Françoise de Brézé, comtesse de Messaincourt,


Página 47

ét très-horiorée dame j madame Guillemette de Saarbruck j comtesse de Braine j frère Mat. Herbelin, trésorier de Saint-Ived de


Página 48

HUGUES DE RETHEL, né dans la ville qui porte ce nom, vers 14-*o, fut destiné


Página 50

rétablissement du siége de Reims-. M. de Coucy (i), nouvel archevêque, le prit pour grand vicaire. Il eut la plus


Página 54

des Mélanges de poésie de Fremin, baron de Stonne. Elle est -datée de Tahure, le 30 août 1767. En voici


Página 55

que quelques biographes Font appelé Jean de Gand,, et lui ont donné cette ville pour berceau.


Página 55

JANDUN (Jean DE). L'écrivain qu'on vient de nommer, naquit vers 1290, à Jandun, canton dé Signy-l'Ab-haye,


Página 55

terminé ses études â Paris, Jean de Jandun y professa la philosophie et la théologie-, et, dès l'année 1320,


Página 56

j en faveur de l'empereur Louis de Bavière, brouillé avec le pape Jean XXII (i). Get ouvrage, plus juridique que


Página 59

n'est donc point le prince Henri de la Tour qui introduisit l'imprimerie en cette ville, comme l'a dit M. Peyran,


Página 59

remarquable par sa ténuité (3). Jacques de Sau-lecque, artiste à Paris, ayant gravé, en 163S, un caractère à l'imitation de


Página 60

avait fourni en 1625 à Élisabeth de Nassau, princesse de Sedan, cent paires d'armes de chevaulégers , qui consistaient, pour


Página 62

françaises (par Clément Marot et Théodore de Bèze.) Sedan, ibid.* 1635, in-64, contenant 506 pages non chiffrées, avec musique. La


Página 63

La protection que le prince Henri de la Tour accorda aux lettres et fc ceux qui les cultivaient, attira à


Página 63

probable qu'ils étaient de l'illustre famille de Jonston de Cr Qgboro.


Página 69

épigrammes sur le mariage de Henri de la Tremouille, duc de Thouars, avec Marie de la Tour, célébré le 19


Página 69

Jacques -, une épigramme à Jacques Baron de Jonston y quatre pièces au poète Jean Scete, Scototarvatius ou à Scottis-Tardet


Página 69

Tremouille, duc de Thouars, avec Marie de la Tour, célébré le 19 janvier 1619 (2) :


Página 69

Tilenus, et une épigramme à Henri de la Tour, duc de Bouillon,. sur la mort de la princesse Louise, sa


Página 71

JOSEPH DE MORLAIX (fe père). L'Ardenne, à laquelle il consacra ses travaux pendant plus de


Página 72

20 septembre 1640, par Frédéric Maurice de la Tour, prince de Sedan, pour former dans cette ville une communauté au


Página 73

Joseph : Discours funèbre de François de Lorraine9 prince de Joinville. Paris, Thierry, 1640, - >in-4°.


Página 73

et panégyrique du R, J. Joseph de Morlaix j préd. Capucin * où sont décrites les plus falles particularités de


Página 73

eut pour panégyriste le P. Joseph de Dreux , son confrère, qui célébra ses vertus dams : Oraison funèbre et


Página 74

laissa poipt 4& postérité de Marguerite de Joyeuse, danve de Verpel, sa cousine, fille de Michel, )^rpn de Verpel, seigneur


Página 74

, était second fils d'Aptoine François de Joyeuse, comte 4e Gran4p?é, gouverneur de Mouzon et de Beaumont-en-Argonne, et d'Henriette de


Página 74

Capucins A parle d'vm P* Joseph de Morlai^ inai" celui-ci floriffait fm 1719.


Página 74

Mouzon et de Beaumont-en-Argonne, et d'Henriette de la Vielzville. N^ en i(î31, il se signala en divers siéges et c


Página 75

il procéda avec Barthélemi Aubertin, Jean de Chadirac, et les commissaires du roi, à l'évaluation des revenus des principautés de


Página 75

Frédéric Maurice ayant succédé à Henri de la Tour en 1623, Justel devint surintendant de sa maison, et il procéda


Página 76

servi très-avantageusement d'un MS. que Nicolas de Fevre lui avait confié peu de temps avant sa mort- Dans cette dédicace,


Página 76

Par Pépitre dédicatoire à Jacques Auguste de Thou, Justel apprend qu'il s'est servi très-avantageusement d'un MS. que Nicolas de Fevre


Página 77

de ja dédicace adressée à Elisabeth de Nassau, duchesse de Bouillon. Elle est datée de Pavis, le ier janvier 1618.


Página 88

(1) La famille de Roucy possédait dans leis Ardennes les terres d'Aspremotit-iur-Aisne, de Chalandiy-Elaire, Cheveuge,, Manre, -


Página 89

cher et bien aimé " Nicolas Le Larger sieur de la Plante, lieutenant d'una " compagnie de chevau-légers au régiment


Página 89

en France, (article communiqué par M. Gattrez de Mésière.)


Página 91

de notre ar-m mée, ledit sieur de la Plante y servit volontairement, " s'étant trouvé aux siéges et prises de


Página 95

nouvelle université que le cardinal Charles de Lorraine avait établie depuis peu. Ses succès répondirent à son application. Appelé à


Página 95

siècle , servit d'asile à Jean de Sarisbéry et autres savans anglais que poursuivait le besoin, était alors régi par


Página 99

pour concourir à son instruction. Auguste-Guy Guinemenfc de Kéralio (i), gouverneur dut jeune prin<çe, était également digne d'apprécier* les talens


Página 104

de Joseph Jacquier et de Marguerite de Santis, et fit profession chez les Minimes en 1728. Il joignait à de


Página 108

ensuite "convertie en collégiale par Roger Ier, comte de Porcien, en 1082, et transformée en une abbaye de Prémontrés en


Página 129

en géographie, et prétendait que MM. de Port-Royal, étaient les ennemis de la véritable -science, et qu'ils en détournaient avec


Página 130

ministre Allix une production de Jean de Paris, dominicain, aussi peu favorable à la croyance de l'Église romaine (3). Du


Página 137

ot A. M. pro testimonio Josephi de Jesu Christo libri duo. Lond., 1706, in-8°.


Página 139

que Montfaucon a écrit contre M. de Tillemont dans ses remarques sur saint Athanase. (Michault, Mél. hist., t. IT, p.


Página 140

LOOS* {Onésime Henri DE), né à Sedan, le i" oct. 17*5, était un alchimiste savant et laborieux,


Página 141

de temps après le décès d'Onésime-Henri de Loos. Au bas du titre on lisait ces paroles écrites de la main


Página 141

ces trois noms : Onésime Henri de Loos. Quant à ce dernier nom, il était naturellement porté sur


Página 142

lettre qui était adressée à M. de Loos, chez M. le marquis d'Estouteville. J'ai découvert la date et le lieu


Página 143

commencé une Histoire de la Fie de Flamel,, dont les fragmens détachés du épars se seront perdus, ainsi que l'ouvrage


Página 145

occupations et les liaisons de M. de Loos, on peut, conclure qu'il est le véritable auteur du Diadème* Enfin, mes


Página 146

j'ai dites, donnent l'exclusion àu sieur de la Cheyt Vollerie et à Gohorry. "


Página 148

de. la couronne. Le cardinal Louis de Guise son frère, archevêque de Reims, eut le méme sort le lendemain (i).


Página 149

mariage, contracté en 1570, avec Catherine de Clèves, veuve d'Antoine de Croï, prince de Porcien, on remarque Louise Marguerite* dont


Página 149

mariage, contracté en 1570, avec Catherine de Clèves, veuve d'Antoine de Croï, prince de Porcien, on remarque Louise Marguerite* dont


Página 149

de Lorraine. Le portrait de Catherine de Clèves sa femme^ a e'té gravé par Gourdelle* 1588, in-8° (rare). .(Foy. Tart,


Página 149

Henri de Lorraine était un profond politique et un des -grands capitaines de son temps,


Página 149

tiendrait la tête tandis que Mlle de Montpensier ferait la cérémonie avec les ciseaux d'or qui pendaient à sa ceinture.


Página 150

LORRAINE {Louise Marguerite DE), princesse de Conti et de Château-Regnâult-sur-Meuse, fille du précédent, naquit à Blois en


Página 150

de Lorraine, la maria à François de Bourbon, prince de Conti, son cousin-germain* {Foy. cet article, 1.1, p. 130.) La


Página 150

et par son aïeule paternelle Anne de Ferrare, duchesse de Nemours. Henri IV voulant allier la maison de Bourbon avec


Página 152

Rethel {Catherine DE), fille de Charles de Lorraine, premier duc de Mayenne, pair, amiral et grand chambellan de France, ét


Página 152

ressentent la piété de notre Catherine de Lorraine et du " duc son époux, sembleraient toucher seulement la moitié "


Página 152

chambellan de France, ét de Henriette de Savoie, naquit en 1585, et fut mariée à Soissons, au mois de février


Página 152

mois de février 1599, avec Charles Ier de Gonzague, duc de Nevers et de Rethel, prince souverain d'Arches, et gouverneur


Página 153

cathédrale de Nevers, auprès de Louis de Gonzague et d'Henriette*de Clèves. Sa vie MSe. est à la BB. du roi,


Página 153

Catherine de Lorraine mourut à Paris le 8 mars 1618, âgé de trente-trois ans, et


Página 153

Paris, 1618r in-4°. .Voy. Fart. Charles de Gohzague, 1.1, p. 483")


Página 153

épouse. Paris, 1618, in-8°. . Barthélémi de la Provenchère a publié : Oraison funèbre de Catherine de Lorraine. duchesse de


Página 153

publié : Oraison funèbre de Catherine de Lorraine. duchesse de Nevers. Paris, 1618r in-4°. .Voy. Fart. Charles de Gohzague, 1.1,


Página 157

sche n iu s et Adrien de Valois. 3. Dissertationes duoe de epochâ Dagobert} et Clodoveijunioris, regum Francorum. 4- Dissertatio


Página 160

à cette cérémonie : M. Sylvestre de Sacy, président de cette compagnie, a prononcé à cette occasion un discours, imprimé


Página 167

MACHAULT (Guillaume DE), poète champenois. Les dates précises de sa naissance et de sa mort ne


Página 168

de chambre de ce prince. Jean de Luxem-" bourg, roi de Bohème, le choisit, en 1316, pour clerc* " ou.


Página 168

inspira une vive passion à Agnès de Navarre , femme " de Phoebus, comte de Foix. Ge fut par ordre


Página 168

sa fille, " épouse de Jean, duc de Normandie, et depuis roi de " France.


Página 168

" Guillaume de Machault était né, vers 1282 ou 1284, " en Champagne (i), de parens


Página 169

" françaises et latines de Guillaume de Machault, "en a vol. " in-fol. Ce MS. passa de la BB. des


Página 170

poète, composée par le roi Réné, comte de Provence, et inséréeé dans le roman qu'il a publié sous le titre


Página 170

le dernier ouvrage qu'ait composé Guillaume de Machault, il y raconte l'assassinat de Pierre, qui n'arriva que vers la fin


Página 171

refus à son tour. Armand Charles de la Porte, duc de la Meilleraie r en devint si éperdument amoureux, qu'il


Página 174

le 9 novembre 1713. Lorque madame de Sévigné voulait parler de deux beaux yeux, elle disait r Ce sont les


Página 174

Ce sont les yeux de madame de Mazarin. On a d'elle :


Página 175

citée, et décrétée d'ajournement personnel. Mme de Sévigné, dans une lettre du 31 janvier 1680, raconte d'une manière fort piquante,


Página 177

I DE LA), fils de Jean de la Marck, mort en 1480, et son successeur dans la seigneurie de Sedan


Página 177

Jeanne, fille et héritière de Colart de Marley, seigneur de Fleuranges, Jamets et Saulcis , qu'il avait épousée en 14497


Página 177

cession que son frère ainé, Guillaume de la Marck, lui fit de ce duché, à qui le chapitre de Liége


Página 177

ses auspices. {Voy* l'art. G. M. de la Tour.)


Página 178

ne me saurait manquer. De Catherine de Croi'* qu'il avait épousée en 149^ H eut entr'autres enfans Robert HI, qui


Página 179

cendres sous le règne de Jean de Horn, son.prédécesseur, il le fit rebâtir avec une grande magnificence : les fondemens


Página 179

comble sous le gouvernement de Louis de Bourbon, son anti-prédécesseur, tué en 1482- [f^oy. Tart. d'Ayme&ibs.)


Página 181

On a d'Erard de la Marck des Ordonnances Synodales.


Página 182

la mort de " messire Guillaume de la Marck, fils de feu la' grande " barbe j qui était son


Página 182

III DE LA), maréchal de France, comte de Fleuranges, surnommé lejeune Aventureux j seigneur de Sedan, y naquit en 1492


Página 183

Quel est mon nom, c'est Robert de La Marche, Qui a esté vaincu par Atropos , Combien que j'eusse en


Página 184

lundi de Pâques 151 o, Guillemette de Saarbruck, comtesse-de Braine, etc, morte le 20 septembre iôyi, et inhumée à S.-Ived,


Página 185

le 8 janvier 1538 (Herbelin) Anne de Brézé, comtesse de Maulevrier, fille de Diane de Poitiers, maîtresse d'Henri II,,qui lui


Página 185

comtesse de Maulevrier, fille de Diane de Poitiers, maîtresse d'Henri II,,qui lui fit obtenir, en 1547, le bâton de maréchal.


Página 186

Françoise de Bourbon, fille de Louis II de Bourbon, duc de Montpensier, que Robert IV avait épousée le 7 février


Página 186

de l'année suivante (i). De Françoise de Bourbon, fille de Louis II de Bourbon, duc de Montpensier, que Robert IV


Página 186

il céda ses droits à Henri de La Tour par une transaction du 2 5 août 1601.


Página 186

ordres, était second fib de Robert IV de La Marck, et né à Sedan à la fin de 1539. Après


Página 186

)> ^ laissa Guillaume-Robert et Charlotte de La Marck, qui viendront ci-après.


Página 186

étaient pas moins braves. " Charles-Robert de La Marck, dit Brantôme, quoi-" qu'il aime bien à passer son temps à


Página 187

et une abstinence, dont " Charles-Robert de La Marck s'ennuya. Il vint secrète-"ment à Paris, et y acheta lui-même, en


Página 188

cas qu'elle mourût sans enfans, Henri de Bourbon, duc de Montpensier, son oncle maternel, à la charge aussi de maintenir


Página 188

25 décembre 1587, il institua Charlotte de La Marck, sa soeur, seule et unique héritière en tous ses biens, spécialement


Página 188

biens, et choisit le brave François de La Noue (2) pour


Página 189

de La Marck et de Françoise de Bourbon-Moutpensier. Elle avait à peine quatorze ans quand elle succéda dans la souveraineté


Página 190

que de celle du duc Henri de Bourbon, son oncle maternel. Le premier prétendait, comme le plus proche du sang,


Página 190

conformément aux dernières volontés de Françoise de Bourbon, sa mère, pourvut à cet établissement. Voulant affermir ses états et assurer


Página 190

qu'elle possédait en France à Charles-Robert de la Marck, comte de Maulevrier, son oncle paternel. Cette donation souffrit de grandes


Página 190

par le duc Guillaume-Robert. Mais Henri de La Tour transigea avec eux, et la donation eut son effet en vertu


Página 190

d'Henri qui fit choii d'Henri de La Tour d'Auvergne, vicomte de Turenne. Le mariage fut célébré le 11 octobre


Página 195

V. La vie du prince Eugène de Savoie. Amst., ibid.j 1736, in12, p. 237 -, it.s dans lé n° suivant.


Página 195

avec la vie du prince Eugene de Savoie , pour servir de suite à t Histoire de la guerre présente.


Página 196

ce livre, est ^e Don Juan Alvares de Colmenar : les' annales sont de Massuet, qui a retouché tout l'ouvrage.


Página 196

la maison d'Autriche * depuis Rodolphe de Hapsbourg jusqu à présent, avec le différend entre la reine de Hongrie et


Página 198

une traduction du latin du Manuel de Deventer sur lesaccoucliemens. Il n'en existe qu'une seule traduction française, par Brahier "l'Ablaincourt.


Página 198

les ouvragés des savons. {Par Antoine de la Barre de Beaumarchais* ex-victorin.)hdi Haye, Van Duren, 1729 - "74°> I2 vol.


Página 198

S'Gravesande , Rousset* de Jaucourt* Armand de la Chapelle* Barbeyrac et Damoiseaux). Amst., Wetstein, 1728-1753, 52 vol. in-8°, dont deux


Página 204

et tragiques. Si le père Pierre de Saint-Louis, carme, eût vécu


Página 210

eu des "difficultés avec " M. de Clairy, seigneur de sa paroisse , concernant des " droits honorifiques que ce


Página 211

sm* les plaintes du seigneur, M. de Rohan-Guemené, " archevèque de Reims, crut devoir faire venir Mestiers au " séminaire


Página 211

lieu, et prions Dieu pour M. de Clairy, demandons à " Dieu sa conversion, et qu'il lui fasse la grâce


Página 223

Charles de Moi, et de Catherine de Sutannes, comtesse de Cerny, Claude dè Mot naquit en 1672, au beau château


Página 223

ici réunis. Fille unique de Charles, marquis de Moi, et de Catherine de Sutannes, comtesse de Cerny, Claude dè Mot


Página 224

de Joyeufe, Tun des.fils de Guillaume U de Joyeuse, maréehal de France > mort d'apoplexie à Pari", âgé da 16


Página 224

le tfi fé* vrier 158", George de Joyeufe, Tun des.fils de Guillaume U de Joyeuse, maréehal de France > mort


Página 224

elle donna sa main à Charles du Bée, seigneur de Ganceville et de Villebeon, qui raouuut sans laisser de postérité.


Página 225

P.'Charles de Lorraine, fils de Claude de Moi, né à Kfcure eh 1592, évêque de Verdun, puis Jésuite, mort eb


Página 225

fixer, munies de lettres-patentes de Ferdinand de Bavière, prince-évêque de Liége, datées du 6 août 1622. Après que le nouveau


Página 225

' . "c Sépulcre de madame Glande de Moï/coriltesse de Cha-"ligny, fondatrice'et religieuse professe tin monastère dn " Saint -


Página 226

le 30 avril 1724, de Charles de Monfrabeuf, baron de Thénorgues, et de demoiselle de Romance, servit d'abord dans les


Página 226

MONFRABEUF (Louis de), né à Thénorgues, près de Buzancy, le 30 avril 1724, de Charles de


Página 229

admis au nombre des pages d'Antoine de Beauvais, seigneur de Nangis.


Página 230

grade de la milice française: Henri de Lorraine, duc de .Guise, donnait à la sainte Union une consistance redoutable. Montbeton


Página 230

subsiste encore. Cette même année, Robert de Joyeuse, xix* comte de Grandpré, lui livra pendant trois jours des combats près


Página 230

la Ligue, après la mort d'Henri de Guise, son frère ainé, assassiné le 23 décembre de cette année, aux états


Página 230

En vertu d'une commission de Charles de Lorraine, duc de Mayenne, devenu chef de la Ligue, après la mort d'Henri


Página 231

Vers la roi-août 1691, Charles de Guise, fils ainé d'Henri, s'étant échappé da sa prison de Tours, où il


Página 231

de Villefranche sur Meuse, que Louis de Gonzague, comte de Rethel , tenta en vain de reprendre. Il osa proposer


Página 231

Urbain de Laval-Bo U-Dauphin, et Chrétien de Savigny, Lorrain. Les deuz premiers furent con -firmes dans leur dignité de maréchaux


Página 231

étaient Claude de La Châtre, Urbain de Laval-Bo U-Dauphin, et Chrétien de Savigny, Lorrain. Les deuz premiers furent con -firmes


Página 231

(2) Les trois autres étaient Claude de La Châtre, Urbain de Laval-Bo U-Dauphin, et Chrétien de Savigny, Lorrain. Les deuz


Página 232

où il logeait, et dont Renée de Lorraine, sa tante, était abbesse. Us. y entendirent la messe, et sortirent ensemble,


Página 234

ses chevaux, et ses armes. Madame de Saint-Pol sortit le. soir de Reims, accompagnée de ses deux filles, et elle


Página 235

des soeurs de Saint-Pol, pommée Jeanne de Ifant-" béton r épousa Monard Bertin dlnéville, sieut de Bussy, " dit à


Página 235

U est l'auteur des " Bertin de Vaugien. " {Généalogie de Bertin.)Un Jatiques de Montbeton, vicomte de Celles, était gouverneur


Página 236

combats et victoires d Ermine, citoyenne de Bernis, morte en 1396, en août j le Jourde S.-Louis. Reims, Jean de


Página 236

j le Jourde S.-Louis. Reims, Jean de Foigny, i EUR4&, in-4°.


Página 238

qu'il remplit pendant six ans. Jean de Boyssières, poète obscur (i), à la muse duquel il n'avait point applaudi, publia


Página 239

vacante par la mort de Charles Gil-mer de Tourteron, son compatriote, en vint prendre possession dès que 200 soldats barbares


Página 241

Pierre de Berulle, depuis cardinal, qui étudiait la rhétorique sous Morel au collége de Bourgogne,


Página 243

St-Xist, évéque de Riez -, Henri de Revol 5 Claude Mothé, bénédictin et docteur en théologie de Reims, Nicolas Barrois,


Página 243

Bouin, professeur de rhétorique +, Jacques de St-Xist, évéque de Riez -, Henri de Revol 5 Claude Mothé, bénédictin et


Página 243

de Reims, Julien Colardeau, et Charles de Navières, Sèdanois, son intime ami, qui s'est plu à lui dire : +


Página 246

qu'on le nommait d'ordinaire Y Horace de l'Université de Paris.


Página 247

à Philippe de Cospean, évêque d1 Aire, contient 4 livres et 1^3 odes, dont trois sont


Página 248

obitum Bmrici magni noenia, Paris, Jean de Carroy, 1610, in-4°, (BB. du roi, Y, 2498.)-Catotta, Paris, Jean Libert, 1611, in-4°,


Página 248

, le 89e an poète Claude Marot de Ste.-Menehould , k$S* à Jean Grangier, de Châlons-sur-Marne, principal dn collége d'Harcourt


Página 248

transcrivons ici une épigramme de Charles de Navières, insérée p. r 38 de cé recueil.


Página 250

de 44 quatrains dédiés à Nicolas de Verdun, premier président du parlement de Paris. Hs sont précédés de deux stances


Página 250

Charles de Navières a fait réimprimer, ce dernier quatrain avec ceux qu'il a publiés sur


Página 251

H. mémoire du R. P. Claude de Montigny., prêtre et supérieur de la Congr, de l'Oratoire de Jésus en la


Página 251

Carmen in obitum R. P. Claudii de Montigny j è congr. Oratorii. Sine loco, 1624, in-4°, p. 4 i ltem


Página 252

in obitum j adressé à Louis de Montigny, archid. de Noyon (i), frère de Claude et ancien disciple de Morel,


Página 254

("tres J pro Beatificatione Bi Joannis de Deo. Paris, 1631, in-4°"


Página 255

De Jean de Dieu la charité Soit célèbre en solennité , Sa béatification ' Soit fêtée


Página 255

non 'les siens, dans la Fie du Bienheureux Jean-de>Dieu> publiée peu de temps après sa béatification. Colletet, dans sa Notice


Página 256

ao vers, adressée au président Achilles de Harlai*, la deuxième de 16 vers, au jurisconsulte Mangot, et la*troisième de la


Página 256

XXVI. Sixain * adressé à Charles de Navières, page 2 du Mémorial de If enri de Bourbon, par C. de


Página 257

de 32 vers héroïques à Claude de Montigny, lorsqu'il^ abandonna le barreau pour embrasser Uns-. titut de l'oratoire. Jacques Le


Página 257

poëme de la Sphère de Jacques de Chevreul, insérées dans le Sphera Jac. Capreoli. (Paris, Mareau, 1623, in-8°, p. 256.)


Página 259

MOREL DE LESCER (Antoine)* ancien officier de cavalerie, époux de D"45 Françoise-Anne Prieur, naquit en 1718. U aimait


Página 260

lettres hébraïques avec la docte Mlle de Schurman, dont les opuscules furent publiés en 1652 (i). On y remarque une


Página 261

illustre fille, fort amie de M. de Bleswik, avait des de* " grés d'habileté et de connaissance qui ile sont


Página 262

tardèrent pas à se réaliser. Gabriel de Blaigny, évéque de Noyon, se l'attacha en qualité de théologal. Au bout de


Página 265

princesse d'Orange (i), et enfuite d'Henri-Robert de la Marck, seigneur de Sedan et duc de Bouillon , dont il fut


Página 265

NAVIÈRES (Charles DE), poète peu connu et mal connu jusqu'alors, musicien et capitaine de la jeunesse


Página 265

(i) Guillaume de Nasiau et Charlotte de Bourbon.


Página 265

(i) Guillaume de Nasiau et Charlotte de Bourbon.


Página 269

aujourd'hui, quoique Ronsard, Jean Dorat, Olivier de Magny et les plus grands poètes de son temps ayent été ses panégyristes.


Página 271

de très-illustre et pieuse madame Charlotte de la March j duchesse de Bouillon j princesse souveraine de Sedan j Jametz


Página 272

de ses épitres préliminaires à Louise de Nassau, comtesse palatine, et à Elisabeth de Nassau, duchesse de Bouillon, le poète


Página 272

Guill, dela Russdéej secrétaire'du prince Henri de la Tour, deux quatrains français, par CItarles Deshayes * procureur général, et trésorier


Página 272

Nassau, comtesse palatine, et à Elisabeth de Nassau, duchesse de Bouillon, le poète apprend qu'il avait demeuré assez long-temps en


Página 275

Sedanensi professor*, propugnante verd à Jacobo de Maran' viller Sedanensip Saprilis 1605. (Sedan, S. N. d'impr., 1605, in-4°. ) (EB.


Página 275

parens et pareils appareils. % Providence de Bien, princesse snpernelle


Página 275

bonoe indolis et doctrinae j Jacobi de Moranv Ukr Sedanensi.


Página 276

fév. 1603j à madame laprincesse Catherine-Henriette de Joyeuse, duchesse de Montpensier. Paris, Chappelin, 1608, in-12, p. ilf. (BB. du roi,


Página 276

de Navières à la princesse Catherine-Henriette de Montpensier, les autres, jusqu'à la page 11, renferment le poème intitulé Mémorial* lequel


Página 277

latin de Jean Morel à M. de Navières, Y Homère de son siècle. Fontette s'est trompé en avançant -que le


Página 278

de Sedan : i° Brisbard (Jean de), natif de cette cité, a publié : tes Trophées de ta Mort. Leyde,


Página 278

du précédent, et parent de Michel de Navières, procureur général de la prevôté de Sedan (2), en i 553, dont


Página 279

de Navières était lié avec Olivier de Magny, et que celui-ci Pa loué dans-ses Gay étés publiées en 1554. Nous


Página 279

26 de sa BB.fr.) qu Etienne de Navières était lié avec Olivier de Magny, et que celui-ci Pa loué dans-ses


Página 284

d'Amsterdam-, 4* une élégie à Henri de la Tour, duc de Bouillon, sur le trépas de la princesse Louise, sa


Página 284

i. deux odes au prince Frédéric-Maurice de la Tour*, 2. une ode à la louange de l'académie de Saumur, fondée


Página 288

et fondé par le cardinal Charles de Lorraine. On trouve ensuite, des vers à la louange de l'auteur, par Charles


Página 288

Ce livre est dédié à Louis de Lorraine, archevêque de Reims. Par cette dédicace, datée du collége des Ecrévés, le


Página 288

d'Origny, chanoine de Reims-, par Moyse de Notre-Dame, principal du collége de Laon et chanoine*, par Hilarion Petot, Bourguignon et


Página 289

NOVJON (Jacques DE). La célébrité dessavans qui n'ont point publié d'ouvrages se prolonge rarement au-delà du


Página 289

suit une lettre au prince Louis de Lorraine, cardinal et archevèque de Reims, datée du collége des lions-Enfans, le 5


Página 289

croit ne leur rien devoir, Nicolas de Clemangis et de Launoy n'ont pas permis que J. de Novion éprouvât un


Página 290

un coup de foudre pour Nicolas de Clemangis, son ami de coeur. Ce grand homme déplore la mort prématurée de


Página 290

choix , il l'étudia avec Nicolas de Glemangis, qui livra les premiers assauts à la barbarie scolastique , ranima l'étude


Página 293

ainé de la veuve du Han, dame de Jandun et de Montaigny, villages situés entre cette ville et Rethel. (Owdfin>


Página 301

dispute contre les Juifs, par Gautier de Châtillon.


Página 305

Serait-il vrai de dire avec madame de Saînt-Chamondi : " Les hommes accordent assez légère-" ment de l'esprit aux femmes


Página 306

" dédia eh 1540 à Philippe de Sion, doyen de la collégiale " de St-Pierre de Lille. Petri demeurait alors


Página 311

Le prince Frédéric-Maurice de la Tour lut accorda, le 29 décembre 1637, Uû brevet de garde de


Página 312

l'Enfer, possédant réellement vertueuse demoiselle Elisabeth de Raufaing, avée ses justîfieations contre les ignorances et les calomnies du P. Claude


Página 312

Élisabeth de Raufaing, veuve Dubois, plus connue sous le nom de Marie-Elisabeth de la Croix,


Página 312

connue sous le nom de Marie-Elisabeth de la Croix, fondatrice des religieuses de N.-D. du Refuge, passait pour possédée :


Página 313

I), avec une Dédicace à Frédéric-Maurice de La Tour, duc de Bouillonm, it., avec le méme titre rajeuni , et


Página 314

et 1675. - Des Maizeaux, Fie de Bayle, t. I, p. 44- '


Página 317

grand maître de l'artillerie de France, duc de Mayenne, etc,, était fils de Charles de la Porte, marechal de France,


Página 317

Mayenne, etc,, était fils de Charles de la Porte, marechal de France, et de Marie Ruzé d'Effiat*


Página 318

pour dégoûter Louis XIV de Mme de La Vallière, on peut regarder comme le plus plaisant celui dont se servit


Página 319

de Mazarin avait acheté de Philippe de Cro!, prince de Chimay, le marquisat "de Monteornet-en-Ardenne (canton de Renwez), qui était


Página 319

ce village, en 1635, de Claude de Pouilly (i), capitaine de chevaulégers, maréchal de camp, et gouverneur de Casal (én


Página 322

noble et puissant seigneur messire Jean de Pouilly, chevalier, marquis de Lançon, Neufville, Melimé, Montgon, Binarville, maréchal des camps ès


Página 323

issu de son mariage avec Marie-Antoinette-Philippine de Custine, né le 24 janvier 1777, aussi comte de Mensdorff, émigra avec son


Página 323

par suite de ses blessures. Emmanuel de Pouilly _, issu de son mariage avec Marie-Antoinette-Philippine de Custine, né le 24


Página 323

POUILLY (Albert-Louis DE), néà Pouilly (Mense), le 13 décembre 1731, appartenait à la famille du précédent,


Página 323

Charlotte de Ligny, seu épouse, laquelle décéda le 25 août de Van 1683, âgée de


Página 324

le 19 janvier 1679, de Norbert de Puiseux et de Clau.de Leblanc. U fit ses études au collége de Rethel,


Página 328

janvier 1635. {Reg. des Moder.) Jacques de Vaux, l'un de ses disciples, a fait son éloge dans son Thésaurus iheologioe


Página 328

En 1628 il accompagna Élisabeth de Nassau, duchesse de Bouillon, aux eaux de Spa, et s'y lia avec le


Página 337

" DD. arch, ducisque remensis Roberti de Lenoncourt " dicti, deînde curatus de Givry, opus praescriptum com-" plevit, cpod quidem


Página 337

dont la première, adressée à Philippe de Lenoncourt, est terminée par ce distique :'


Página 339

de Babylone, après Félection de Godefroy de Bouillon.


Página 345

les fonds de baptême par Balthazard-Philippe comte de Merode et du Saint-Empire, et Joseph Hennisi, femme Desporte, chevalier de Saint-Louis


Página 345

de cette ville, et de Marie-Marthe de Grenville, elle fut tenue sur les fonds de baptême par Balthazard-Philippe comte de


Página 348

HI. Jacobus Rondellus de Gloria. Leyde, àGraesbeeck, 1680, in-12. Cette petite dissertation a été traduite en


Página 356

VII. Meligio Sorbonoe gratulans, cum Armandus de Bohan, Cardinalis, Episcopus Argtntinensis, francioe Eleemo-sinarius, Sorbonoe domum, pridie kalendas mau anni i


Página 356

V. Musis, dun Armandis de Rokan-F antadour , abbas et princeps Murbacensis ,ègravissimo morbo convalescent, Carmen. Paris, ibid.j


Página 357

le nom de François-Nicolas Camille Lamberti de Tor-niel, de Nancy, pensionnaire au collége du cardinal Le Moine.' Le sujet de


Página 357

XII. Lettre de Af/... à M. de Lavau j sur un discours contre la latinité des modernes. Paris, ibid., 1756,


Página 358

littéraire, sur la lettre de M. de Lavau, touchant la latinité des modernes. Paris, ibid., 1757, in-12, p" 178.


Página 361

une embus-" cade au prince Ferdinand de Brunswick, qui pensa y étre " pris, mais au moment où La Rozière


Página 362

et particulière-" rement du prince Ferdinand de Brunswick, qui-^disait, " en rappelant Faventurede Frauenberg : Voilà le Français " qui


Página 366

présumons quil était fils de Valentin de Savigny, écuyer, seigneur de Savigny et de Priman, qui lui transmit ces terres


Página 366

seigneur dudit lieu, et demoiselle Béatrix de Beffroy, veuve de Christophe des Laires, écuyer, seigneur de Montgon (Ardennes) sen partie,


Página 366

comté de Rethelois, entre dempiselle Nicolle de Vaux, veuve de Falentin da Sav U gny, écuyer, seigneur dudit lieu, et


Página 366

Christophe de Savigny appartenait à une famille des plus anciennes du Rethelois. Nous présumons quil


Página 366

Béatrix de Beffroy, veuve de Christophe des Laires, écuyer, seigneur de Montgon (Ardennes) sen partie, ayant la garde-noble de ses


Página 367

(i) Dédicace au prince Louis de Gonzague. C'est li surtout que nous avons-puise ce que nous rapportons de la


Página 368

monde, et s'y fit remarquer. Louis de Gonzague, prince de Mantoue, duc de Nevers et de Rethel, protecteur des lettres


Página 368

en 1547 Par "e cardinal Charles de Lorraine.


Página 369

tit hommage, en 1584, * Louis de Gonzague. Dans sa dédicace à ce prince, il vante beaucoup les sciences et


Página 371

(i) Raoul de Presles, dans son vieux langage de sit-9 siècle, avait dit que Ociosité sans


Página 372

Annales d'Yvois. On voit un Pierre de Savigny, conseiller-clerc au parlement de Toulouse, en 13ô3. Jean Le Bon de Savigny,


Página 372

Tart. Montbeton, p-. s28.) Un Philippe de Savigny est mentionné, sous Tannée 1436, p. 375 de Y Histoire de Laon,


Página 372

ll y a line famille de Savigny en Lorraine, qui n'a rien de commun avec celle de Champagne. Chrétien


Página 372

Une Jeanne-Catberiae-Madeleine de Savigny, en Rethelois, épousa Henri, comte d'Afrique, dont elle eut Jeanne-Marie-Madeleine, femme de


Página 372

de l'année 1608, époque où Jean de Savigny* son fils, ou tout autre cie ses parens lui avait succédé dans


Página 372

dudit Montgon, et de demoiselle Françoise de Bohan, et assistés de Jean de Bohan, écuyer, seigneur du Chesnois (Ardennes), leur


Página 372

les deux ouvrages de François Patrice de Sienne, évêque de Gayette,


Página 372

elle eut Jeanne-Marie-Madeleine, femme de Louis, marquis de Beauvau, morte en couches le 8 avril 1715. (Moréri, art. Beauvau, p.


Página 372

parlement de Toulouse, en 13ô3. Jean Le Bon de Savigny, licencié ès-lois, fut anobli, en considération des services rendus par


Página 372

commun avec celle de Champagne. Chrétien de Savigny, seigneur de Rosne en Barrois, fut Tan des quatre maréchaux de France,


Página 372

de Bohan, et assistés de Jean de Bohan, écuyer, seigneur du Chesnois (Ardennes), leur oncle et curateur. (D'Hozier, loc. eitef*.


Página 372

Claude des Laires, sa femme, Roch des Laires, écuyer, seigneur de Montgon en partie, demoiselle Yolande, Marie, Charlotte, et Guillaume


Página 373

de la jeunesse, par M. Cristofle de Savigny* seigneur dudict lieu* et de Priment* en Rethelois. Paris, par Jean et


Página 373

vol. in-fol), ni parent de M. de Savigny, auteur de quelques Mémoires ( i ).


Página 374

Nec retrogradior necdevio* -devise que Louis de Gonzague avait prise pour marquer qu'il n'avait rien à se reprocher sur la


Página 374

l'auteur à Ludovic (Louis) de Gonzague, duc de Nivernois et Rethelois, prince de Mantoue, etc., dont il se dit le


Página 374

eu communication du travail du sieur de Savigny, et qu'il était passé par la lime de M. Bergeron* avocat au


Página 376

se trouvent les portraits de Louis de Gonzague et de Savigny. Elle est -citée dans Y Hist, de V Impr,


Página 376

la dédicace de l'auteur à Ludovic de Gonzague, laquelle est reportée dans la réimpression au verso de ce deuxième feuillet.


Página 376

Jean de Libert au prince François de Gonzague, de Clèves, duc de Rethelois, pair de France, et lieutenant général pour


Página 376

recto la dédicace de l'imprimeur Jean de Libert au prince François de Gonzague, de Clèves, duc de Rethelois, pair de


Página 378

dans sa dédicace au prince François de Gonzague, dit que le livre des Tableaux accomplis a été tellement recherché en


Página 380

U était cornette de Henri de La Tour, prince de Sedan, en 1614 7 lorsqu'il vint au secours de


Página 380

SCHULEMBERG (Jean DE), maréchal de France, lieutenant général de l'Artois, et marquis de Mont-de-Jeux, canton d'


Página 381

sans laisser de postérité de Madeleine de Forceville, sa femme, déc-édéeen 1674*


Página 381

la Picardie. On l'attribue à M. de Voignon, qui avait été commandant de cavalerie sous le maréchal de Schulemberg.


Página 384

SORBON (Robert DE), naquit le 9 oct. 1201, au village de Sorbon, près de Rethel, et


Página 385

de l'université, Guillaume de Saint-Amour, Odon de Douai, et Laurent Langlois*, et "comme S.-Louis avoit posé la première pierre de


Página 385

trois célèbres docteurs de l'université, Guillaume de Saint-Amour, Odon de Douai, et Laurent Langlois*, et "comme S.-Louis avoit posé la


Página 386

(a) Guillaume Fiscbet et Jean de La Pierre, docteurs de cette maison, y firent venir de Mayence, vers 14<>9"


Página 387

là me vint querre mestre Robert de Cer-" bon, et me prit par le coe de mon mantel et me


Página 389

I. Uber de Conscientid (5 pag. in-fol.) - 2. Tractatus de Confession (4 pag. ) -


Página 390

IV. Statuta Magistrù Roberti de Sorbone * 38 articula. ?x Codex chartaceus, xvi et xvii saec. exaratus., cot.


Página 391

marginem Glossoe , quae " Roberto de Sorbone tribuuntur-, is Codex xy° saeculo vi-" detur exaratus. " Il est à


Página 393

alors possédée en commende par Nicolas de la Lftne*, "et il montra par son exemple, "que la vie religieuse peut


Página 396

confession de Genève, maréchal de France, duc de Bouillon , prince souverain de Sedan, Jamets et Raucourt, naquit à Joze


Página 396

historiens, dans la notice de Charlotte de la Marck, t. II, p. 187.


Página 397

honora du bàton de ma-"réehal Henri de La Tour. L'an 1595, il défit, le 14 oc-" tobre, près de Beaumont-en-Argonne


Página 398

Henri de La Tour était grand guerrier, habile politique, bon négociateur, mais ambitieux et turbulent.


Página 399

16 avril 1595 , avec Isabelle de Nassau * Gîte puînée de Guillaume, prince d'Orange (morte en 1642 ), il


Página 399

# (1) Henri de La Tour avait pour secrétaire et intendant Guillaume Rebout, né à Niâmes vers


Página 400

de Richelieu irrita ses ennemis. Louis de Bourbon, prince du sang, et comte de Soissons, fit un traité avec l'Espagne,


Página 401

le 12 septembre 164&9 et François-Auguste de Thou, son ami et son confident, le suit à l'échafaud. .


Página 402

vicomte de Turenne. (De Ramsay, Fie de Turenne, liv. I, p. 82.)


Página 404

+ ii la mémoire de Louise-Charlotte de La Tour d'Auvergne, dans achapelle " du séminaire des Missions-Étrangères, par le P,


Página 404

vie et des moeurs de Henri de La Tour j vicomte de Turenne (publiés par De Langlade). Amst., 1691, in-12,


Página 404

Mémoires de F. M. de La Tout d'Auvergne j duc de Bouillon j lieutenant général des armées du


Página 406

II. Panégyrique de Henri de La Tour d'Auvergnej vic. de Turenne. Paris, Barbin, 1676, in-1 a.


Página 406

I. Discours funèbre pour Henri de La Tour d'Auvergne, vicomte de Turenne j prononcé dans féglise collégiale de Saint-Jean-Baptiste


Página 406

prononcé dans féglise collégiale de Saint-Jean-Baptiste de Chaumont-en-Bassigny, le io août 1670., par le P. Robin * jésuite. 1675, in-4°.


Página 407

VII. Oraison funèbre de Henri de La Tour j prononcée en 1675 aux Carmélites de la rue Saint-Jacques *


Página 408

Eloge du méme j par Guillaume de Lamoignon : -inséré dans le 1.1, p. fai-f96 de Y Histoire de la


Página 408

imprimé avec les Harangues de Guibert de Beauval. (Paris , 1680,in-4°.)


Página 409

XXII. Fie de Turenne* par Du Buisson. (Gatien du Courtilz.) Cologne, Dallon, 1685, in-12, it.* Cologne,


Página 413

le corps de sérénissime prince Henri de La Tour d'Auvergne, vi-" cointe de Turenne, maréchal général de caralerie légère de


Página 415

III. Médaille. La famille de Turenne fit frapper, peu de temps après sa mort, une médaille en son


Página 420

la mort de Turenne : Romain de Hooge fecit.


Página 422

Philippe Le Vasseur, secrétaire de Henri de La Tour, duc de Bouillon. L'éducation mit assez promptement en valeur ses heureuses,


Página 423

drez votre parole. >2 (Barre, Fie de Fabert j tom. II, pag. 261.)


Página 427

les mains du grand aumônier, Renault de Beaune, archevêque de Bourges. En 1605, le chapitre général de Prémontré l'adjoignit à


Página 427

Alleux (i), canton du Chesue-le-Populeux, d'Hubert de Villelongue, écuyer, seigneur de Brunbamel, Berthoncourl, Wasigny, Remilly, etc. Après avoir reçu sa


Página 427

Tristan de Villelongue prit le bonnet de docteur en théologie à Paris, le 11 juin


Página 427

Le duc Henri de Guise lui ouvrit les portes de l'abbaye de Lavaldieu, ordre de Prémontré, enclavée


Página 427

le 21 septembre 15j6, par Côme de Clausse v, evêque de Châlons, administrateur de cet archevêché, sous le pontificat de


Página 427

archevêché, sous le pontificat de Louis de Lorraine.


Página 428

(2) Tristan eut pour successeur Roger de Villelongue ton neveu. C* jeune


Página 428

la foi catholique^ Reims, Ve Jean de Foigny, 1605, in-1.2 , dédiée à Henri IV. +


Página 431

suivant son épitre dédicatoire à Jean de Pins, évêque de Rieux , par le triste accident arrivé à son intime


Página 431

Dolet, par le crédit de Marguerite de Valois, reine de Navarre, eut le bonheur d'obtenir sa grâce. Tous ses amis


Página 435

(2) Simon de Troyes, Choin de Poésies traduites, etc., t. II, p. iso. Londres (Paris, Cazin),


Página 440

adolescence, et fait observer que Robert de Lénoncourt, archeveque de Reims, et prédécesseur du cardinal de Lorraine, Tavant engagé à


Página 440

livre est dédié au cardinal Jean de Lorraine, archevêque de Reims . dédicace qui offre ces particularités : " Hortata


Página 442

3' livre est adressée à Jean de Pins, évêque de Rieux, et celle du 4e livre, à Gérard Le Roux,


Página 442

autre à Nicolas et à Antoine de Joyeuse, le premier, abbé de Belva], ordre de


Página 443

WASSINGHAC (Jean DE), marquis et seigneur ^Imécourt, canton de Buzancy. cornette dés chevau-légers dela garde, et


Página 443

92 pièces de Voulte : Laurent de la Gravière, secrétaire du vicomte de Joyeuse, a traduit en vers libres 18


Página 444

le Pourvoyeur. Les lettres de M. de Vil-" lars sont remplies de détails intéressans sur les provisions " qui arrivaient


Página 445

il mérita les éloges de M. de Vendôme à la bataille de " Luzzara, à la prise de la ville


Página 446

époque, il fut choisi par M. de Silvestre pour passera Dresde, sur la demande de l'ambassadeur de Frédéric-Auguste second, roi


Página 448

et de sa famille, de M. de Berg, chambellan +du,prince palatin, duc de Bavière, du baron d'Hor-neck, coadjuteur de l'évêché


Página 448

et du sacerdoce.-Le portrait de M. de Juigné, évêque de Châlons , ceux des évéques de La Rochelle et de


Página 449

de sa première éducation à Mlle de Guise, qui se Tétait attaché en qualité de page. Après les études ordinaires,


Página 455

des parties du domaine de Marie de Lorraine, connue sous le nom de Mlle de Guise. Cette princesse, pleine de


Página 455

connue sous le nom de Mlle de Guise. Cette princesse, pleine de bienveillance pour cette famille, se chargea du sen


Página 462

section du Bulletin universel de M. de Fé-russac, et dans Y Industriel. Enfin, il prépare depuis plusieurs années les matériaux


Página 465

elle avait été élevée chez Mme de Campan. Il partit peu de mois après pour Vienne, d'où il fut envoyé


Página 466

d'une administration éclairée. (Voyez l'article Gérard de Contamine.)


Página 468

aussi achevé la partition de Valentine de Milan, restée incomplète parla mort de Méhul, et il a si bien saisi


Página 474

diligente verb domino Claudio - Antonio le Marcant! de Cambronne, hotanophilo Laudunensi, annis 1787 et 1788 collecta, et ad naturoefidem


Página 474

XVIII. Fie de Gerson, b laquelle il met la dernière main. 1


Página 475

Anonyme. IV. Analysé de f Augustin de Janséhius. Paris, 1723, in-4°. L'exemplaire de la BB. duroi (D. 1224. A) contient


Página 478

le calcul des fractions, par M. de la Grange, avec des notes de MM. Poisson et Hachette , ibid., 1805.


Página 491

Madame, fille de Louis XVI, Marie-Thérèse-Char-lotte de France, duchesse d Angoulême. - Mariae Theresia^ Caro-linoe, serenissimoe principis. Francia?, Ludovici XVI


Página 491

juin 182 i, l'Eloge de Pierre Riel de Beur* Honville, maréchal et pair dé France : impr, dansle Moniteur du


Página 493

impétueufe. Mariée en 1088 à Godefroi, comte de Namur, à qm dle apporta en dot le comté de Porcien, elle


Página 493

II, p. 60.) - 3. Sibylle, comtesse de Porcien. Sa conduite a fait "apposer en dle les mouvemens de la


Página 493

PARAVEY (Ckaries-Hippolyte DE), fife dé George de Fararey, ingénieur au corps royal dés ponts ét chaussées, et de Charlotte Mathis,


Página 496

cinq personnages. -*- 6. Mesmes (Albert-Paul de), comte .d'Avaux, maréchal de camp, le 9 mars. 1788. Les troupes impériales commandées


Página 496

janvier 1688. - 4* Mesmes (Jean-Antoine de), frère du précédent , quatrième comte d'Avaux, et marquis de Givry, plénipotentiaire pour


Página 496

Hist i) - 3. Mesmes (Jean-Jacques de), neveu du précédent , de l'Académie française, grand maitre des cérémonies des ordres


Página 497

épouse, il se faisait Dommer François de Faloit. Prétendant monter ser le trône, il se rendit à Reins pour y


Página 497

Paris. (Mortrû) Vor. Barnaud tt Raulin de Bridge, dans Y Hist, de Laon (p. 313), par Le Long.


Página 499

(1) Godefroi de Romance, marquis d'Athnove, seigneur dè Mesmont et de l'Echelle, issu d'une famille noble


Página 501

dans le Journal littéraire de Clément de Dijon, en1797, t. II, p. 248-251, t.IU, p. 307-311, t. IV, p. 273


Página 501

pendant son exil a Sainte-Hélène. Imbert de Boudeaux a extrait de cette traduc lion : La Philosophie de la guerre.


Página 512

df Laon, p. Jp.) - Arnoul de Rethel (Sajat). (Biogr. Ar4*,<%S* P- $9")-Arnou^eÂm), inhumé à Mouzon. (Annales d' Yvois,- p.


Página 513

Sixte de). - Oudet. - Oudin de Verpel. - Paradis, -r Pierre. - Raoult. - Renard de Fuchsam-bert (trois articles).


Página 513

- Laborde. - Lefort. - Leon de Mouzon. - Le-paute (deux articles). - Loupot. - Mairy. - Marin (Lancelot). -


Página 514

Tureau (Pierre), avocat. - Viellière (Renaud de), grand-maître du temple, mort çnt256.- Vienne (Philibert de) f avocat en 1542.


Página 514

du temple, mort çnt256.- Vienne (Philibert de) f avocat en 1542.


Página 516

(1) Juzan de la Tour (Nicolas-Lou U), religieux minime du couvent de cette ?ille , prédicateur fameux, se distingua autant


Página 518

Adalberon. Adam {Jean). Adam (Pierre). Alard de Genilli. Alaydon. Alouette (de l'). Ambly (Regnault d*). Ambly (Regnaudin d'). Ancelin (Michet).


Página 519

Contamine (Gérardde). f Contamine (Gédéon de). Sf Contamine (Th. de).


Página 519

Clèves (Henriette de). 'Clèves (Catherine de).


Página 519

Fabert (Louis de). 1


Página 519

1 170* Croi (Antoine de). 1


Página 519

Fabert (Abraham de). 1


Página 520

Gautier. i Hugues de Rethel. Hulot (Henri-Louis). t Hulot (Etonne).


Página 520

Grandpré (Jean de). - i Lambinet (Pierre).


Página 520

Grandpré (César de). i a


Página 520

Gonzague (Anne de). i 485


Página 520

Gonzagne (Louis de). x ?Journel.


Página 521

Lorraine (Catherine de). + Loth.


Página 521

Lorraine (Henri de). Lorraine {Louise-Margme


Página 521

(Claude de). a + Mesmes (Jean-Jacques de), a 493


Página 521

+ Mesmes (Claude de). a + Mesmes (Jean-Jacques de), a 493


Página 521

+ Mesmes (Jean-Jacquet de), a 49


Página 521

Pouilly (Jean de). a 316


Página 521

Navières (Etienne de). 1


Página 522

Villelongue (Tristan de). ?Villelongue {Roger de). ?VillelongueLacerda.


Página 522

+ Raulin de Briage.


Página 525

Durand de Grandpré , inspecteur de l'Académie d'Amiehs.


Página 526

Liesie (Mme de), à Saint-Germain.