Geneanet > Pesquisar > Biblioteca

Revue de Champagne et de Brie: Histoire, biographie, archaéologie, documents

Registo reservado a membros Premium

Aceda à totalidade da Biblioteca de Genealogia: livros antigos, monografias, jornais antigos, etc. Mais de 3 mil milhões de pessoas indexadas, uma mina de ouro que pode enriquecer a sua genealogia!
A partir de US$ 4,13 por mês

Revue de Champagne et de Brie: Histoire, biographie, archaéologie, documents

Revue de Champagne et de Brie: Histoire, biographie, archaéologie, documents

Fonte : Internet Archive

Revue de Champagne et de Brie: Histoire, biographie, archaéologie, documents

Revue de Champagne et de Brie: Histoire, biographie, archaéologie, documents

Fonte : Internet Archive

Resultados : DÉ


Página 15

l'assassinat de Jean sans Peur, Nicolas de Savigny, avait consigné sur un de ses livres la coïncidence de ce meurtre


Página 16

année, le roi Charles de France, accompagné de la dite Pucelle, s'étant mis à la tête de ses


Página 16

de cette ville, et par Jean de Saarbruck, évêque et comte de Châlons, pair de France, assisté de Jean de


Página 16

pair de France, assisté de Jean de Tournebu, évêque de Séez, et de l'évêque d'Orléans qui était d'origine écossaise. "


Página 16

sur l'auteur de la remarque. Nicolas de Savigny se nommait Nicolas Gouillart , il fut doyen de .Lisieux, chanoine de


Página 18

Ultima die novembris 1531. Idem Franciscus de Combles acceptavil prebendam Theogalem sub onere predicationis et lectures , quo facto dispensatum


Página 21

Vincent (de Beauvais), relatif à Richard, duc de Normandie, et à Roger, évêque de Beauvais.


Página 22

janvier, Révérend père en Dieu Jehan de Sarrebruche, evesque et comte de Chaalons, pair de France, donna à l'esglise de


Página 22

reverend père en Dieu, messire Estienne de Givry, en son vivant evesque de Troyes et trespassa audit an.


Página 29

septième abbé commendataire a été Toussaint de Forbin de Janson, cardinal-évêque de Beauvais, décédé le 24 mars 1719, lequel a


Página 34

en marquisat en 1612 pour Antoine de Brichanteau, confirmée en 1749 pour M. de Guerchy.


Página 34

2. Louis-Armand de Brichanteau (1681-1749), maréchal en 1742.


Página 38

laquelle eurent lieu les funérailles d'Antoine de Choiseul. Après 1645, l'établisse


Página 38

la Mère Fournier, de la famille des Barons de Raon, avec le concours des Mères Scholastique Gauthier et Antoinette Lechicaut,


Página 40

aux veuve et héritiers de Jean de Suriauville la plus grande partie de ce terrain, sur 88 pieds ds long


Página 42

1. D'une ancienne famille de Blois à laquelle appartint Michel Bégon, intendant général de la Marine, sous Louis


Página 51

réunion fut probablement moins brillante. MM. de Lattaignant et de la Louptière furent exacts et toujours en verve. Nous en


Página 52

de Nogent - fils de M. de Boullongne- était capitaine, qui était venue assister la fête et à laquelle notre


Página 89

demandèrent audit sieur commissaire que Jean de Pilles, abbé commendataire, présent aussi en personne audit procez-verbal de visite, fût condamné


Página 91

Charles Chevailier et damme Eslisabeth Geneviesve de La Guette, veuve de defunt messire Jaque Charles Mailliard, vivant escuyer seigneur de


Página 98

à Valentin Chabr180n par ledit Jean de Piles, abbé commendatahe- et les religieux d'Orbaiz.


Página 103

à la sollicitation de dame Françoise de Nargonnel, dame de Mar eu112, etc., épouse en secondes nôces de Charles de


Página 103

d'Angoulême, etc... par le comte Edouard de Barthélemy, dans la Revue Britannique, mars 1879, p. 197 et suiv. Adde Revue


Página 109

présider en sa place Louis Antoine de Noailles, archevêque de Paris [169.1-1729], duc de Saint-Cloud, et fait cardinal depuis quelques


Página 111

entre les mains de Madame Henriette de Pouilly de Lançon, soeur et unique héritière de Mr de Lançon : <


Página 112

Et certes feu Monsieur de Lançon auroit été bien mal conseillé el auroit bien peu pourvû a ses


Página 112

et d'un autre côté ledit sieur de Montréal auroit agi aussi trop imprudemment de décharger son prédécesseur a de toutes


Página 112

eaux qui, faisant attention que Monsieur de Montréal n'estoit qu'un cadet de Provence, (d'une famille noble et ancienne à la


Página 114

Fils et petit-fils de ministres, Louis-Henri de Loménie, comte de Brienne ', eut une destinée des plus accidentées : secrétaire


Página 114

en 1623, à sou père, Henri-Auguste de Loménie (1595-1666), par son mariage, avec Louise de Béon, fille de Bernard, seigneur


Página 114

(1595-1666), par son mariage, avec Louise de Béon, fille de Bernard, seigneur du Masses, gouverneur de Saintonge et de Louise


Página 115

2. Mémoires médite de Louis Henri de Loménie, comte de Brienne, secrétaire d'Etat sous Louis XIV, publiés sur les manuscrits


Página 120

était, par sou mariage avec Anne-Françoise de Loménie (1697), roucle de Brienne, el ce dernier attribuait a son influence la


Página 120

K. Charles François de Loménie, évêque de Coutances, mort le 7 avril 1720.


Página 123

saperions missionis Trecensis, Threnodia, autore Petro de Vienne, domino de Trevilliers. Item, ad autorem plus aequo dolen-tem Odoe consolatoria^, in


Página 124

65. Clarissimo Viro Domino D. Jacobi de Rebuti, priori dignis-simo inclytoe abbatiae Sancti Victoris Massiliensis, nec non coeteris ejusdem asceterii


Página 124

lers, à son frère a Ludovicus de Vienne, Regi àConsiliis, proetor in curia Trecensi integerrimus, D. D. de Girodot, etc.


Página 126

78. Clariss. Viro D. D. Antonio de Felix, alias proto-consuli Massiiiensi. De inopia et recenti ejus ad sacrum presbyteratus ordinem


Página 126

In icônes quas vir incomparabilis Joseph de Verner pinxit amico suo Eustachio Quinot, Epigrammatanetnonhypothyposis. - Ce titre qui se trouvait


Página 126

acroslichon sur le nom de Joseph de Vernerl, p. 273 et à la suite treize pièces sur les tableaux de


Página 127

In Parnassum Josephi de Verner, stupendi laboris, industrie suprême opus , in qua omnes et Poësis et


Página 132

Saint-Augustin, leur fondation, due à Thibaut, comte de Champagne, remontait au commencement du xue siècle.


Página 133

qu'au xvi* siècle , ainsi Nicolas de Vaveray, gentilhomme du duc d'Aumale, et René de Vaveray, bailli-capitaine de Rosnay, les


Página 133

gentilhomme du duc d'Aumale, et René de Vaveray, bailli-capitaine de Rosnay, les premiers connus dans l'histoire locale, vivaient vers 1590.


Página 136

plus connus de ce temps, Gérard de Reims, chantre de l'église de Paris, qui prêcha devantle roi, et le dominicain


Página 136

devantle roi, et le dominicain Henri de Provins, orateur moraliste et satyrique, dont les paraboles devaient saisir fortement les masses.


Página 136

réguliers comme Arnoul, Etienne et Reginald de Reims, Geoffroy de Troyes, doyen du Chapitre de cette ville vers 1200, et


Página 136

Etienne et Reginald de Reims, Geoffroy de Troyes, doyen du Chapitre de cette ville vers 1200, et surtout les religieux,


Página 136

religieux, les Franciscains Gilles et Jacques de Provins, les Dominicains Simon de Troyes, Pierre, Ponce et Richard de Reims, les


Página 136

Jacques de Provins, les Dominicains Simon de Troyes, Pierre, Ponce et Richard de Reims, les Cisterciens Jean de Troyes et


Página 136

de Troyes, Pierre, Ponce et Richard de Reims, les Cisterciens Jean de Troyes et Nicolas de la Ferté-sur-Aube. Ajoutons qu'un


Página 136

Richard de Reims, les Cisterciens Jean de Troyes et Nicolas de la Ferté-sur-Aube. Ajoutons qu'un certain nombre de leurs sermons


Página 146

comme le prouve une lettre d'Anne de Montmorency au duc de Nevers, datée du 4 novembre, de cette ville. Le


Página 148

il reforma une ligue avec Maurice de Saxe et finit, après avoir subi une défaite éclatante, par être mis au


Página 148

il lui annonce l'envoi du sr de Nicey " pour saller mectre dedans Coiffy et je vous prye d'escrire au


Página 148

1. Albert, marquis de Brandebourg, après avoir été Tun de nos plus ardents adversaires, se mit


Página 149

de Tan 346 se trouvait Desiderius de Langres. Or, ce Desiderius est saint Didier, troisième évêque, et il n'y a


Página 158

la régence de la comtesse Blanche de Navarre , en 1239, la dame de Hans rappelle qu'elle lui avait fait


Página 159

1357 -à la mort de Jacques U de Grandpré, seigneur de Haus , sou gendre Renier, seigneur d'Offroicourt, lu possédait


Página 159

L'autre par Ue était à Simon de Joinville, seigneur de Beaupré, avec 100 arpents de bois. Trente-deux ans plus tard,


Página 159

seigneur d'Arrentières et Meyueville et Agnès de Hans sa femme, avec la moitié d'une maison sise sur le chemin de


Página 161

en tête de laquelle figurent M. de Joyeuse, seigneur de Melzicourt, pour 69 livres 15 sous, le comte des Salles


Página 162

presbytère. Le seigneur de Malmy, Charles Deu de Vieuxdampierre, tenait à voir le curé résider à Malmy et offrait, pour


Página 163

En 1690, le 14 mai, Jean-Armand de Joyeuse, qui fut maréchal de France trois ans plus tard, rendait aveu pour


Página 163

le tenait de son père Antoine-François de Joyeuse, seigneur de Saint-Lambert, qui avait épousé Henriette de Viefville.


Página 164

frères , Clémence, épouse de Renaud de Donchery, Mahaut et Alix.


Página 165

seigneur de Baiser, puis de Jacques de Grandpré, qu'elle avait épousé en 1328, et belle-fille de Ade de Hans, eut


Página 165

de bois , en 1271, Henri de Hans faisait hommage au comte de Champagne de 100 livrées de bois, sises


Página 166

de Dampierre, en 1473 par Jeanne d'Anglure, veuve de Nicolas de Bossut, au nom de ses filles.


Página 166

de Melzicourt. Enfin, celui de Simon de Joinville, également son beau-frère, comprenant l'autre moitié de Melzicourt et 100 arpents de


Página 166

à Charles d'IIaraucourt et à Edouard de Grandpré, celui-ci avait la motte seigneuriale et en faisait encore aveu en 1446


Página 166

1501, 1508, en 1519 par Guillaume de Grandpré, en 1524 par Hesse, comte de Linange et de Dampierre, en 1473


Página 166

Henry d Argier et demoiselle Jehanne de Lor, d'autre part " , plus80 arpents de bois entre Vienne et Hauzy,


Página 166

les arrière-fiefs : celui de Jacques de Hans, son frère, seigneur de Thenorgues, contenant l'autre moitié de l'étang de Royon


Página 166

arpents de bois. Celui de Simon de Hans, son autre frère : 100 arpents de bois et 7 fauchées de


Página 168

par Henri d'Argers et par Hugues de Conflans, dit Torcbapel (Arch, de Clermont , Chiteau de Chan Ully).


Página 168

Marie Je Hans appartenaient à Jean de Beveren, seigneur d'Aure , le 15 février 1591,. il faisait hommage à Yolande


Página 168

1591,. il faisait hommage à Yolande de Flandre, comtesse de Bar, à cause de Clermont, de ce qu'il possédait à


Página 168

En décembre 1332, Marie de Vierne, + damoiselle de Hansl ", faisait aveu au comte de Bar, à


Página 168

quarts appartenaient à son neveu Jacques, seigneur de Hans, la moitié de Vienne-la-Ville et le quart de la haute justice


Página 169

de Kerchofs, à Bruges, que Gérard de Beveren, châtelain de Dixmude, dixième fils de Thierry et de Beatrix de Wallers,


Página 169

fils de Thierry et de Beatrix de Wallers, épousa Vhérititre de Han.


Página 169

Haas. Jean était petit-fils de Thierry de Beveren, seigneur d'Aure : c'est à lui que revinrent les seigneuries de la


Página 169

de Hans, nous voyons figurer Henri de Beveren, dit de Dixmude, parmi les possesseurs d'arrière-fiefs. Henri était l'un des deux


Página 169

venons de parler et de Isabeau de Jumelles qui, devenue veuve, épousa Jean III, comte de Grandpré : " item,


Página 169

: " item, soulloit tenir Thierry de Beuvres, chevaliers, de mes prédécesseurs, les choses qui s'ensuivent et de present les


Página 169

present les tient de moy Henry de Disquemue , premier, la ville de Courtaumont..., l'étang de Courlaumont...2. Item, tient ledit


Página 169

supposer qu'à la mort de Marie de Hans, ce fief fut réuni aux domaines de Hans, puis, qu'il en fut


Página 169

de Vitry-la-Ville. Dans l'aveu de Jacques de Hans (1333), Thierry de Beveren tenait sous lui la ville de Courtémont et


Página 169

de Jacques de Hans (1333), Thierry de Beveren tenait sous lui la ville de Courtémont et 4 livres sur lo


Página 170

furent engagés en 1453 par Edouard, comte de Grandpré. Il avait, en outre, les dimes de Tahure, celles d'Avègre qu'il


Página 170

Le 27 mai 1458, Henri de Dixmude, seigneur de Malmy, présentait le dénombrement de ce fief à Jacques, seigneur


Página 170

dénombrement de ce fief à Jacques, seigneur de Hans. Dans ce dénombrement, nous notons deux maisons, un colombier, le four


Página 171

jour, il eut pour parrain Pierre-Louis de Cheverry, fila dn sabatitut Procureur du Roi au bailliage et siège présidial de


Página 174

1776, c'est la Taehyaraphie de Coulon de Thévenot. Malheureusement la tachygraphie, presqu'aussi exacte, à l'orthographe près, que l'écriture ordinaire, avait


Página 187

et au-dessus on lit: Illustrissimus Gerardus de Rusillon totius Burgundia multarum gue aliorum provinciarum princeps . cujus Stemma hie depingitur,


Página 189

contre scel de son église. Jean de Vergy S chassa les Anglais de Nogent, Montigny et Coiffy.


Página 190

2. Madeleine Brulart, fille de Noël, baron de Sombernon, comte de Rouvres, conseiller au grand conseil, et de Joanne Gruyn,


Página 190

*), el ailleurs celles de M. de Tissart, comte de Rouvres. Cette maison a son charnier dans cette chapelle, sur


Página 190

le 8 mai 1698, à Louis de Tissart, seigneur de Biche, Toucherondc, etc.


Página 190

: chapelle au midi de M. de Rouvres : au-dessus du tableau de l'autel sont les armoiries de MM. Bruslart


Página 191

la narration comment le roy Amaury de Jérusalem, a envoyé à Clairvaux la vraie croix : quomodo rex Jerusalem sanctam


Página 214

communauté n'avoit pas déchargé feu Mr de Lançon, mais tout au plus avoit comme consenti qu'il se fit décharger,- s'il


Página 215

communauté avoit consenti que feu Monsieur de Lançon, ses successeurs abbez et tous autres, fussent déchargez desdites réparations, comme de


Página 217

transaction faite entre ledit feu Monsieur de Lançon et le R. P. Dom Pierre Mongé, prieur, le troisiéme mars 1687,


Página 223

ans. Il était fils de M. Deu de Perthes, directeur des douanes de Strasbourg. La famille Deu appartient à la


Página 223

de la Légion d'honneur. La famille de Simony remonte, à Langres, à François Simony, dit le Siennois, écuyer) mort eu


Página 223

Vitry en 1680, et de Marie Deu de Marson, safemme.-Armes : coupé d'or à l'aigle à deux têtes, éployée, de


Página 224

il était fils du baron Joseph-Thomas Canelle de Provisy el de Louise-Clémentine-Clémence des Lyons , il était né à Séry,


Página 226

l'expédition après la mort de Thibaut de Champagne. Renard demeura trente ans captif en Orient.


Página 227

soeur de Jean épousa Eustache de Conflans, dont le fils Jean, maréchal de Champagne, fut tué le 22 février


Página 229

pieds, sous la figure de Jeanne de Dompremy, dite d'Orléans, à genoux, habillée en militaire, un casque


Página 240

de 1887. - Le Poète Auguste de Vaucelle, né en Champagne, etc.................. 333


Página 240

- M. Gargant. - Mme Jacobé de la Franche-court. - M. Arthur Talon. - Mme la comtesse de Chamisso. -


Página 243

en faveur de sa fille Isabelle de France, mariée à Galeace fils de Galeace, vicomte de Milan, notamment depuis la


Página 243

congrégation de St-Vanne sur Mess" Claude de Bretagne à présent comte de Vertus.


Página 243

Vassy, accordé et confirmé par Henry, comte de Champagne, dont on n'avoit jouy depuis la ruine des Anglois, et ce


Página 246

action bien commencée, mal achevée. Claude de Breuil, conseiller, clerc du Parlement de Paris, lui succéda en qualité d'abbé commendataire


Página 246

Pierre de Gomer commendataire qui a jouy des revenus de l'abbaye pendant 18 ou 20


Página 256

Jacques I de Chàtillon fut seigneur de Dampierre, de Vaucogne, de Sompuis, de Rollancourt, de


Página 256

18 de juin 1389, " Agnès de Séchelles, veufve de feu Hue de Chastillon, seigneur de Dampierre et de Rollaincourt,


Página 256

garde, gouvernement et administration de Jacques de Chastillou, son filz, advoué à tenir noblement en une pairie de Waleran de


Página 256

Hugonis de Castellione. intente contre Jacobum de Castellione, armige-rum, eorum /Ilium, un procès pour son douaire. Elle réclame : "


Página 257

En 1392, Jacques de Châtillon prend alliance avec Jeanne de la Rivière, fille de Bureau, seigneur de


Página 257

était le second fils de Jean de la Rivière et d'Isabeau d'Augeren, dont le père, Hugues d'Augeren, avait été l'un


Página 257

de Châtillon prend alliance avec Jeanne de la Rivière, fille de Bureau, seigneur de la Rivière, premier chambellan de Charles


Página 257

secondes nôces Isabeau, fille de Gui de la Tremouille el de Marie de Craon. Celte dame, après sa mort survenue


Página 257

de la Tremouille el de Marie de Craon. Celte dame, après sa mort survenue en 1429, épousa Guillaume de Châteauvillain.


Página 257

Blanche, fille unique de Charles de Trie, comte de Dammartin, dont il n'eut pas d'enfants, et en secondes nôces


Página 257

de sa mère et de Jean de Châtillon son frère, - parce que, disait-elle, la femme au décès du mari


Página 257

alla au parlement déclarer que Jacques de Chastillon estoit venu pardevant luy dire qu'il se soubmeltoit au jugement de la


Página 257

des terres de Beauvoisin, lesquelles Hugues de Chastillon son mari possédoit lors de ses nôces, ou la moitié de la


Página 258

un jeune fils qui s'appeloit Jacques de Chastillon, fils à messire Hue de Chastillon, qui jadis fut maistre des arbalestriers


Página 259

du chef de sa femme Valentine de Milan, fille de Jean Galéas Visconti et d'Isabelle de France. - A par


Página 259

de Jean Galéas Visconti et d'Isabelle de France. - A par Ur de ce jour, la Châtellenie de Dampierre qui


Página 259

En 1395, Jacques de Châtillon, seigneurde Dampierre, fournit au duc d'Orléans, comte de Vertus et de Rosnay,


Página 260

de cette année, c que Jean de Chastillon, fils de Floridas, accompagné de Richard de la Loue, de Jean de


Página 260

fils de Floridas, accompagné de Richard de la Loue, de Jean de Remy dit le Roy, et de Colin Salomon,


Página 260

Richard de la Loue, de Jean de Remy dit le Roy, et de Colin Salomon, commit divers excès et attentats


Página 260

de Blangy . pour gratifier Jacques de Chastillon (son oncle?) qui les vouloit contraindre à faire le guet et la


Página 260

l'officialité de Troyes, rendu à Etienne de Givry, évêque de Troyes, ce qui suit : - " Die martis ante


Página 261

de Vaudemont , messire " Jacques de Bourbon, Monsieur l'Archevèque de Sens, l'Evô-" que de Poitiers, le comte de Tancarville,


Página 261

1407. " Jacques de Chastillon, seigneur de Dampierre, fui lors choisy par le duc de Bourgogne pour


Página 261

la mort de feu maistre Renaut de Bucy, qu'il vouloit et estoit son intention que eslection se fist du plus


Página 262

son amé et fé~l cousin Jacques de Chasleillon, seigneur de Dampierre, de Sompuis et de Rolaincourt, et Amiral de France.


Página 262

place de Pierre de Breban (dit Clignet), par lettres données le 23 avril 1408, ce qui causa


Página 262

fait à Liège pour défendre Jean de Bavière, évêque et prince de cette ville, contre ses sujets révoltés. - c


Página 262

même année le Roi qualifie Jacques de Châtillon de t son amé et fé~l cousin Jacques de Chasleillon, seigneur de


Página 262

1407) el la mort de Valentine de Milan, sa veuve, arrivée en 1408, le comté de Verlus fut attribué à


Página 263

lequel fust pris par messire Pierre de Craon, el de Noyon mené au chastel de Crotoy , l'autre fust l'abbé


Página 264

laquelle Charles permet à Robert, seigneur de Wavrin, d'établir à Wavrin ' une confrérie de soixante arbalétriers au plus,


Página 264

W aurin ou Wavrin épouser Félice de Montmirail. (Deuxième partie de cette notice.)


Página 264

Item nostre amé el féal Jaques de Chas-" Ullon, seigneur de Dampierre, Admirai de France, lequel c prenoit sur les


Página 264

commencement de 1413, i Messire Jacques de Chastillon, fils aisné du seigneur de Dampierre, et autres seigneurs, se partirent de


Página 266

juillet 1414. - " Messire Jaques de Chastillon dit qu'il fut admirai par le trespas de l'admirai de Vienne en


Página 266

" Sur ces entrefaites, Robert de Robreviettes s'estant précipité, comme l'on disoit, le seigneur de Dampierre prélendit ses biens


Página 266

Et " messire Jacques de Chastillon, chevalier, seigneur de Dampierre, soy disant admirai de France, se tient toute


Página 266

Pierre de Bréban, dit Clignet, seigneur de Landreville ', qui avait été destitué en 1408,


Página 267

ainsi conçues : " Nous, Jean, duc de Bourbonnois, comte de Clermont, de Foix et de l'Isle, seigneur de Beaujeu,


Página 267

Amiral de France ', messire Jean de Chalon, le seigneur de Barbazan, le seigneur du Chastel, le seigneur de Gaucourt,


Página 268

(Date non connue.) Jacques de Châtillon s'était reconnu débiteur envers Jean de Lesme, bourgeois d'Amiens, d'une rente annuelle


Página 268

Châtillon s'était reconnu débiteur envers Jean de Lesme, bourgeois d'Amiens, d'une rente annuelle et perpétuelle , et pour assurer le


Página 268

Boucicaut, le comte de Vendosme (Louis de Bourbon), grand maistre d'hostel du Roy, ie seigneur de Dampierre soy disant admirai


Página 268

neveu (lisez beau-fils) de messire Jacques de Chastillon, seigneur de Dampierre et amiral de France, allant devers le duc de


Página 268

La môme année, " messire Jeannet de Poix, neveu (lisez beau-fils) de messire Jacques de Chastillon, seigneur de Dampierre et


Página 269

Roy, les ducs (Charles) d'Orléans, (Jean I) de Bourbon, (Edouard II) de Bar, et d'Alençon, les comtes de Nevers (Philippe


Página 269

d'Orléans, Jean de Bourbon, (Edouard II) de Bar, et d'Alençon, les comtes de Nevers (Philippe de Bourgogne), (Charles) d'Eu,


Página 270

Isabeau, mariée en 1435 à Jean de Courtenay, chevalier, seigneur de Champignelles et de Saiot-Briçon, fils de Pierre de Courtenay


Página 270

et de Saiot-Briçon, fils de Pierre de Courtenay et de Jeanne Braque ,


Página 270

la proximité des lieux, que Jacques de Châtillon fut ramené el enterré à Rollancourt.


Página 270

5° Marguerite, femme de Philippe de Fosseux (grand partisan du duc de Bourgogne), morte sans enfants vers 1460 ,


Página 270

Jeanne, qui épousa : 1. Henry de Loustat , 2. Nicolas de Marisy , 3. puis David de Brimeu, seigneur


Página 270

Henry de Loustat , 2. Nicolas de Marisy , 3. puis David de Brimeu, seigneur de Ligny, gouverneur d'Artois.


Página 270

en outre un fils naturel, Jean de Châtillon, connu dans l'histoire sous le nom de Bâtard de Dampierre. Nous en


Página 271

(Philippe) de Charolois, fils de Jean, duc de Bourgogne, et de madame (Michelle) sa femme, fille du Roy, s'enfuir avec


Página 271

de Monteresson-lès-Moular-gis. " Le duc Louis II de Bourbon avait donné, en faveur de ce mariage, à François, qui était


Página 271

ou de Revel, et de Catherine de Cousan. Après la mort de son père, tué à Rosebecque en 1382, et


Página 271

Jacques II de Chàtillon fut seigneur de Dampierre, de Sompuis, de Rollancourt, de Ravel, d'Escolle


Página 271

sa mère s'étant remariée avec Jean de Sainte-Croix, Guillaume Flote, son aïeul, en avait eu la garde. Jeanne avait été


Página 271

été accordée en 1384 à Antoine de Bou-logne-Monlgascon, S mais avanl la consommation du mariage iceluy Antoine entreprist le voyage


Página 272

de ses enfants mineurs, et Jacques II de Châtillon, chevalier, " primogenitus defuncti et viduoe, " plaidaient en la cour


Página 272

En 1418 et 1419, Jeanne de Revel et Jacques de Châtillon son mari plaidaient comme défendeurs au parlement de


Página 272

au parlement de Poitiers contre Philippine de Veauce, dame de Combronde, demanderesse, " conquerentem in casu uovitatis et saisine tam


Página 272

la Rivière, veuve de messire Jaques de Chastillon, ayant le bail de ses eufans, dit que son douaire luy fut


Página 273

Robert de Sarrebruck. Sa veuve, Élisabeth de Montaigu, s'était remariée à Pierre de Bourbon, seigneur de Préaux. (Voir première partie


Página 273

Robert de Sarrebruck. Sa veuve, Élisabeth de Montaigu, s'était remariée à Pierre de Bourbon, seigneur de Préaux. (Voir première partie


Página 273

comlé échoit à sa soeur, Marguerite d'Orléans, femme de Richard de Bretagne, comte d'Etampes*. Los événements qui se passaient permirent-ils


Página 273

comme le rapportent quelques mémoires. Jean VI de Roucy, comte de Braine, était mort à Azincourt, laissant une Bile unique,


Página 273

de Braine, en 1435, à Robert de Sarrebruck. Sa veuve, Élisabeth de Montaigu, s'était remariée à Pierre de Bourbon, seigneur


Página 273

qui se passaient permirent-ils à Jacques de Châtillon de rendre à la comtesse de Vertus l'hommage qu'il lui devait ?


Página 274

et de Beauval, achete à Guillaume de Clary, chevalier, seigneur de Gézaincourt el d'Ésquencourt, moyennant 5,000 écus d'or, la terre


Página 274

cause du château de Doullens. Guillaume de Clary vend celte terre pour l'aider à payer ea rançon, e'élevant à 23,000


Página 274

vacante par le décès de Jean de Prie, tué en défendant Bourges contre les Anglais. (Duchesne et Moréri.)


Página 275

les principaux l'archevesque de Reims Christophe de Harcourt, les seigneurs de Dampierre, de Gaucourt et de Fontaine, chevaliers, avec autres


Página 275

En 1429 encore, Jacques de Châtillon ratifie par lettres authentiques la vente que Jacques I, sou père, amiral


Página 275

de France, avait faite à Jean de Lesme, bourgeois d'Amiens, de deux cents livres tournois de rente annuelle et perpétuelle.


Página 275

la Trémouille, son (beau-)frère, messire Jean de Giverlay, Richard Paucaire, Guillaume Dissy, Jean de Garges, Pierre de Bellegarde, messire Guillaume


Página 275

Giverlay, Richard Paucaire, Guillaume Dissy, Jean de Garges, Pierre de Bellegarde, messire Guillaume le Tur, président du parlement et autres.


Página 275

Guillaume Dissy, Jean de Garges, Pierre de Bellegarde, messire Guillaume le Tur, président du parlement et autres. " (Duchefne, Ibidem.)


Página 276

de Courtenay, chevalier, fils de Pierre III de Courtenay, seigneur de Champignelles et de Saint-Brisson, et de Jeanne Braque. Jacques


Página 276

En 1435. Isabelle de Châtillon, épouse Jean IV de Courtenay, chevalier, fils de Pierre III de Courtenay,


Página 276

1435. Isabelle de Châtillon, épouse Jean IV de Courtenay, chevalier, fils de Pierre III de Courtenay, seigneur de Champignelles et


Página 276

alliuuco, avau t l117, avec Marguerite David, veuve d'Etienne de Vignoles, dit Lt Hire.


Página 276

Saint-Brisson, et de Jeanne Braque. Jacques de Châtillon, son frère, la dote sur les terres de Dampierre et de Sompuis.


Página 276

mois de juin, le Roy Charles de France fit départir dame Catherine, sa tille, hors de sou hostel, icelle moult


Página 276

lettres " à Jacques de Chastillon, seigneur de Dampierre el de Revel, qu'il jouysse la vie durant de


Página 276

jouysse la vie durant de Jeanne de Revel, sa femme, par avant femme de François d'Aubichécourt, de la moitié de


Página 277

Lesme, vend et transporte à Philippe de Saveuse, chevalier, la rente annuelle et perpétuelle de deux cents livres à lui


Página 277

livres à lui due par Jacques de Châtillon, avec les arrérages alors échus. [Duchesne, Preuves, XII, 44.)


Página 278

Louis XI) el le duc Charles I de Bourbon se retirent à Moulins avec le duc d'Alençon, le comte de


Página 278

Rivière plaide au Châtelet contre Louis de Châtillon, son fils, pour la terre d'Yerre * qui venait de son père.


Página 278

à la bienvenue de Madame Jeanne de France, femme de Jeau de Bourbon, comte de Clermon13, et va audevant d'elle


Página 279

Jacques du Peschiu el de Delphine de Montlor, auxquels Godefroy de Boulogne-Montgascon (père d'Antoine, premier accordé de Jeanne Fiole) avait


Página 279

(Date incertaine.) Jacqueline de Châtillon, femme de Jean de Wertaing, avait reuoucé en faveur de Jacques, son


Página 279

(Date incertaine.) Jacqueline de Châtillon, femme de Jean de Wertaing, avait reuoucé en faveur de Jacques, son


Página 279

de Delphine de Montlor, auxquels Godefroy de Boulogne-Montgascon (père d'Antoine, premier accordé de Jeanne Fiole) avait donué quatre mille francs


Página 279

m, paneta-rium Francis dum viveret, Philippo de Fosseux, alias Le Borgne, etiam mil i li, in Iraelalu malrimonii dicti Philippi


Página 279

Iraelalu malrimonii dicti Philippi et Margaride de Chastillon ejus uxoris sol u t am facientem." [Ibidem, Prevots, Xy 28.)


Página 279

(Date incertaine.) Jacques, Waleran et Louis de Châtillou s'étaient obligés, par acte passé au tabellionage de Troyes, de payer 92


Página 279

Jacqueline de Châtillon, femme de Jean de Wertaing, avait reuoucé en faveur de Jacques, son frère, et de Jeanne Fiole,


Página 280

2. Armand Guilhen, baron de Barbazan, gouverneur de Champagne et de Laonnais, général des armées du roi,


Página 280

entr'autres: messire Jean de Chàtillon, bâtard de Dampierre......" La paix fut signée le 21 septembre '. (Ibidem,


Página 281

t Et prist alliance avec Jeanne de Saveuse, fille de Bon de Saveuse el de Catherine de Boubers. " [Duchesne.)


Página 281

de Luxembourg dont s'était emparé Guillaume de Saxe. La forteresse de Luxembourg est assiégée vers la fm de novembre ,


Página 281

voulonté d'eux monstrer, dont estoient Jaques de Lalain, qui bruloit au feu de chaleureux désir,. ....le bastard de Dampierre.....- Un


Página 281

La famille de Saveuse ", en Picardie, était illustre. - Guillaume, seigneur de Saveuse et de


Página 282

de Charles avait épousé Marguerite de Brouilly, n avait perdu la vie en 1405 devant le châtel de Merck.


Página 282

en 1465, était marié à Catherine de Boubers. Il réunit tous les biens de sa famille par suite du décès


Página 282

recueille, à la mort de Jacques II de Châtillon, son frère, les seigneuries de Dampierre, de Sompuis et de Rollancourt.


Página 283

Notre-Dame de Perlhes-lès-Mailly (prioralus Beatae Mariae de Perla de Mail-liaco), et que Waleran de Châtillon, seigneur de Dampierre, avait établi


Página 284

Nous avons vu que Hugues de Lesme avait, en 1439, cédé à Philippe de Saveuse la route de deux


Página 284

avait, en 1439, cédé à Philippe de Saveuse la route de deux cents livres créée par l'amiral de Châtillon au


Página 284

Roche-Guyon, et de Waleran et Louis de Châtillon, ses neveux, contre Louis de la Trémouille, comte de Joigny, à raison


Página 284

1466, Waleran de Châtillon et Jeanne de Saveuse, du consentement de Marguerite leur fille ainée, vendent à Charles d'Artois, comte


Página 284

d'Artois, comte d'Eu1, et à Hélène de Melun, sa femme, pour la somme de 5,020 livres, une renie annuelle et


Página 285

encore, Waleran de Châtillon el Jeanne de Saveuse marieul leur fille aiuée, Marguerite, à Philippe de L-uuoy, fils de Guilbert


Página 285

Philippe de L-uuoy, fils de Guilbert de Lannoy, seigneur de Willerval, chevalier.de l'ordre de la Toison d'or, et de Jeanne


Página 285

avant, Margueritede Châtillon, femme de Philippe de Fosseux, dit le Borgne, chevalier, seigneur d'Arly, décède sans enfants. (Duchesne.)


Página 286

Louis XI et le duc Charles de Bourgogne, comte de Flandre. " Celui-ci, c pour ce que le comte et


Página 286

sans enfants, en 1472, et Jean de Melun, chevalier, vicomte de Gand, son frère et son héritier, avait élé mis


Página 286

de Lou s ta t. Nicolas de Marisy, second mari de Jeanne, avait appelé Waleran et Louis devant le bailly


Página 286

mariage avec Henri de Lou s ta t. Nicolas de Marisy, second mari de Jeanne, avait appelé


Página 286

mariage de sa fille avec Philippe de Lannoy, mettaient forcément Waleran de Châtillon en relations fréquentes avec la cour de


Página 287

Waleran, a prist alliance avec Jean de Soissons, fils de Jean de Soissons, sei-hneur de Moreuil et Mareuil et de


Página 287

Barbe de Châtillon, la plus jeune fille de Waleran, a prist alliance avec Jean de


Página 287

la collection Godin, intitulé : Familles de Flandre et d'Artois, conservé à la bibliothèque d'Arras, porte cette note : "


Página 287

Jean de Soissons et Barbe de Chàtillon eurent à soutenir un long procès contre Jean de Melun, héritier de


Página 287

soutenir un long procès contre Jean de Melun, héritier de la comtesse d'Eu sa soeur. Jean de Melun réclamait la


Página 287

avec les autres représentants de Philippe de Saveuse, elle plaidait au parlement contre Jean d'Estouteville, seigneur de Torcy. (Duchesne, Preuves,


Página 287

et de Poix, et de Jeanne de Craon, auquel elle porta en dot la seigneurie de Beauval par contrat de


Página 288

Du mariage de Jean de Soissons et de Barbe de Chàtillon naquit une seule lille, Jossine de Soissons,


Página 288

Jean de Soissons et de Barbe de Chàtillon naquit une seule lille, Jossine de Soissons, princesse de Poix, dame de


Página 288

Chàtillon naquit une seule lille, Jossine de Soissons, princesse de Poix, dame de Moreuil, etc., qui épousa en 1497 Jean


Página 288

les biens et héritages de Barbe de Châtillon hypothéqués à la rente de 320 livres, et la condamna à payer


Página 288

etc., qui épousa en 1497 Jean VI de Créquy


Página 289

biens vinrent à son neveu Archambaud de Haveskerke, fils de Renaud d'Haveskerke, gouverneur de Rupelmonde et de Marie de Beveren.


Página 289

siècle. Nous voyons en 1526 Aliénor de Sacquespée, alors veuve, faire hommage de Malmy au seigneur de Hans4. Son frère


Página 289

Lp. 189. Il appelle Des-quenfnet Henri de Dixmude dont le nom, en Champagne, était devenu Dicquemue. Ailleurs nous trouvons ce


Página 289

gouverneur de Rupelmonde et de Marie de Beveren. Archambaud eut lui-môme pour héritière sa soeur Antoinette, qui épousa Jacques de


Página 290

étaient advenus par sa femme Anne de Bossut, qu'il avait épousée le 24 juillet 1578. Le baron de Hans disposa,


Página 290

un contrat de veule à Pierre Braux, seigneur de Fioroni, consenti le U août 1561 par Alophe de Beau veau,


Página 290

eu vente sur l'instance de Jeanne de Hangest, baronne de Vienne-le-Château contre Anne de Bossut, en 1616, par un acte


Página 291

de Malmy, Jean Bureau et Philippe de Marolle, avocat, publièrent l'acte de prise de possession dans l'église, où l'on avait


Página 291

ses droits sur Malmy à Robert de Joyeuse, seigneur à Saint-Lambert, qui en prit possession le 23 septembre 1644 ,


Página 291

de Malmy à son frère Etienne, baron de Hans, mais cet aveu était.très sommaire parce que, disait-elle, bien qu'elle en


Página 292

demandait à faire aveu à Charlotte de Galéan, veuve de Henri Duval, baron de Hans. A ce moment, il y


Página 292

de la Salde et de Michel de Marchand * naquit Philippe de la Salde qui succéda à son père ,


Página 292

Michel de Marchand * naquit Philippe de la Salde qui succéda à son père , il était seigneur de Malmy,


Página 292

Charlotte de Galéan, veuve de Henri Duval, baron de Hans. A ce moment, il y avait contestation entre le baron


Página 292

partie de Malmy achetée i Robert de Joyeuse.


Página 293

à diner, à Hans, à M. de Dampierre, colonel de cavalerie, que nous vîmes avec M. de Riocourt à Versailles.


Página 293

ayant laissé M. Leclerc, etc. M. de Morains a fort bien ajusté son chàteau, y ayant un tres bel appartement


Página 293

bonne compagnie : M. et Mme de Sommevesle, et on s'y est bien réjouy et réjouit encore, y ayant laissé


Página 293

sur les longues querelles de M. de Malmy avec l'abbé Mercier au sujet du presbytère mais je ne crois pas


Página 293

Antoinette, qui épousa, en 1820, Ilyacinthe-Claude-Félix de Barthélemy.


Página 294

2" Compagnie, fils de M. Benoist-Nicolas de Pinteville, Escuyer, Conseiller du Roy au Bailliage et Siège Présidial et ancien Maire


Página 294

Grand Champ, veuf de Marie-Anne de Pinteville de Cernon et damoiselle Jeanne-Gabrielle Lafond, fille de Jean-Baptiste Lafond, Escuyer et


Página 294

Le 31 janvier 1769, marié Pierre-Benoist de Pinteville, Escuyer,


Página 295

Benjamin de Latre de Misy, Capitaine reformé au Régiment de Lyonnois, pensionnaire du Roy et


Página 295

Messire Jean-Baptiste-Paulin de Bertrand, chevalier, Seigneur de Mandre, Commissaire des guerres et de dame Marie-Louise-Antoinette Aucher.


Página 295

de Villeroy, flis de feu Louis de Boeuf de Brabant, Escuyer, Seigneur de Saint-Martin-aux-Champs, anoien Capitaine au Régiment de Cambresis,


Página 295

haut et puissant Seigneur Messire Armand de Valk, Comte de Dampierre. Inhumée le 19, dans te sanctuaire de cette Eglise


Página 295

M. Pierre-Benoist de Pinteville, Escuyer, Seigneur de Marson, Mousquetaire du Royt de la 2e Compagnie et


Página 296

Vieux Dampierre, fille de Messire Pierre-Louis Deu de Vieux Dampierre, Chevalier, Seigneur dudit lieu, Malmy, Villers-aux-Corneilles et des fieft de


Página 296

Angélique-Louise des Plasses et demoiselle Marguerite-Victoire Deu de Vieux Dampierre, fille de Messire Pierre-Louis Deu de Vieux Dampierre, Chevalier, Seigneur


Página 296

janvier 1790, décédée demoiselle Mine Jacobé de Faremont, fille, 83 ans.


Página 301

do dame Marie de Monjot. Oi. Le 23 juin 1649, b. Jacques, f. de n. h. Claude


Página 301

h. Michel Jourdain, M. damoiselle Perrette de Bar, f. de n. h. Jacques Aublin, S. de Nuysement.


Página 301

102. 10 septembre 1614 : Petro de Parville et Mariie Sebille.


Página 304

1668, marié Nicolas, fils de Jean de Baussancourt et


Página 305

Gabriel lo Gentil et de Perrette de Pinteville, P. h. li. Jean Deu, Conseiller.


Página 308

à la pernicieuse entreprise que M. de Lorraine avait faite sur ceste couronne, s'en alla droit à lui pour lui


Página 319

de loi, V. notamment , Louis de Héricourt, Les loix ecclésiastiques de France dans bur ordre naturel, v° Dixmes, Néron


Página 321

la sollicitation du fameux Pere Joseph de Paris capucin, - ce qui étoit déjà établi dans les autres diocèses.


Página 321

U gneur évêque de Soissons, Fabio Brulart de Sillery . et trans- Sainte-Vierge. érit tout au long cy-dessus, chapitre IV,


Página 322

demeurant à Corrobert, soeur de Jean de Villelongue. (Contrat de mariage du 28 nui 1701). Etude de M* Charlot.]


Página 322

la Chapelle-sur-Orbais, avait épousé Elisabeth Charlotte de Villelongue, fille majeure, demeurant à Corrobert, soeur de Jean de Villelongue. (Contrat de


Página 322

Villongue [lise" Villelongue], Antoine d'Esteufl, Antoine de Laitre, sfeigneujr de Beaufort *, Paul Ferrand, s[eigneu]r des Bou


Página 322

Mercier, huissier royal, les nommez Jean de Villongue [lise" Villelongue], Antoine d'Esteufl, Antoine de Laitre, sfeigneujr de Beaufort *, Paul


Página 323

Lestre [de Laistre], fille de Nicolas de Lestre, ecuyer, seigneor de la Motte, et de damoiselle Charlotte de Tassin. "


Página 323

29 septembre 1673, " damoiselle Caterine de Lestre [de Laistre], fille de Nicolas de Lestre, ecuyer, seigneor de la Motte,


Página 323

Antoine de Chavigny (fils de Nicolae de Charigny et de Blanche de Sapincourt), qui avait été baptisé è Verdon le


Página 323

familia dans le paya était Antoine de Chavigny (fils de Nicolae de Charigny et de Blanche de Sapincourt), qui avait


Página 323

l'époque dont il s'agit, c Antoine de Chavjgoi, " ecuyer, seigneur de Chavigni et de Courbois-les-Dezers et Jame Cale-" nne


Página 323

la Motte, et de damoiselle Charlotte de Tassin. " De cette union naquirent trois fila : 1- Francois, 2* Antoine,


Página 323

Nicolae de Charigny et de Blanche de Sapincourt), qui avait été baptisé è Verdon le 14 décembre 1646. Il épousa,


Página 323

plus haut au sujet de Pierre de Chavigny. abbé régulier d'Orbaia ea 1402. - A la fin du xvii* siècle,


Página 324

Madame Henriette de Pouilly, comtesse de Lançon, chanoinesse de Remiremont, sa soeur el unique héritière ',


Página 324

quatre-vingt-seize, eu faveur de Jean Louis de Fortia de Montréal, avec l'agrément du Roy. En vertu de ladite transaction et


Página 324

signatures privées entre feu Messire Jacques de Pouilly, marquis de .Lançon, pour lors abbé commendataire d'Orbaiz, et le R. P.


Página 326

procuration à luy donnée par Henriette de Pouilly, comtesse de Lançon . dame chanoinesse de Remiremont, el passée le 4


Página 326

du 25 novembre 1718, a Henriette de Pouilly, moyen-nant la somme de trente-huit mille francs, par des ch Etnoinesses régulières


Página 327

pendant la vie abbatiale de Monsieur de Montréal, et ainsi il est évident que lesdits religieux (en donnant le 20


Página 327

possession de cette abbaye par Mr de Montréal, ledit R. P. Dom Pierre Mongé, prieur, pour satisfaire audit traitté du


Página 327

l'agrément dudit -berce des refeu sieur marquis de Lançon lors vivant, et lesdites trois pa *lon8' ceus vingt-cinq livres payées


Página 328

du mandement spécial de Messire Fabio Brulart de Sillery, évêque de Soissons, donné à Paris le vingt-quatrième jour de mars


Página 333

de la présente année 1702, Monsieur de Mr l'abbé de-Montréal, abbé commendataire de cette abbaye, souhailtant d'y JJîîg*^ Pdrê venir


Página 334

chargea le Révérend Pere Dom Arnoul de Loo!, prieur de Saint-Denys en France et l'un des neuf défi mieu rs*,


Página 337

ancienne splendeur. A 21 ans Robert de Pleumarin était à la tete d'une superbe situation. U avait grandi dans le


Página 339

Robert de Pleumarin remarqua, non sans étonnement, l'air glacial du Marquis, en en cherchant en


Página 341

sa fiancée devait s'y trouver. Paul de Pleumarin, enchanté, accepta, et ils partirent pour se joindre au groupe plein de


Página 344

fait part des intentions de Robert de Pleumarin, lo marquis se leva vivement et d'une voix émue dit, que jamais,


Página 346

Il appartenait à une ancienne famille de Troyes. Claude Loisson, secrétaire du roi, le 2 juillet 1628, président, trésorier de


Página 348

avec Anne Cuissotte, fille de Nicolas, seigneur de Gizaucourt et de Marie Godet. Son fils ainé s'établit dans sa seigneurie


Página 348

Elle était fille unique de Charles de Chamisso de Boncourt, ancien page de Louis XVI, chevalier de S. Louis et


Página 348

naquit, le 27 janvier 1781, Adalbert de Chamisso qui suivit ses parents dans l'émigration et est devenu, après une existence


Página 348

La famille de Chamisso est originaire de Lorraine où, d'après la maintenue de Caumartin, Alexis, sieur


Página 348

son cousin germain, le comte Alexandre de Chamisso et n'a pas eu d'enfant.


Página 348

les intérêts de ses concitoyens. Mlle de Chamisso avait épousé son cousin germain, le comte Alexandre de Chamisso et n'a


Página 348

chevalier de S. Louis et d'Angélique du Cauzé de Nazelles, dont le père était, en 1789, gouverneur royal de Châlons,


Página 351

une tille mariée 1° à Adam Hennequin, sr de Coincourt en 1711 , 2° Jacques Caler-nault d'Issoudun, intendaut de l'hôtel


Página 351

épousant, le 2 juillet 1701, Henriette Philbert de Mienjat : il eut une tille mariée 1° à Adam Hennequin, sr


Página 353

Champagne méridionale, 1818-187 (5. - Auguste de Vaucelle, digne d'être plus connu dans l'Aube, son département natal, a vu le


Página 354

Auguste de Vaucelle, envoyé à Paris pour y étudier la médecine, se distingua d'abord par


Página 355

faire un tout parfaitement assorti. Auguste de Vaucelle contribua, par une application plus ou moins heureuse de ces principes, au


Página 356

épanoui dans toute sa floraison9 Auguste de Vaucelle avait rempli successivement les fonctions d'archiviste, de vice-président, de président de V


Página 358

charmantes inspirations de sa muse, Auguste de Vaucelle, son père, publiait la Revue de la poésie qu'il enrichissait d'excellents articles


Página 359

mêm3 année, la respectable lille d'Auguste de Vaucelle, j'ai appris par un de nos amis, qui habile Dienville, que vous


Página 360

produisit les jolies pastourelles de Thibaut de Champagne et la prose enjouée du sire de Joinville. Quoi de plus charmant


Página 360

il semnlc qu'au talent poétique d'Auguste de Vaucelle, il fallait, pour s'épanouir dans toute sa grace, l'air et le soleil


Página 361

Un jour, Auguste de Vaucelle et son ami Alexandre Delaine, dési" reux de respirer l'air vif et


Página 363

La muse champêtre d'Auguste de Vaucelle ne se bornait pas à chanter les souvenirs historiques de la bourgade


Página 364

Quand Auguste de Vaucelle était importuné par les bruits tumultueux de la capitale, il brûlait du


Página 365

strophes ne révèlent-elles pas qu Auguste de Vaucelle eut ses heures de mélancolie? On en trouve la preuve daus ses


Página 366

juste etde vivifiant, même après Alphonse de Lamartine et Victor Hugo, à la poésie sous ses formes multiples , pour


Página 366

poètes, dont cette respectable tille d'Auguste de Vaucelle était membre, apporta d? juste etde vivifiant, même après Alphonse de Lamartine


Página 367

sentiment, un tour d'expression que Auguste de Vaucelle inspirait à la pléiade poétique dont il était le guide , lui-même


Página 368

lui donue un puissant relief. Auguste de Vaucelle n'en contribua pas moins à amener les jeunes nourrisons des muses au


Página 377

" La famille de Monsieur et Madame Morel estant une famille Chrestienne et leur charité allant non-seulement


Página 386

années après la mort de Charles-André de Savoie, qui fut tué en duel à Paris en 1652,


Página 387

Henri de Savoie, archevêque de Reims, quitta l'état ecclésiastique. Il n'eut que le nom d'archevêque


Página 391

en 1669 aux obsèques de Henriette de France, reine d'Angleterre, et en 1670, à celles d'Henriette d'Angleterre, fomme du duc


Página 393

Le Tellier, grand imitateur de Charles de Lorraine, s'avisa de prêcher les habitants de Sedan presque tous huguenots , mais


Página 395

Anselme de Paris, aussi chanoine régulier, natif de Reims, grand théologien, a composé contre le


Página 397

Mailly. Il élait fils da Charles de Mailly, marquis de Nesle, et de Jeanne de Monchy, et naquit le 4


Página 397

François de Mailly. Il élait fils da Charles de Mailly, marquis de Nesle, et de


Página 397

marquis de Nesle, et de Jeanne de Monchy, et naquit le 4 mars 1658. Il fut transféré du siege d'Arles


Página 398

lin 1732, Armand-Jules de Rohan fut élu doyen du chapitre de Strasbourg dont il était chanoine.


Página 399

1728). Il était fils de Jean Beaugier et de Jacquette de Saint-Remy, issu de celui des membres de cette famille


Página 399

Bignipont, conseiller de ville, épousa Jacquette Papillon de la Ferté, fille du subdélégué-général de l'Intendance de Châlons, mort en 1764.


Página 399

Saint-Gibrien, lieutenant à Royal-Roussillon , Antoine, seigneur de Poix, lieutenant à Navarre, chevalier de S. Louis. Charles, chanoine, prieur d'Oger.


Página 399

fermier-général, mort en 1713, laissant d'Hélène de Laistre une seule fille, mariée en 1714 à Nicolas Le Camus, premier président


Página 399

à Marie Lerraillé (1556), puis Elise de Villet, d'où: Pierre. - Marie, femme de Jean Leduc, seigneur de Compertrix ,


Página 399

, - Nicolas, marié à Marguerite de Jourdain. - Un autre flis fixé à Sainte-Menehould.


Página 399

sans hoirs. - Mmcs Gargam, Françoys de Montbazon, Cabaret de la Crouillere, Àubelin de Villers et de Parvillez.


Página 399

Bignipont, marié à sa cousine Anne de Givry, veuf en 1745, avec : Pierre. - Edme, seigneur de la Gravelle,


Página 399

Pierre Beaugier, épousa eu 1633 Madeleine de Clozier, d'où: Pierre. - Louis (1646-1724), seigneur de Poix, lieutenant-colonel du régiment Quercy,


Página 399

la Cour des aides. - Nicolas, seigneur de Saint-Gibrien, lieutenant à Royal-Roussillon , Antoine, seigneur de Poix, lieutenant à Navarre,


Página 399

IV. Pierre Beaugier, écuyer, seigneur de Lozeroy avant 1635, bailli de l'abbaye de Toussaint, trois fois


Página 399

1764. U laissa deux fils, MM. de Bignipont et de Fontaine, mousquetaires, dont la postérité est éteinte.


Página 406

i. Chrétien-François de Lamoignon, président à mortier, puis garde des sceaux en 1787, mort en 1789.


Página 407

sceaux en 1787, fils de Chrétien-Guillaume, marquis de Bâville, et de Louise-Madeleine-Henriette Bernard de Coubert. Il mourut à son château


Página 407

le 9 avril 1758 à Chrétien-François de Lamoignon, marquis de Bâville, président à mortier en 1758, garde des sceaux en


Página 407

la Cour des Monnaies, et d'Elisabeth de Creil. Elle mourut à Paris le 5 janvier 1739, laissant entre autres enfants:


Página 407

Chrétien-Guillaume de Bâville, et de Louise-Madeleine-Henriette Bernard de Coubert. Il mourut à son château de Bâville le 16 mai 1789,


Página 408

6 mars,] Marie-Catherine Potier, [fille d'André, marquis de Novion, et de Catherine-Anne Malon de Bercy.]


Página 409

comme l'établit la filiation de M. de Lacombe, cousin germain du garde des sceaux, il est plus que probable qu'il


Página 410

Suivant M. de Lacombe, il épousa à Paris, paroisse Saint-Merry, en janvier 1789, Marie-Anne Gorneau, fille


Página 411

de Paris, et jusqu'à l'incorruptible Maximilien de Robespierre'. Ce dernier aurait vécu obscur dans son étude d'Arras, si les électeurs


Página 420

de " Humbeauville et damoiselle Jehanne de Poytiers sa femme, " m'ont nommée de Iours nom l'an 1ÎS28. "


Página 421

de cette époque au Meixtiercelin, Louis de la Vesve, seigneur, Henry Moutillot, curé , Denis Royer, lieutenant de la justice


Página 422

Suippes, de velours noir, par Jeanne de Poitiers et Marie sa fille, en leur vivant dames de Romaine et Humbeauville


Página 422

velours noir, donnée par feue Louise de Parthenay, en son vivant dame dudit Meixtierce Un en l'an mil cinq cent


Página 423

Jean Boucher, en 1549 , Jean de Gand ou de Goix, 1567 et 1569 , Antoine Tréfart 1574 , Jean


Página 426

L'abbaye de Toussaints de Châlons possédait dès les premières années du xn° siècle au Miextiercelin, une maison


Página 428

encore leur moulin au seigneur Guillaume de Remigny , mais en échange ils reçurent 1/3 des grosses dimes, à l'exception


Página 428

appartenant de toute ancienneté... " Claude de Ragny consentit à ce que les dits religieux rebâtissent leur moulin. Ce document


Página 428

haut. Ils s'adressèrent au seigneur Eudes de Ragny qui députa son fils Claude : " pour enquester el savoir "


Página 429

du Meixtiercelin et ses fils, Herbert de Rosnay et " Haywide, femme de Menhard. Je jugeai à propos de ne


Página 429

el à venir que moi Hugues, comte de Cham-" pagne, je vins un jour pour visiter les frères de l'église


Página 429

apprend une charte du Comte Hugues de Champagne. Cette charte n'est point datée, mais elle fut donnée à Châlons dans


Página 429

en faveur de l'abbaye de Toussaints de Châlons que l'abbaye de St-Pierre-au-Mont de la même ville devint propriétaire au Meixtiercelin.


Página 430

étaient a là, témoins : Geoffroy de Chaumont , Olranne à la Barbe , a Gauthier fils de David, Milon


Página 430

Raoul de " Fagnières , Thierry de Montmort , Golberi, curé du Meix-" Uercelin, Raoul, laboureur, au Meixtiercelin, Brunel, "


Página 430

" ses fils, Herbert de Rosnay reconnurent leur perfidie , ils " déposèrent leur foi en mes mains


Página 431

en 1171 eut pour témoins Anseau de Trainel, Guillaume de Dampierre, connétable, Guillaume, maréchal, Nevelon de Ramerupt, Tescelin, de Clairi,


Página 431

moulin, le reste appartenait à Odon, vicomte de Rosnay qui en 1171 en fit également l'abandon à St-Pierre pour le


Página 431

pour témoins Anseau de Trainel, Guillaume de Dampierre, connétable, Guillaume, maréchal, Nevelon de Ramerupt, Tescelin, de Clairi, Reiner du Meix,


Página 431

vicomte et André son frère, Hugues de Montrampont el maitre Hugues, son fils, Hugues Cosiers, Thibaut Fournier, Jean, de Paris,


Página 431

Odon d'Arzillières, Bertran de Vitry, Henri de Pringy, Odon vicomte et André son frère, Hugues de Montrampont el maitre Hugues,


Página 431

eut pour témoins Odon d'Arzillières, Bertran de Vitry, Henri de Pringy, Odon vicomte et André son frère, Hugues de Montrampont


Página 431

avec Claude de l'Isle et Nicolle de Remigny, stipulant par Jacques de Gretz, écuyer, coutre 1/3


Página 431

religieux de St-Pierre stipulant par Jérome de Burgensis, (Jérôme Bourgeois) leur abbé et abbé de Montier-en-Argonne, échangèrent tous ces biens


Página 431

Nicolle de Remigny, stipulant par Jacques de Gretz, écuyer, coutre 1/3


Página 433

suite de son mariage avec Marie-Antoinette Bouret de Croix-Fontaine, fille du fameux financier Bouret , c'était un lettré, uu bibliophile


Página 433

fils et ime fille, L Pierre Papillon de la Ferté, écuyer, qui s'établit à Châlons-sur-Marne en qualité de président-trésorier de


Página 433

Gendre de Luçay ', avec Jeanne-Charlotte Papillon de la Ferté. Mgr de Beauvais, ancien archevèque de Sens, donna la bénédiction


Página 433

artistes , c'était celui de Jean-Baptiste-Charles le Gendre de Luçay ', avec Jeanne-Charlotte Papillon de la Ferté. Mgr de Beauvais,


Página 433

de Luçay était fils de M. Le Gendre de Villemorien, chevalier, seigneur comte de Lucay, seigneur de Valencay, Varennes, Bois-Morlier,


Página 434

et fermier général, père de MM. de Lailly passé à la Martinique, de Fontpertuis, fermier général et contrôleur général de


Página 435

arrivée le 28 décembre 1791, Madame de Luçay avait vu son frère venir habiter le château de Vernelles, qu'il eut


Página 435

profondément troublée. " La jolie Mme de Luçay, monte chez elle, raconte Cheverny dans ses Mémoires, descend deux pistolets, qu'elle


Página 435

au contraire à Paris, où M. de Villemorien allait parfois souper chez elle '. Ce dernier mourut au commencement de


Página 437

la tentative de fuite. " Madame de Luçay courut trouver le représentant en mission, Ferry - un Ardennais, assez honnête


Página 443

Mme de Luçay, malgré cet échec, demeura auprès. de l'Impératrince jusqu'au dernier moment. " Notre


Página 445

remédier par le moyen du sieur de Castignau quil leur laissa pour gouverneur se fiant tant en sa fidélité dextérité


Página 447

quelque mauvais desseing conviasse don Joan de Cordou d'attenter quelque acte dhostililé, ce pourquoy ils lexhoitoient de s'y acheminer la


Página 447

leur despescha aussy tost Don Joan de Gordou avec 1000 ou 1200 chevaulx lequel désirant par sa présence forcer les


Página 448

plus fort voyant aussy D. Joan de Cordou qui les regardoit ils désespérèrent de luy pouvoir résister spécialement lorsque en


Página 448

près du quartier de Dom Juan de Cordou qui estoit encore logé à Charny son premier logis lequel voyant ses


Página 452

Jeanne d'Estouteville , 2- de Blanche de Nesle, dame de Savigny, veuve de Raoul de Flavy, dont :


Página 452

Isabeau de Chartres, dame d'Ons-en-Brai, mariée le 9 novembre 1425, à Antoine de Levis, seigneur


Página 452

l'occasion de la succession de Regnaud de Chartres, dont les biens tombèrent dans la maison de Levis, ainsi que le


Página 452

de titres appartenant à dame Catherine de Levis relaissée de feu le seigneur de Surgieres touchant les droiz quelle prétend'


Página 452

pièces rela Uves à la famille de Levis. Parmi elles se trouve uu volume en parchemin écrit au xv0 siècle,


Página 453

Selande archidiacre de Rains, maistre Rogier de Buligne et Denis Bade comis de par le Roy notre sire a se


Página 459

Robert de Pleumarin, dans une rencontre avec les ennemis, avait eu son cheval tué, et,


Página 461

mère de notre collaborateur, M. Alfred de Besancenot. Elle était née de Selle de Beauchamps, famille d'origine lorraine. Un des


Página 470

place, fait qui appartient A François de Coligny, comte de Chastillon, comme L'Estoile le raconte en détail. M. Grouet fait


Página 471

consacrant un long article à Jean de Chastillon, écuyer, seigneur de Gontaut, justement célèbre comme ingénieur des armées sous Henri


Página 471

époque dans la chapelle du Rosaire de la Cathédrale, au pied du splendide rétable de P. Jacques, artiste rémois qui,


Página 472

grand-père de M. de Lassus, Joseph-François de Lassus, maréchal de camp, chevalier de Saint-Louis, est venu, au siècle dernier, se


Página 472

La famille de Lassus est originaire du Midi. L'arrière grand-père de M. de Lassus, Joseph-François de


Página 472

du Midi. L'arrière grand-père de M. de Lassus, Joseph-François de Lassus, maréchal de camp, chevalier de Saint-Louis, est venu, au


Página 472

assistance, le mariage de M. Henri de Lassus, lieutenant au 11e hussards, et de MI,e Marie-Thérèse Harlé d'Ophove.


Página 473

Satyre contre les Festins, de Simon de Malmédy (1558), jusqu'au Prieur de Saint-Basle (1881).


Página 474

Richelet. Il épousa Catherine, Glle d'Abraham de la Framboisière et petite-fille de Claude Dambraine. En qualité de docteur régent, il


Página 474

Simon de Foigny, imprimeur, à renseigne du Lion, 1601. Petit in-4° de 31 feuillets.


Página 475

terram. " A Reims, chez Simon de Foigny f imprimeur à l'enseigne du Lion, i G08. In-8° de X-29 pages.


Página 478

de Marguerite Molé, fille de Nicolas, seigneur de Juvansigny, conseiller au Parlement, qu'il avait épousée le 22 novembre 1547. M.


Página 479

avril 1562 à Marie de Nouveau, fille d'un secrétaire du roi et mourut le 29 septembre 1578, ayant


Página 479

eu d'enfant de sa femme, Jeanne de Courtil. B.


Página 480

à Somme-Vesle avec sa fomme Jacqueline de Savigny. Lors de la Recherche de la


Página 481

épousa le 16 mars 1731 Louise de Lannoy, fille du comte de Lannoy et de la princesse Louise de Furstemberg.


Página 481

cette union naquit, en 1733, Renée de Lannoy, mariée le l"r fevrier 1755 à Jean-Baptiste Thomas, marquis de Pange, morte


Página 481

Lannoy et de la princesse Louise de Furstemberg. Ue cette union naquit, en 1733, Renée de Lannoy, mariée le l"r


Página 481

baillage du Vermandois, et de Madeleine de Watronville, d'où naquit une lille mariée le 4 mars 1666 à François d'Espinoy,


Página 481

- Claude de Jonchery, - Nicolas, seigneur de Souain, Jonchery, lieutenant-général au baillage de Chalon, épousa vers 1614 Madeleine Beaugier.


Página 481

Baillet, seigneur de Planches, - Claude, seigneur de Jonchery, - Nicolas, seigneur de Souain, Jonchery, lieutenant-général au baillage de Chalon,


Página 481

régiment Dampierre en 1653 , Louis, seigneur de Woillon, succéda à son père et continua la liguée , Madeleine épousa


Página 495

de Raynold archeuesque de Reims, d'Albert comte de Namur, et des autres nobles qui ont signé le protocole ou minute


Página 496

en forme de sentence par Philippe de Croy comte de Porcien lan 1524, par laquelle il déclare le procureur fiscal


Página 497

en cause par Requeste pardeuant Philippe de Croy Comte de Porcien il fut déclaré atteint de concussion par ledit Comte


Página 497

Porcien rendu au Roy par Anthoine de Croy, comte de Porcien, le 20mo octobre 145". En marge du 1er feuillet


Página 498

4529 en faveur de D. Ponce de Malmedy, administrateur dudit prieuré qui defendoit courageusement ses droits, que par celle du


Página 500

banquet par Mesdammes Marie et Anne de Gonzagues princesses de Portien. Leurs lettres patentes sont en parchemin auec vn cachet


Página 500

de la confirmation faite par Philippe de Croy rapporté cy dessus attribuant toutes justices.


Página 502

le Cantatorium, la confirmation de Philippe de Croy, la declaration de Tan 1571 et celle de lan 1618. Mais toutes


Página 502

Chantraine donné audit prieuré par Gerard de Condé avec une Coulture située prés dudit moulin, et vne autre Coulture dite


Página 503

et par la confirmation de Philippe de Croy et en a iouy quoy qu'auec beaucoup de deschet jusques à la


Página 504

moulins ont esté vendus par Philippe de Croy aux autheurs des Vicomtes de Coole et de Monsieur de Lonny lan


Página 504

Vicomtes de Coole et de Monsieur de Lonny lan 1598 ou 1599 sans charger le contrat de ladite rede-vence, et


Página 507

meurte et assassin de Dom Ponce de Malmédy et d'Anthoinedela Glizeule, relligieuxde Pabb. de St-Hubert, fait auprès de Launoy le


Página 507

dit quils avoient connoissance de Ponce de Malmedy naguere prieur du prieuré de St-Thiébault, lequel le 10 Xbre estant au


Página 511

la veuve du baron d'Eltz, Dorothée de Raville, dame de Volmerange en Lorraine, fille d'un maréchal héréditaire de Luxembourg*.


Página 511

un dimanche de février 1629, François de Croy, fils naturel du duc d'Àerschot et de la duchesse de Brunswick, heurta


Página 511

1. Alexandre de Bournonville, né en 1585, colouel d'un régimant d'infanterie wallonne et gouverneur de Lilie,


Página 511

Francois de Croy, né à Mons en 1583, était capitaine de cavalerie et remplissait les


Página 511

avons eu de dame " Marie de Boussu, duchesse douairière de Brunswick et Luxembourg, doit " de droict appartenir par


Página 512

ville, Jacqueline fille du comte Charles de Lalaing, Hoogstraeten et Rennebourg, chevalier de la Toison et gouverneur d'Artois. Le mariage


Página 512

"octobre 1625. Il avait épousé Jeanne de Montmorency-Croisilles, héritière des charges de grand veneur et forestier de Flandre, qui mourut


Página 513

était le quatrième fils de Philippe I de Mérode et de Potersheim, comte d'Oelen et autres terres et d'Anne de


Página 513

reçut gratuitement, en 1573, de Henri de Bourbon, (plus tard Henri IV), uue charge de conseiller à la Cour souveraine


Página 513

1. Florent I de Mérode et de Petersheim, marquis de Westerloo, né au chateau de Ham,


Página 513

1629, par devant " nous, Pierre de Guillon, écuyer, sieur de Laage2, bailly


Página 513

pages et laquais. Quant à M. de Croy, depuis le 6 mars, il attendait à Renwez, à quelques lieues de


Página 514

en 1597, Marguerite, fille de M. de La Saussayo, seigneur de Boisemont et de Réal. Ils eurent quatre enfants:


Página 514

bailliage fut confié au vicomte Claude de Morel, chevalier, conseiller d'Etat et intendant de justice, police et finances dans le


Página 514

Chimay et cousin du feigneur François de Croy, " lequel nous a dit qu'il y a quinze jours, son dit


Página 514

1- Daniel, seigneur de Réal, né à Sedan vers 1600, succéda à son père en 1635


Página 514

phiques. De leur union naquit Jeanne de Guillon, mariée d'abord au célèbre théologien Daniel Tilénus, puis à Henri, marquis de


Página 514

lendemain ou le surlende- demain, M. de Croy répondit qu'il valoit mieux que ce fust i le lendemain pour éviter


Página 517

Le commandant de la compagnie, Jacques de Briquemault, chevalier et baron de Saint-Loup-en-Champagne, né en 1587, appartenait à une très


Página 517

Sedan, le 7 février 1633, Philippe de Comte, veuve du seigneur de Barisi.


Página 517

de Fenseippe de la compagnie, Antoine de Chavagnac, s'élevait à 60 livres et celui du lieutenant de Briquemault ù 106


Página 518

Royal-étranger. L'un de ses petits-fils, Charles-Auguste de Briquemault, fut brigadier des armées du roi , un autre de fies descendants,


Página 518

- De son mariage avec Elisabeth de Comte, qu'il avait épousée le 8 novembre 1618, à Sedan, il eut plusieurs


Página 519

sans s'arrêter aux protestations de François de Mérode, mit, dès le 29 mars, la seigneurie en séquestre sous l'administration du


Página 538

et celui de la jeune Louise de Montebello, payés chacun neuf cents francs *. Redouté, le peintre de fleurs, reçut


Página 541

élégantes, où se reflète l'influence d'Alfred de Musset et d'Octave Feuillet, mais où respirent, à côté de saillies d'un tour


Página 544

Thévenot, seigneur de Rougemont et d'Agnès de Barthélemy, et père de M. des Saules, Tun des membres les plus considérables


Página 544

royal de Coiffy, fils de Etienne Thévenot, seigneur de Rougemont et d'Agnès de Barthélemy, et père de M. des Saules,


Página 545

- Le 23 décembre 1886, Richard de Roys, marquis de Lédignan, est mort d'un anévrisme. A midi, il était plein


Página 545

Crespy depuis le xv* siècle. Nicolas de Montangon, seigneur de Crespy vivait en 1470. Sa descendance a formé deux branches


Página 550

Chrétien de Troyes et son homonyme Chrétien Legouais de Sainte-More, par M. Sylvère Det, sous-bibliothécaire


Página 552

7 et ll) dit que Robert de Flandre, seigneur de Brugny, céda cette terre à Geoffroy de Naast. Or, ce


Página 552

et permuta en 1419 avec Jean de Sarrebruck, évêque de Verdun, 11 mourut en 1430 à Varennes, après avoir légué


Página 552

lesquels on cite Louis. Ce Louis de Bar, cardinal, reçut de son père, en 1409, pour en jouir sa vie


Página 552

Robert de Bar, marié à Marie de France par contrat du 24 juin 1364. Ce Robert, duc de Bar, eut


Página 552

dernier eut un fils nommé Robert, duc de Bar, marié à Marie de France par contrat du 24 juin 1364.


Página 552

Geoffroy de Naast. Or, ce Robert de Flandre eut une fille qui épousa Henri IV, duc de Bar. Ce dernier


Página 552

Brugny, céda cette terre à Geoffroy de Naast. Or, ce Robert de Flandre eut une fille qui épousa Henri IV,


Página 552

avoir légué ses biens, à René d'Apjou, comte de Guise, 11 fut enterré dans la cathédrale de Verdun où il


Página 552

Anne de Maizières (page 65) aurait épousé Claude (ll) de la Croix, tandis que dans


Página 553

Chapt de Rastignac, petite-fille de Françoise-Char-lotte-Ernesîine de la Rochefoucaul-Doudeauville, après la mort de la duchesse douairière Augustine-Bénigne-Françoise Le Tellier, décédée


Página 553

le mariage de François - Marie-Auguste-Emilien, duc de la Rochefoucauld-Liancourt, avec Zénalde-Sabine Chapt de Rastignac, petite-fille de Françoise-Char-lotte-Ernesîine de la


Página 553

lumière cette figure du cardinal Louis de Bar, seigneur de Boursault, évêque, cardinal, * légat et mème ambassadeur de Charles


Página 553

ont parlé décé personnage. Ce Thomas de Vodenay était un gentilhomme bourguignon très estimé dans le conseil de Philippe-le-Hardi. (Voyez


Página 553

Côte-d'Or, canton d'Arnay-le-Duc) et non Thomas de Ven de nay. Du reste, ce nom a été défiguré par tous les


Página 553

de Congy (page 89) est Thomas, sire de Voudenay ^Vodenay, Côte-d'Or, canton d'Arnay-le-Duc) et non Thomas de Ven de nay.


Página 554

guerre de 1870-187/, par M. Dick de Lonlay, un passage relatif à deux champenois dont les noms doivent utre conservés.


Página 560

avec Catherine de France, fille d'Isabeau de Bavière et de Charles VI a été célébré sous ses voûtes,


Página 560

d'Henri roi d'Angleterre, avec Catherine de France, fille d'Isabeau de Bavière et de Charles VI a été célébré sous


Página 565

Paillot père, allié & la famille de Louros, pour en faire don au Musée, dont elle fait maintenant un des


Página 575

épousa, le 9 mars 1554, Marte-Pérette de Bar, fille de Nicolas et Pérette Collet, el eut:


Página 575

épousa, le 9 mars 1554, Marte-Pérette de Bar, fille de Nicolas et Pérette Collet, el eut:


Página 575

Colin, de Sainte-Me-nebould, de la famille de Colin de l'Isle, et 2° Claude Jeannet, morte avant 1555, dont il eut


Página 576

1° Jean Chastillon, seigneur de Cernay en partie, demeurant à Barbonval, au doyenné de Bazoches. Il


Página 576

i. Ancienne famille de Chalons connue dès le xv* siècle, seigneur de Breuvery : d'or su chevron


Página 577

.. mai 1576. Elle épousa Jacob de Pinteville * et mourut veuve, agée de 75 ans, le 6 septembre 1650,


Página 577

IV bis, Claude Chastillon, seigneur de Contault, conseiller du Roi, ingénieur de ses armées et son topographe,


Página 578

précédents qui pussent le guider, Claude de Chastillon construisit cel hôpital, qui fui dédié à saint Louis, et dont les


Página 579

3° Hugues Chastillon, seigneur de Contault. Topographe du Roi, 1633, et son ingénieur en Champagne, gouverneur


Página 580

17 mai 1622. Elle épousa Joachim Godets, chevalier, seigneur de Renneville, vicomte de Gueux, de Saint-Mard, etc., maréchal des camps


Página 580

4° Pierre Chastillon, escuyer, seigneur de Louvigny, conseiller du Roi, intendant des fortifications de Picardie et


Página 581

épousa Roger Brulard, seigneur de Sillery, marquis de Puisieulx. conseiller du Roi en tous ses conseils,


Página 581

la marquise de Blanchefort, el Félix-François Brulard de Sillery, né à Châlons, p. Noire-Dame, le 26 mars 1679.


Página 581

1681, laissant entre autres enfants: Gabrielle-Charlotle-Elisabeth Brulard de Sillery, née à Châlons, p. Notre-Dame, le 8 juin 4672, qui fut


Página 582

il délivra au petit filsde Nicolas de Chastillon ce certificat qui n'a point de dale , il était alors gouverneur


Página 583

Nicolas de Chastillon avait épousé par contrai passé à Châlons le 3 juillet 1572, Marie


Página 584

POUR SON AME. ET LEDICT PIERRE DE CHASTILLON EST DECEDÉ LE 22 NOVEMBRE 1636, AGÉ DE 63 ANS. Cnt DO


Página 585

de Bar était fille de Claude de Bar et de Suzanne le Duc Blanche Linage mourut veuve le 10 janvier


Página 585

d"0 Blanche Linage, fille de Pierre Linage et de Blanche de Bar, laquelle Blauche de Bar était fille de Claude


Página 585

VI (bis). Nicolas de Chastillon, seigneur de Drouilly 1636, du Mey el de la Croix 1643, seigneur


Página 586

d'" Simonne Dommengin, fille de Nicolas Dommengin, seigneur de Champagne, conseiller du Roi, contrôleur général des rentes en Champagne et


Página 586

lo Marie de Chastillon, née lu 20 décembre 1637, elle épousa le 2 décembre 1662, en


Página 587

4 en l'église Notre-Dame, Du* Marie de Beaufort, née p. Saint-Eloy le 27 octobre 1660, fille de feu Menault de


Página 587

janvier 1672 et de Dllfl Jeanne de Corvisier, morte p. Saint-Eloy le 22 août 1674.


Página 587

7° Pierre de Chastillon, chevalier, seigneur du Ogey, Champagne, la Boulinière et autres lieux, conseiller du


Página 587

elle avait eu pour fille Madame de Vienne, qui mourut sans postérité.


Página 588

Chastillon mourut avant 1711 et Marie de Beaufort, sa veuve, mourut à Châlons le 29 juillet 1724 et fut inhumée


Página 588

Madeleine Porno Gaulard, fille de Louis Gaulard, seigneur de la Motte et Courtisols officier chez le Roi, etde Dame Madeleiue


Página 588

D. Louis-François de Chastillon, né p. Notre-Dame le 7 Janvier 1741, il épousa mademoiselle de Montendre


Página 588

A. Louis-Claude-François de Chastillon, né p. Notre-Dame le 23 aoûl 1730, et baplisé lo 8 avril


Página 588

3° Louis-François-Antoine de Chastillon, né lo 6 janvier 1697. Marié le 19 avril 1728 en l'église


Página 588

1° Nicolas de Chastillon, né à Châlons, p. St-Eloy, le 18 juillet 1678. Il mourut le


Página 588

François de Chastillon mourut avant 1711 et Marie de Beaufort, sa veuve, mourut à Châlons


Página 588

4° Nicolas-Antoine-François de Chastillon, seigneur d'Araux, né en 1698. Il fut directeur du Génie, ingénieur en


Página 588

C Pierre-François Memmie de Chastillon, né p. Notre Dame le 28 février 1736.


Página 589

forte de Grozou, fils de François-Ferdinand de Bontemps, chevalier, seigneur de Grozon, el de Jeanne-Suzanne de Bontemps d'Autume, elle eut


Página 589

contrat du 13 janvier 1740, Charles-Emmanuel de Bontemps, chevalier, seigneur du Château, fief, et maison forte de Grozou, fils de


Página 589

Il avait épousé en 1793 Marie-Charlotte-Alexandrine de Berle de Maffrecourt qui mourut le 15 mars 1812, ayant eu trois enfants,


Página 589

Françoise-Marie-Joseph de Bontemps qui épousa César-Marie de Cappy, et fui grand-mère de la comtesse de Sainte-Suzanne.


Página 589

Mairy-sur-Mame en Juin 1743 et Françoise-Marie-Joseph de Bontemps qui épousa César-Marie de Cappy, et fui grand-mère de la comtesse de


Página 589

2° Marie - Anne-Françoise de Chastillon, née le 27 octobre 1711. Elle époufa à Châlons, par contrat du


Página 589

le 14 Octobre 1765 et Anne-Françoise de Cappy le 19 janvier 1744. Ils avaient eu trois enfants, savoir :


Página 589

de la ville, fille de François de Cappy, chevalier, seigneur d'Athis, Oiry, etc., commissaire ordonnateur des guerres el de dame


Página 589

de Chastillon, qui suit. 2° Andrée-Marie-Nicolle de Chastillon, née le 9 novembre 1797, mariée 1° à François-Georges Foffey, chevalier, colo-1


Página 589

25 octobre 1767 à Jean-Baptiste-Nicolas François des Roberls, chevalier, seigneur de Sorcy, Bolhemonl, officier au régiment du Roi, dont un


Página 589

seigneur de Grozon, el de Jeanne-Suzanne de Bontemps d'Autume, elle eut deux enfants: Jacques-Frac çois Menault de Bontemps de Saiut-Cernin,


Página 589

des guerres el de dame Françoise-Denise le Musnier de Nantouillet. Il mourut le 14 Octobre 1765 et Anne-Françoise de Cappy


Página 589

raine Anne le Clerc de Lesseville, femme de M. de Sèvres, premier président au Parlement de


Página 590

3° Alexandrine de Chastillon, Religieuse de la Congrégation Notre-Dame à Châlons, morte au couvent de son


Página 590

bâtiments des Recollets construits par Pierre de Chastillon, son cinquième aïeul.


Página 591

" Le 19 août 1695, Antoine de Noailles fut transféré à Paris, par l'influence seule de Mme de Maintenon et


Página 591

Louis-Antoine de Noailles fut appelé, dès 1676, à l'évêché de Cahors et l'échangea, l'année suivante,


Página 591

Paris, par l'influence seule de Mme de Maintenon et Sans que le P. de La Chaise ait été consulté, première


Página 591

en quelques lignes : " M. de Noailles porta à Châlons son innocence baptismale. Il y garda une résidence uniquement


Página 593

sur une amende infligée à M. de Pléneuf, - le père de la belle marquise de Prie.


Página 594

et un conseiller de ville, M. de Vaux. L'évêque s'en explique vivement avec son frère et se décide à parler


Página 597

fit cependant peu après, et Gaston de Noailles ne nous parait point s'être aussi complètement abusé au sujet de 'orthodoxie


Página 600

Le 15 janvier 1391-(v. s) Symon de Bussy, sergent en la prévôté de Vitry se transporte : " en la


Página 602

Eu 1319, Oger de Saint-Chéron, seigneur de Gigny et du Meixtierceliu, reconnut qu'il n'avait aucun droit sur


Página 603

tiers et mon dit seigneur (Claude de Ragoy) " un tiers, et la part de mon dit seigneur pour l'an


Página 603

R. P. Deshayes religieux de Toussaints de Châlons, écrivait aux chanoines de Troyes qui à son avis se pressaient trop


Página 606

l'acte de vente fait par Odon, vicomte de Rosnay, frère de André, de 1/4 du moulin La Perière aux moines


Página 606

ses fils, de concert avec Herbert de Rosnay el Haywide, femme de Menhard, avant 1120 aux moines de St-Pierre-au-Mont, dans


Página 607

266.) A la môme époque, Jean de Chepy, fils du seigneur Gervais, était lige dans la prévôté de Sainte-Menehould. (Rôle


Página 607

laissé des enfants mineurs, puisque Etienne de Vienne, sans doute son frère, possédait pour les enfants de messire Gervais un


Página 607

1° Gervais de Vienne (-le-Château) qui avait épousé la dame, Comtesse de Chappi (Chepy. Marne, c-


Página 607

Ysabelle vendil en 1252 ii Thibaut, comte de Champagne, différents droits, cens el rentes au Meixtiercelin.


Página 607

Meixtiercelin, à la môme abbaye. Guillaume II de Dampierre ratifie la vente faite par son fidèle Symon de ce serf,


Página 607

3° Symon de Humbeauville, en juillet 1228 vend également un serf, Herbert, de Meixtiercelin, à la


Página 607

Champagne avait promis jadis à Jean de Dampierre, seigneur de Dampierre et autres lieux, une rente de 100 livres ,


Página 610

Jeanne de Châlons, fille de Guillaume de Châlons, dont il eut:


Página 610

Il épousa Jeanne de Châlons, fille de Guillaume de Châlons, dont il eut:


Página 610

Oger IV de St-Chéron, sire de Gigny, seigneur du Meixtiercelin, habitait ordinairement son château de


Página 610

pour Paul-Louis de Romigny, par de Vaveray, avocat, imprimé à Vitry, 1737.)


Página 610

du Meixtiercelin que tient Messire Oger de Saitil-" Chéron illec et plusieurs autres , doit 3 mois de garde et


Página 610

de Saint-Chéron qui avait épousé Jeanne, dame de Gigny et fille sans doute de Gaulier d'Arzillières.


Página 611

morle en 1421, entre autres Jean de Vienne, marié à Béatrix de St-Chéron. Nous ne connaissons aucun acte de Jean


Página 611

Hugues seigneur d'Antigny, marié à Béatrix de Vienue, fille de Guillaume, comle de Vienne el de Macon. Hugues IV, en


Página 611

Jeanne de Vergy, fille de Guillaume de Vergy et de Isabeau de Ribeaupierre. Jean de St-Chéron était mort en 1424


Página 611

1406, au mois de septembre, Jeanne de Vergy, fille de Guillaume de Vergy et de Isabeau de Ribeaupierre. Jean de


Página 611

morle en 1421, entre autres Jean de Vienne, marié à Béatrix de St-Chéron. Nous ne connaissons aucun acte de Jean


Página 611

4* Famille de Ragny (1460-1499). - Peincedé, dans son inventaire généial de Bourgogne, parle ainsi de


Página 611

ne connaissons aucun acte de Jean de Vienne concernant- Meixliercelin : ce seigneur mourut le 23 avril 1440, laissant 3


Página 611

laissant de son mariage avec Philiberte de Maubec, morle en 1421, entre autres Jean de Vienne, marié à Béatrix de


Página 611

Guillaume de Vergy et de Isabeau de Ribeaupierre. Jean de St-Chéron était mort en 1424 laissant 2 filles :


Página 611

3° Jeanne de Vienne, dame de St-Chéron, qui porta les terres et seigneuries de Champagne, à


Página 611

4° Famille de Vienne. - La famille bourguignonne de Vienne, dont les armes sont de gueules


Página 612

Alips de Beauvoir, fille de Guillaume de Beauvoir et de Alix de Bourbon (Montperroux) (P. Anselme, VII, 4. C) En


Página 612

16 avril 1412, Alix ou Alips de Beauvoir, fille de Guillaume de Beauvoir et de Alix de Bourbon (Montperroux) (P.


Página 612

le 12 janvier 1430 dame Alix de Beauvoir est dite veuve de Pierre de Ragny, chevalier, et nommée tutrice de


Página 612

le 12 janvier 1430 dame Alix de Beauvoir est dite veuve de Pierre de Ragny, chevalier, et nommée tutrice de


Página 612

en 1358 (Idem, XVII, 352.) Hugues, sire de Ragny, était <. la montre faite à Châtillon-sur-Seine le 24 avril après


Página 612

Jean et Girard de Ragny ou Raigny (Yonne, ci. de Gaillon, hameau de Savigny-en-terre-plaine) étaient gens d'armes


Página 612

Guillaume de Beauvoir et de Alix de Bourbon (Montperroux) (P. Anselme, VII, 4. C) En 1423, il fonde une chapelle


Página 612

Pierre de Ragny ou Raigny épousa, le 16 avril 1412, Alix ou Alips de Beauvoir,


Página 612

bail de Messire Pierre ot Odot de Ragny, ses enfants, qu'elle a eus de feu Eudes de Ragny, chevalier (Inv.


Página 612

est donc bien prouvée depuis Eudes I de Raigny ou Ragny, orthographe que nous adopterons, qui épousa Jeanne de Germoles.


Página 612

qu'elle a eus de feu Eudes de Ragny, chevalier (Inv. Peincedé, XXV, 680) et que le 20 août


Página 612

au siège de Semur, " Pierre de Traves et Guiot de Jaucourt, exécuteurs testamen


Página 613

Claude de Ragny, chevalier, seigneur de Ragny, Pizy, Trévilly (Yonne), Songy, Gigny-aux-Bois, Meixtiercelin, Somsois, Matougues


Página 613

Louis XI et Charles" le-Téméraire, Eudes de Raigny défendait la place de Voutenay (Yonne, ca. de Vezelay). (Idem. II, 496.)


Página 613

1422, Jeanne de Germoles, veuve de feu Eudes de Ragny, dame de Ragny el Marigny (Nièvre),


Página 613

1422, Jeanne de Germoles, veuve de feu Eudes de Ragny, dame de Ragny el Marigny (Nièvre),


Página 613

document suivant : + Nous Claude de Raigny, " seigneur de Pisy et de Mathougues commis de par notre "


Página 613

nommée également Claude, qui épousa Guillaume de Parthenay et dont nous parlerons plus loin.


Página 613

Vienne, il laissait un fils Claude de Ragny, qui suit et une fille nommée également Claude, qui épousa Guillaume de


Página 613

De son mariage avec Jeanne de Vienne, il laissait un fils Claude de Ragny, qui suit et une fille


Página 613

de Germoles, veuve de feu Eudes de Ragny, dame de Ragny el Marigny (Nièvre), plaidait contre Jean de Salins. (Idem.


Página 614

de concert avec sa mère, Jeanne de Vienne, concéda aux habitants de Gigny un droit d'usage dans les bois de


Página 614

il transigea avec son beau-frère, Guillaume de Parthenay et sa soeur, Claude de Ragny, auxquels il abandonna tous ses biens


Página 614

dimes de Somsois et que Claude de Ragny ne se pressait point de payer : ce procès dura de l'année


Página 614

Raigny dessus dit " et Loys de Somièvre, procureur de Monsieur notre père es " dites villes de Songy et


Página 614

il soit ainsi que nous Claude de Raigny dessus dit " et Loys de Somièvre, procureur de Monsieur notre père


Página 615

Reugny qu'il fait fille de Marc de Reugny et de Ysabeau de Champrobert a épousé Guillaume de Parthenay, écuyer, lequel


Página 615

Claude de Damas, héritière de Janet de Damas, mariée à Huguette de Ragny.


Página 615

Claude de Damas, héritière de Janet de Damas, mariée à Huguette de Ragny.


Página 615

Marc de Reugny et de Ysabeau de Champrobert a épousé Guillaume de Parthenay, écuyer, lequel vivait en 1470. La femme


Página 615

La Madeleine, bailli d'Auxois, avec Claude de Damas, héritière de Janet de Damas, mariée à Huguette de Ragny.


Página 615

une famille de Parthenay : Albert-Honoré de Parthenay, seigneur d'Ainval, de Pommeray, fut maintenu dans sa noblesse , il avait


Página 615

Parthenay n'appartient point à la famille de Reugny, mais bien & celle de Regny.


Página 615

5° Famille de Parthenay (1499-1504,. - On compte en Frauce au moins sept familles qui ont


Página 615

Nous ne savons si Claude de Ragny fut marié : mais le nom et la terre de Ragoy passèrent


Página 616

Charles ordonne de faire jouir Guillaume de Parthenay, écuyer, maître d'hôtel du roi, de la tour de Chenault à lui


Página 616

En 1488, nous trouvons Guillaume de Parthenay, seigneur de Poincy et de Flee '. Le 17 octobre 1491. Guillaume


Página 619

2. Isabelle, fille de Frédéric de la Rochefoucauld, comte de Roye et de Roncy, el d'Isabelle de Durfort-Duras.


Página 621

1. Denis-François de Bouthillier de Chavigny (1678-1697), et son neveu, du môme nom (1697-1716).


Página 621

Feu dom Claude de Gissey, cy-devant prieur, a laissé à sa mort beaucoup d'argent qui est, dit-on,


Página 621

Le prieur me dit que M. de Reufûal, abbé commendataire, gascon, lirait de l'abbaye 2200 liv., il donne pour les


Página 624

à Sées TMo Sur Monsieur Roland de Louvigny et à Madame Françoise Talet à Madame de lerand [lisez Tarlant], son


Página 626

Pierre Cuvier de Montsoury, né à Versailles, étoit fils de Pierre Cuvier [ecuyer, sieur] de


Página 627

institua comme légataire le sieur Pierre-Charles de Bercy, ancien officier, chevalier de Saint-Louis, son paren t. J


Página 627

de Savieres, et de dame Marie de Bercy, sa femme, né le 27 janvier 1716, fut balisé le 4 fevrier


Página 627

que commendataires. Le dernier fut Joseph-Jean-Francois de Lagrange Gourdon de Floirac, né en 1754 à la Vercantière (Lot) d'une ancienne


Página 627

dio-ciése de Troyesl, succéda à Mr de Montsoury en 1751 el est mori à Paris le 17 janvier 1788.


Página 637

son premier auteur connu est Renier, sire de Choiseul, vivant en 1060 : elle a entr'autres titres ceux de marquis


Página 637

ancien député, sans enfants de Mlle de Beauvau et le comte Raynald, non marié, et ses soeurs la marquise de


Página 637

par les comtes Jacques, Erard, Théobald de Choiseul-Gouffier, le vicomte de Choiseul, officier d'infanterie et sa soeur la comtesse dè


Página 638

jeune, laissant un fils, M. Pierre de Besancenot, actuellement lieutenant au 21* d'infanterie.


Página 638

qui épousa, en 1858, M. Alfred de Besancenel. Elle mourut jeune, laissant un fils, M. Pierre de Besancenot, actuellement lieutenant


Página 639

d'après le manuscrit original par MM. de Barberey et le vicomte de Saint-Maur L*, arrière-pe Wt-fils. Les Dare étaient de


Página 640

troyens " en compaignie de M. de Barbazan... en l'assemblée du Tiers Estat tenue et faicte par ledit seigneur en


Página 640

Cujas, contemporain et ami de Denis Le Bey de Battilly, avocat ft Metz et poète connu, de Harley do


Página 640

Roy. Pierre Poupo, d'une ancienne famille de Bar-sur-Seine, où il est né vers 1552, élève de Cujas, contemporain et ami


Página 640

diverses tirées de la Muse Chrestienne de Pierre Poupo, advocat au Bailliage de Bar-sur-Seine, avec une notice el des notes


Página 641

le premier : La Muse Chrestienne de Pierre Poupo, au Roy de France et de Navarre. À Paris, par Barthelemi


Página 641

négociateur de Henri HI, de Théodore de Bèze et Simon Goulart, calvinistes célèbres, ayant embrassé la religion réformée, dut, vers


Página 642

seigneur et Mécène, l'éminenlissime Cardinal Jules de Mazarin " , et depuis la trace de cet unique exemplaire s'est perdue.


Página 646

mentionner le mariage du comte Pierre de Lassus, officier de cavalerie, dont le père a été longtemps membre du Conseil


Página 646

de Tassigny, à Reims. La famille de Failly, établie actuellement en Normandie, en Picardie et en Champagne, est originaire de


Página 646

Elle est aussi petite-fille de M. de Parieu, ancien sénateur et ministre sous l'Empire.


Página 647

Mlle de Kirgener est Tarrière petite-fille dn comte de Gueheneuc, pair de Franpe, qui eut


Página 648

Renée de Lorraine, abbesse de Saint-Pierre de Reims, au Connétable de Montmorency, de Reims, le


Página 648

monde se debvront contenter. " Antoinette de Bourbon, femme du précédent, écrit de Langres, le 3 octobre 1562, à M.


Página 648

Claude de Lorraine au Connétable de Montmorency, de Doul-levant, le dernier février 1539 : "


Página 648

le 3 octobre 1562, à M. de Brienne, lieutenant pour le roi à Chaumont, pour se plaindre de la difficulté


Página 648

Charles de Lorraine, cardinal de Guise, à la reine, d'Aubigny-en-Thiérache, novembre 4571 :


Página 649

fin jo puis dire que Monsieur de Boullon m'a pris comme Monsieur de Montpensier fit la bonne ville d'Orléans. Ier


Página 649

Louis de Lorraine, cardinal de Guise. Reçu daté de Reims, le 20 février 1575, reconnaissant


Página 649

de Boullon m'a pris comme Monsieur de Montpensier fit la bonne ville d'Orléans. Ier je pris le chateau de Rocourt


Página 649

Henri de Lorraine, à M. d'Entraigue, gouverneur d'Orléans, le 14 décembre 1586:


Página 649

1575, reconnaissant avoir reçu du sr de Chagus la boite contenant les papiers du feu cardinal de Lorraine, son frère,


Página 650

Charles-Jean-Louis-Alexaudrc Le Masson de Surémont naquit à Maizières-les-Joinville en 1815, d'une antique famille,. originaire d'Ecosse,


Página 652

M"~ Royer-Collard. - M. de Thuisy* - M"" d'Aubilly. 221 La Campagne de l'Argonne. - Mémoires sur d'anciens


Página 654

précepteur du jeune fils de M. de Courtivron. Epris de poésie et de beau langage, il se sentait surtout du


Página 666

qu'en 1659, à l'entrée de M. de Villaines, gouverneur, il composa, en l'honneur de ce personnage, un poème qui fut


Página 666

4 mai, Daniel Burgeat, bourgeois, Anne de Marolles, sa femme , Claude Marcault, principal du collège , - le 9


Página 669

et de sa deuxième femme, Philippine de Plaines, veuve de Pierre de Bou r bon-Carency : Nicolas, seigneur de Maingoval,


Página 669

et de sa deuxième femme, Philippine de Plaines, veuve de Pierre de Bou r bon-Carency : Nicolas, seigneur de Maingoval,


Página 669

Hippolyte Gastriotli sa seconde femme, Philippe, prince de Sulmone, marié à Isabelle Colonna, dont deux enfants, Charles et Horace, décédés


Página 669

en 1540 après avoir épousé Anne de Lalain. - Charle?, chevalier de la Toison d'or, vice-roi de Naples, prince de


Página 669

de Bou r bon-Carency : Nicolas, seigneur de Maingoval, qui meurt en 1540 après avoir épousé Anne de Lalain. -


Página 669

Philippine de Plaines, veuve de Pierre de Bou r bon-Carency : Nicolas, seigneur de Maingoval, qui meurt en 1540 après


Página 669

de Maingoval, laisse : de Marguerite de Praet, sa première femme, Antoine, mort sans postérité , et de sa deuxième


Página 669

nous verrons épouser son cousin Philippe de Launoy (de la branche cadette) Elle meurt en 1543. - Antoice épouse Marie


Página 669

de Ligne-Barbançon, sa seconde femme: Bonne, dame de Lannoy, que nous verrons épouser son cousin Philippe de Launoy (de la


Página 669

7, son fils, marié à Marguerite de Maingov211, meurt en 1349. Il laisse deux enfants: Hugues 11 el Guilbert.


Página 669

nous intéresse particulièrement. Il épouse Catherine, dame de Molembais, dont il a : 1° Hugues, maître des arbalétriers de France,


Página 669

en 1543. - Antoice épouse Marie de Ville, dont il a : Jean IV ci-après, el Jeanne, femme de Philippe


Página 669

2. Le" "rmes de Philippe de Poitiers et celles de Jeanne de Lannoy sont aux -vitraux de l'église d'Arcis-eur-Aube.


Página 670

el de Wahagnies, fils de Guilbert de Lannoy, seigneur de Willerval oi de Tronchiennes, chevalier de l'ordre de la Toison


Página 670

en Angleterre. Veuf sans enfants d'Eléonore de Quesnes, il épouse Marie de Ghistelles, fille de Jean de Ghistelles, seigneur d'Ulzel,


Página 670

en Angleterre. Veuf sans enfants d'Eléonore de Quesnes, il épouse Marie de Ghistelles, fille de Jean de Ghistelles, seigneur d'Ulzel,


Página 670

Marie de Ghistelles, fille de Jean de Ghistelles, seigneur d'Ulzel, qui lui donne Philippe ci-après, el Jacques décédé sans lignée.


Página 670

Notice, avait épousé en 1469 Philippe de Lannoy, " chevalier, seigneur de Willerval, de Santes, de Tronchiennes el de Wahagnies,


Página 670

la Toison d'or, et de Jeanne de Ghistelles, sa seconde femme. > (Du Jusn$.)


Página 670

de Flandre, dont il a Pierre, seigneur de Fresnoy, mori en 1494. Guilbert laisse aussi une fille, Marguerite, mariée à


Página 670

prend une troisième alliance avec Isabelle de Flandre, dont il a Pierre, seigneur de Fresnoy, mori en 1494. Guilbert laisse


Página 670

'. Nous l'avons vu épouser Marguerite de Châtillon el deveuir seigneur de Dampierre.


Página 670

une fille, Marguerite, mariée à Pierre de Monchy. Il meurt en 1462".


Página 671

Châtillon avait, en 1479, épousé Jean de Soissons, el que la succession de Waleran était restée indivise entre les deux


Página 671

Nous savons aussi que Barbe de Châtillon avait, en 1479, épousé Jean de Soissons, el que la succession de


Página 671

+ comme ailleurs, appartiendront audit Philippe de Lannoy et " à sa femme. La terre de Beauval avec ses appartenance*


Página 671

Philippe de " Lannoy et Marguerite de Châtillon, sa femme, fille ainée et " principale héritière de feu Waleran de


Página 672

Catherine de Chauvigny était fille d'André de Chauvigny et de Catherine (on Jacqueline) de Beaujeu. - Nous avons vu, en


Página 673

c Philippe de Lannoy, II du nom, seigneur de Santes et baron de Rollaincourt, fut conseiller


Página 674

espouse (elle était fille de Jean III de Lannoy, brauche ainée), un fils appellé Hugues, et deux Glles, à sçavoir


Página 674

Beaumont, et en secondes noces Miles, seigneur de Froloys et de Milly. - Raoul, chevalier, fils de Simon, avait laissé


Página 674

que Marguerite était fille de Claude de Sain t-Seigne et de N.., de Cusance.


Página 674

mourut eh 1543. - " Hugues de Lannoy, chevalier, seigneur de Wahagnies el de Tronchiennes, mourut avant son père le


Página 674

sçavoir : Jeanne, mariée à Henry de Withen, baron de Berzelles, et Marguerite, femme de Jean d'Ognieé. " Bonae de


Página 674

Bourgogne était ancienne et distinguée. Simon de Saint-Seigne, écuyer, fils de Hugues, vivait en 1230. Alix, sa soeur, avait épousé


Página 674

sa femme, une fille appelée Françoise de Lannoy, unique héritière de Lannoy, de Rollaincourt et autres terres lesquelles elle porta


Página 674

pasques, l'an 1527, laissaut de Marie de Bossut, sa femme, une fille appelée Françoise de Lannoy, unique héritière de Lannoy,


Página 674

femme de Jean d'Ognieé. " Bonae de Launoy mourut eh 1543. - " Hugues de Lannoy, chevalier, seigneur de Wahagnies


Página 674

l'an 1535, ayant eu de Bonne de Lannoy, dame héritière de Lannoy et de Sebourcq, son espouse (elle était fille


Página 674

prince d'Orange, dont elle eut Philippe-Guillaume de Nassau (mort en 1618 sans postérité d'Eléonore de Bourbon-Condé), et Marie de Nassau,


Página 674

mourut eu 1537, laissant de Jeanne de Neuville une fille appelée Bonne, mariée à François d'Ognies, seigneur de Beauraing.


Página 674

postérité d'Eléonore de Bourbon-Condé), et Marie de Nassau, femme du prince de Hohenloe.


Página 674

(mort en 1618 sans postérité d'Eléonore de Bourbon-Condé), et Marie de Nassau, femme du prince de Hohenloe.


Página 674

avait épousé en premières noces Hugues de Vergy, seigneur de Beaumont, et en secondes noces Miles, seigneur de Froloys et


Página 674

Guilbert de Lannoy, seigneur de Willerval, troisième uis de Philippa et de Marguerite, mourut eu


Página 675

Renaud, chevalier (1294-1312), marié à Marie de Saulx-Cour-t i vron. - Jean I, fils de Renaud, chevalier, avait eu de


Página 675

Saint-Seigne, capitaine d'Arc, marié à Catherine de Saulx. - Jean Il I était.mort avant 1474 laissant trois fils: Charles, Pierre


Página 675

Beurrey-Baugey (1405-1429), avait eu de Simonne de Rupt plusieurs enfants, entr'autres Jean III, écuyer, coseigneur de Saint-Seigne, capitaine d'Arc, marié


Página 675

de Chalon (1357-1409) avait épousé Marguerite de Lugnoy. - L'ainé de leurs enfants, Etienne, chevalier, seigneurde Beurrey-Baugey (1405-1429), avait eu


Página 675

capitaine d'Auxonne (1355), qui épousa Jeanne de Baissey. - Guichard, leur fils ainé, chevalier, seigneur de Rosières, maître d'hôtel du


Página 676

général de noble seigneur messire Jehan de Baudricourt, chevalier de l'ordre du roy nostre sire, son lieutenant général et son


Página 676

sous la présidence de " Pierre de Gié, licentié en loix, conseiller du roy nostre sire, el lieutenant général de


Página 676

Et nous voyons que " Pierre de Crespy, escuyer, lieutenant du bailly de Rosnay, et Colas Gombault, procureur du Seigneur


Página 676

de Chaftillon, ejus uxorem, el Johannam de Saveuse, u su fru c tu ari am terr" et dom i nii


Página 676

Philippum de Lannoy, mililem, et Margaretam de Chaftillon, ejus uxorem, el Johannam de Saveuse, u su fru c tu ari


Página 676

- " Inter dileclum nostrum Philippum de Lannoy, mililem, et Margaretam de Chaftillon, ejus uxorem, el Johannam de Saveuse, u


Página 676

ot Marguerite de Châtillon, et Jeanne de Saveuse, veuve de Waleran de Chàtillon, plaidaient devant le parlement contre le seigneur


Página 676

1498, Philippe de Lannoy ot Marguerite de Châtillon, et Jeanne de Saveuse, veuve de Waleran de Chàtillon, plaidaient devant le


Página 676

Le 22 décembre 1498, Philippe de Lannoy ot Marguerite de Châtillon, et Jeanne de Saveuse, veuve de Waleran de


Página 676

dit le Borgne, en espousant Marguerite de Chàtillon sa soeur , - et encore 94 livres 8 sols 10 deniers,


Página 677

seigneur de Santes, fils de Marguerite de Chastillon avoir relevé le 6ef de Rollencourt par le trespas d'elle. + {Mdm,


Página 677

8 octobre 1503 seulement que Pierre de Lannoy, seigneur de Dampierre, donne aveu et dénombrement à monsieur le comte de


Página 677

Pierre I de Launoy et Marguerite de Saint-Seigne étaient morts au commencement de l'année 1505.


Página 677

Quant à Philippe de Lannoy, il dut mourir vers la fin de 1502 ou au commencement de


Página 677

pièces par M. le comte Marie-Henri Picot de Dampierre à M. Vergnée, le 15 novembre 1790, pour la liquidation des


Página 677

Cy gisent en notre seigneur Pierre de Lannoy et damousle Marguerite de Saint-Saygne père et mère du défunt p* q1


Página 678

et Jeanne, enfans mineurs de Pierre de Lannoy el de Marguerite de Saint-Seigne. " donnent " pardevant notaires aveu et


Página 679

le 26 septembre 1457 à Madeleine de Luxembourg, fille de Thibaut, seigneur de Fiennes , - dont Adrien susnommmé.


Página 679

de l'Orme en partiel, fille d'Adrien de Sainte-Maure, comte de Nesle, el de Charlotte de Chalon, comtesse de Joigny.


Página 679

Il épouse, vers 1516, Barbe de Sainte-Maure. baronne de Grignon et de l'Orme en partiel, fille d'Adrien de Sainte-Maure,


Página 679

duc de Bourgogne, et de Béatrix de Champagne, fille de Thibaud IV, roi de Navarre, et de Marguerite de Bonrbon-Dam-pierre.


Página 679

Madeleine de Luxembourg, fille de Thibaut, seigneur de Fiennes , - dont Adrien susnommmé.


Página 679

Barbe était veuve d'Antoine de Dinteville, seigneur de Dinteville, de Spoy et de Fougerolle?, baron de Meurville ',


Página 679

4. Antoine de Dinteville était Bis d'Brard HI de Dinteville, aeigoeur de Spoy et de Fougerolles,


Página 679

- Jean marié à Jacquette de Puiseulx, - Charles, marié le 26 septembre 1457 à Madeleine de Luxembourg, fille


Página 679

Pierre marié à Marguerite d'Amboise, dame de Nesle par sa mère Marie de Flandre , - Jean I, marié


Página 679

: Inventaire sommaire desdits archives.) Pierre II de Lannoy, devenu majeur, est baron de Dampierre et de Sompuis, et seigneur


Página 679

Sainte-Maure sont bien connues. - Guillaume de Précigny, seigneur de Sainte-Maure . qui vivait au treizième siècle, avait laissé plusieurs


Página 679

de Nesle par sa mère Marie de Flandre , - Jean I, marié à Jeanne des Roches , - Jean


Página 680

Marguerite de Lannoy était mariée à Claude de Fouchier, seigneur de Savoyeux, Senoncourt et Rosières'


Página 680

Marguerite de Lannoy était mariée à Claude de Fouchier, seigneur de Savoyeux, Senoncourt et Rosières'


Página 680

Jean de Lannoy, le second fils de Pierre I et de Marguerite de Saint-Seigne, était


Página 680

dot à soeur, qui épousait Bartholomy de Clugny, la moitié de la seigneurie de Rosières, indivise avec Arnoul de Saint-Seigne.


Página 680

épousa le 13 avril 1529 Claude de Haraucourt , - 5- Isabelle épousa le 7 novembre 1533 Jean de la


Página 680

Claude de Fouchier et Marguerite de Lannoy eurent deux enfants: Claude II et Adrienne. - Le 6 février 1543,


Página 680

de Lannoy, elle avait épousé François de Haraucourt, seigneur de Frasn099, de la branche de celte famille lorraine établie au


Página 680

Claude de Fouchier et Marguerite de Lannoy eurent deux enfants: Claude II et Adrienne. -


Página 681

Pierre II de Lannoy, baron de Dampierre, institué légataire universel de Philippe de Saint-Seigne sen


Página 681

litige. - t Nous f Jehan de Chauvirey, seigneur dudit Chauvirey, et Jehan de " Haraucourt, escuyer, seigneur de Vauconcourt


Página 681

voit son héritage disputé par François de Haraucourt el Jeanne , mais une transaction du 13 juillet 1518 met fin


Página 681

et en nom " de François de Harancourt, escuyer, seigneur de Frasnoy,


Página 681

soeur de Pierre el de Marguerite de Lannoy, " tous trois enfans feu < de bonne mémoire Pierre de Lannoy,


Página 681

Le premier févier 1519, Jeanne de Lannoy étant à Chauvirey, comté de Bourgogne, donne procuratiou en présenc) de Perrenet


Página 681

Dampierre, institué légataire universel de Philippe de Saint-Seigne sen oncle, voit son héritage disputé par François de Haraucourt el Jeanne


Página 682

1545 elle faisait donation à Jean de Dinteville, son fils ainé, " de ce qu'elle pouvoit prétendre dans les successions


Página 682

certain, accord de transaction entre Pierre de Lannoy, escuyer, baron et chastelain de Da.npierre el Sompuis, seigneur de Lignon, d'une


Página 683

et autres lieux, mari de Jeanne de Lannoy, était fils de Pierre de Haraucourt et de Claude de Ray.


Página 683

reçoit à foi et hommage Jean de Crepy, seigneur de Balignicourt et de Vardanes. {abbé Georges , Notice sur Rosnay.


Página 683

de Lannoy, était fils de Pierre de Haraucourt et de Claude de Ray.


Página 683

notaires au tabellionnage de Vitry, François de Haraucourt, baron de Dampierre, et Jehanne de Lannoy, sa femme, vendent à Guillaume


Página 683

Lannoy, sa femme, vendent à Guillaume de Sommièvre3 la terre de Lignon,- " à laquelle terre, seigneurye et vicomté de


Página 683

Haraucourt, baron de Dampierre, et Jehanne de Lannoy, sa femme, vendent à Guillaume de Sommièvre3 la terre de Lignon,- "


Página 683

François de Haraucourt, seigneur de Frasnoy et autres lieux, mari de Jeanne de Lannoy, était


Página 683

fils, nommé Humbert, qui épousa Oudette de Senailly et fut seigneur de Frasnoy, Saulx et Vauconcourt'.


Página 683

comté de Bourgogne, de la famille de Haraucourt qui était une des quatre de l'ancienne chevalerie de Lorraine.


Página 684

certains messaigers espéciaux, ledit t François de Haraucourt, noble chevalier Claude de Fou


Página 685

le cinq du mème mois, Jacques de Chalonrup et Denis Picot, accompagnés de Loys Picol, lui aussi fils de messire


Página 685

septembre 1526, à nobles personnes Jacques de Chxionrupt, seigneur de Rhèges et de Saiut-Parres, el à maistre Deuis Picot (fils


Página 685

ladite Jehanne, etaussi " par Humbert de Haraucourt, écuyer, son fils, sur el à l'en-" coutre des acheteurs et autres


Página 685

Jehanne, el aussi " par Marguerite de Lannoy, soeur de ladite Jehanne, etaussi " par Humbert de Haraucourt, écuyer, son


Página 694

France, entre autres, les sieurs Martin de Marseille, Desèves de Toulon el Icart de la Seyne, et, nonobstant la paix


Página 694

et lui protester que le Boy de France son maistre, en tireroit justice en temps et lieu , que ce


Página 707

clergé parisien. Pendant celte période Gaston de Noailles réside souvent à Hautvilliers où il était à peu près exilé, à


Página 713

fils d'une Béthune, a épousé Mlle de Tocqueville, nièce de l'éminent économiste, il a encore un liis. - Armes: d'azur


Página 718

notre cité au xv1116 siècle, Adrien de Parvillezl, qui fut lieutenant du roi en 1730 el 1736, président-trésorier de France


Página 718

i. Adrien de Parville*, né à Châlons, le 17 août 1671, y est décédé, U 16


Página 718

hôpitaux nous font connaitre que M. de Parvillez légua une certaine somme à l'hôpital Saint-Maur pour faire donner tous les


Página 721

d'une charte de paraige entre Jean, seigneur de Joinville, sénéchal de Champagne et Otton, abbé de Saint-Mansuy de Toul pour


Página 722

de Sens, quand il épousa Alix de Champagne, avant son départ pour la terre sainte, par le ministère de l'archevêque


Página 722

qu'ils alléguaient fut attaqué par Yves de Chartres, mais le droit triompha, et Louis Vf flt sacrer à Reims d'abord


Página 723

pas encore habituellement leur office. Guillaume de Joinville, archevêque de Reims, présidait à la cérémonie. Le cérémonial des sacres ayant


Página 724

de Notre-Dame , là, l'archevêque Guillaume de Joinville, récitant une oraison, demanda au ciel, en faveur du nouveau monarque et


Página 725

les sous-diacres, suivant la coutume. Guillaume de Joinville, arrivé sur l'unique degré de l'autel, demanda d'une voix distincte à Louis


Página 726

Alors Louis VIII, Blanche de Castille et tout le clergé se prosternèrent sur les dalles du sanctuaire, tandis


Página 727

par l'évêque de Soissons. L'archevêque Guillaume de Joinville fit ouvrir la sainte Ampoule, ex tr ay a, avec une aiguille


Página 729

-de Champeaux, évêque de Laon, Jean de Sarrebruck, évêque, comte de Chàlons-sur-Marne, étaient présenls. Les six pairs laïques furent représentés,


Página 729

supplièrent. Parmi tes pairs ecclésiastiques, Renauld de Chartres, archevêque, duc de Reims, Guillaume -de Champeaux, évêque de Laon, Jean de


Página 730

tour chevalier dans l'Eglise même, Robert de Sarrebruck, neveu de l'évêque de Cb âl on s-sur-Marne, par lettres datées du


Página 730

de maréchal, et le sire Georges de la Trimouille, baron de Sully, fut investi du litre de comte. Charles VII


Página 732

en eut, outre une tille, Dreux, seigneur de Nettancourt, croisé en 1190, vivant encore en 1218, Philippe, vivant en 1218


Página 732

V. Pierre de Nettancourt, seigueur de Vernancourt, vassal de Champagne, cité par M. Longnon, en 1172.


Página 741

en Bourgogne avec son beau-frère Claude de Ragny, pour la totalité des terres de Champagne, venant des St-Chéron.


Página 741

plus haut, nous voyons ce Guillaume de Parthenay qualifié pannetier du roi Louis XI, maître d'hôtel du roi, seigneur de


Página 741

29 avril 1501. (Mémoû-e pour Paul de Remigny, par Vaveray.)


Página 742

en 1504, laissant une fille, Louise de Parthenay, mariée à Guillaume de Remigny et à qui elle porta lez terres


Página 742

en 1504, laissant une fille, Louise de Parthenay, mariée à Guillaume de Remigny et à qui elle porta lez terres


Página 742

Guillaume de Parthenay était mort en 1504, laissant une fille, Louise de Parthenay, mariée à


Página 742

de Remigni/ (1504-1530?). - La famille de Remigny, ancienne famille du Nivernais, dont les armes sont d'azur àla fasce d'or,


Página 742

40 sols tournois dus par Claude de Mertrus, habitant au Meixtiercelin, pour une place à lui louée ,


Página 742

Famille de Remigni/ (1504-1530?). - La famille de Remigny, ancienne famille du Nivernais, dont les


Página 742

Guillaume de Remigny fit hommage au roi, le 50 janvier 1598, en la chambre des


Página 743

la terre du Meixtiercelin, et Edmonne de Remigny, dame de Somsois, mariée à François du Brouillard, comte de Coursan. Après


Página 743

Parthenay, Guillaume de Remigny eut Jean de Remigny qui fut seigneur de Gigny , Mcolle de Remigny, mariée à Claude


Página 743

mariage avec Louise de Parthenay, Guillaume de Remigny eut Jean de Remigny qui fut seigneur de Gigny , Mcolle de


Página 743

De son mariage avec Louise de Parthenay, Guillaume de Remigny eut Jean de Remigny qui fut seigneur de Gigny


Página 744

seigneur de St-Ouen, fils de Jean I de Mertrus et de Jeanne de Champigny, loua au seigneur du Meixtiercelin une


Página 744

jusqu'à 1490. Vers celte époque, Claude de Merlrus, seigneur de St-Ouen, fils de Jean I de Mertrus et de Jeanne


Página 744

Meix tiercelin, Hélissant, ayant épousé Henry de Gigny, abandonna le château paternel qui bientôt tomba en ruine. Il n'y eut


Página 744

Jean de Mertrus et de Jeanne de Champigny, loua au seigneur du Meixtiercelin une place pour laquelle nous l'avons vu


Página 744

tiercelin par son mariage avec Nicolle de Remigny. Vaveray, dans son ff lection, nous fait connaitre ses armes qui sont


Página 744

fut vers cette époque que Claude de Mertrus bâtit le château du Meixtiercelin à l'emplacement actuel près de la rivière.


Página 745

le A novembre 1540 suivant, Jeanne de Poitiers, veuve de Jean de Mertrus déclare posséder : " La maison où


Página 745

fils de Claude, marié à Jeanne de Poitiers, habitait également au Meixtiercelin, dans le chàteau. En 1540, Claude de l'Isle


Página 745

le A novembre 1540 suivant, Jeanne de Poitiers, veuve de Jean de Mertrus déclare posséder : " La maison où


Página 745

estait demeurant sur graud passage. Jean de Mertrus, fils de Claude, marié à Jeanne de Poitiers, habitait également au Meixtiercelin,


Página 745

1540 par un arrêt de François, duc de Guise, lieutenant général de Champagne, qui déclara que la justice de la


Página 745

parlé dans l'Histoire de la famille de Mertrus fut terminé le 3 août 1540 par un arrêt de François, duc


Página 745

année où, de concert avec Nicolle de Remigny, sa femme, il donna à Jacques II du Gretz plein pouvoir pour


Página 745

soit, à cette date (1504), Claude de Mertrus habitait déjà au Meixtiercelin , on peul lire dans notre histoire des


Página 745

dans le chàteau. En 1540, Claude de l'Isle prélendit que la maison seigneuriale de Jean de Mertrus relevait de la


Página 745

et de sa première femme Jeanne de Brie, comme il sera dit plus loin.


Página 746

en 1569, le 29 décembre, Marie de Brion, fille de Bernard de Brion, seigneur de Brantigny, prévôt de Troyes, et


Página 746

Oudette de Mertrus, fille de Jean de Mertrus et de Jeaune de Poiliers, 11 épousa, en 1569, le 29 décembre,


Página 746

du Greiz avec Jacqueline ou Oudette de Mertrus, fille de Jean de Mertrus et de Jeaune de Poiliers, 11 épousa,


Página 746

celle époque, vers 1550, que Claude de Mertrus. fils de Jean et de Jeanue de Poiliers, vendit à Jacques du


Página 746

Marie de Brion, fille de Bernard de Brion, seigneur de Brantigny, prévôt de Troyes, et de Agnès le Saulnier. Ce


Página 746

de Champagne, à cause de Nicolle de Remigny, sa femme, pour ce quelle tenait au Meixtiercelin estimé 50 Utr ts.


Página 746

de Agnès le Saulnier. Ce Bernard de Brion était protestant, ce qui semblerait indiquer que Edme du Gretz ue se


Página 746

peu après et sa veuve Nicolle de Remigny paraît avoir pris uue troisième alliance avec Claude II de Mertrus, seigneur


Página 747

Antoinette de Taillerand, fille de Geoffroy de Taillerand, baron de Grignaux, seigneur de Corbeil et de Madeleine de Boves. Il


Página 747

1631, avait épousé, en 1627, Antoinette de Taillerand, fille de Geoffroy de Taillerand, baron de Grignaux, seigneur de Corbeil et


Página 747

seigneur de Corbeil et de Madeleine de Boves. Il élail capitaine d'un régiment el avait pour enseigne Jacques du Berbier


Página 747

la Ierre de Plancy à Jeanne de Neuchatel. (Recher-' ches sur le canton de Méry-sur-Seine, Mémoires de la Société académique


Página 747

la terre du Meixtiercelin à Ezéchiel de la Vefve, seigneur de Norrois, gouverneur du château d'Aizillières pour le comtede Hans.


Página 747

La Croix (1606-1609). - La famille de La Croix de Castries, d'une ancienne famille du Languedoc vint s'établir en Champagne


Página 748

Vefve, résigna son bénéfice à M. de Dampierre. Ce fut à ce dernier que le R. P. Mongé écrivit pour


Página 749

Louis de Combles, fils de Mathieu de Combles el de Marie Aleaume, épousa Marie-Anne de la Vefve, le 3 février


Página 749

de Combles (1695-1730). - La famille de Combles de Noncourt a pour armes : Ecartelé, au 1ur d'or plein ,


Página 749

femme, Madeleine Aubelin, fille de Jean Aubelio, seigneur de Saint-Utin, el de Madeleine de Mertrus, qu'il épousa, le 12 février


Página 749

Famille de Combles (1695-1730). - La famille de Combles de Noncourt a pour armes :


Página 749

seigneur de Saint-Utin, el de Madeleine de Mertrus, qu'il épousa, le 12 février 1650, il laissa:


Página 749

el de Marie Aleaume, épousa Marie-Anne de la Vefve, le 3 février 1693, et nous le trouvons seigneur du Meixtiercelin


Página 749

Antoinette de Tullerand mourut le 28 décembre 1676 à l'âge de 72 ans.


Página 750

haut-de-chausses, lequel fut délié par Nicolle de Beurville, soeur et servante du curé, attirée par ses cris.


Página 751

Parthenay. Il élait fils de Jean-Baptiste de Remigny, seigneur de Joux, comte de Billy, seigneur de Gigny, St-Utiu, les Vallenceaux,


Página 751

Meixl.erc.-liu par son mariage avec Louise de Parthenay. Il élait fils de Jean-Baptiste de Remigny, seigneur de Joux, comte de


Página 751

Remigny, de Joux, et Louise-" Anne-Gabrielle de Combles, son épouse, firent la dédicace + de cette maison. Elle fui terminée


Página 751

pour sa plaidoirie à l'avocat Jean-Nicolas de Vaveray, plus lard président de l'élection de Vitry. Ce droit de péage fut


Página 751

seigneur de Joux, comte de Billy, seigneur de Gigny, St-Utiu, les Vallenceaux, la Malmaison, Maison-aux-Bois, mort le I3 juillet 1707,


Página 751

à la sixième génération de Guillaume de Remigny qui élait deveuu seigneur de Meixl.erc.-liu par son mariage avec Louise de


Página 751

2° fois - (1731-1780). - Paul-Louis de Remigny étail le descendant à la sixième génération de Guillaume de Remigny qui


Página 751

Famille de Remigny- 2° fois - (1731-1780). - Paul-Louis de Remigny étail le descendant à


Página 751

Meixtiercelin par son mariage avec Gabrielle de Combles qu'il épousa en 1725.


Página 752

qui vivait en 1330. Claude Anselme de Paillons épousa, en 1690, Catherine Badon, fille d'un président de la chambre des


Página 752

mariage avec Anne-Gabrielle de Combles, Paul-Louis de Remigny eut un fils dont nous ignorons le nom et qui épousa, le


Página 752

De son mariage avec Anne-Gabrielle de Combles, Paul-Louis de Remigny eut un fils dont nous ignorons le nom et


Página 752

une de ses petites nièces, Paule-Louise de Remigny, fille du marquis de Joux.


Página 752

Jean-Baptiste de Remigny, seigneur de Gigny, père de Paul-Louis, avait un frère, nommé Paul-Louis, qui


Página 752

Dijon. De ce mariage naquit Michel de Feillens, comte de Monternos, qui épousa Marie de Sève, et mourut en 1766.


Página 752

Bresse, remonte, dit Lachenaye, jusqu'à Ulrich de Feillens qui vivait en 1330. Claude Anselme de Paillons épousa, en 1690, Catherine


Página 752

Famille de Feillens (1770-1777). - La famille de Feillens ou Feillans, originaire de la Bresse,


Página 752

Il épousa en premières noces Elisabeth de Rollinde dont naquit Paule-Louise, adoptée par le seigneur de Meix tiercelin. En secondes


Página 752

De ce mariage était né Paul-Louis-Jean-Baptiste, marquis de Joux, qui épousa, le 28 avril 1709, Louise-Françoise Thuillier, dont naquit Jean-Bapt


Página 752

Madame de Feillens et sa fille passèrent au Meixtierceliu toute la période révolutionnaire. Vers 1800,


Página 752

comte de Monternos, qui épousa Marie de Sève, et mourut en 1766.


Página 752

présence de peu de témoins, Claude-Marie de Feuillens qui, a la mort de Paul-Louis de Remigny, recueillit sa succession.


Página 752

ne laissant qu'une fille survivante, Louise-Geneviève de Feillens, née enl 765.


Página 753

criminel à Vitry, et de Marie de Torcy, fut successivement directeur général des ponts-et-chausséee et des mines, député de la


Página 753

Les armes de la famille de Feillens sont : d'argent à un lion de sable rampant, armé, couronné, lampassé


Página 754

compte des seigneuries possédées par Guillaume de Remigny, en 1517, on lit: " Mon dit seigneur a au dit Meix-"


Página 754

l'exécution de sa libéralité à Guillaume de St-Vrain, son mari. L'acte fut passé devant l'official de Châlons , il fut


Página 755

: a Mémoire pour Paul Louis de Remigny, par de Vaverai, avocat. " Mais malgré le mémoire, le droit de


Página 755

presque de nulle valeur. Mais Paul-Louis de Remigny le fil appliquer de nouveau. Les habitants réclamèrent et lui suscitèrent procès.


Página 763

et cathédrale, dans laquelle Mgr. Estienne de Puget pour lors evesque de Marseille, accompagné de tout le corps du Chapitre,


Página 773

en 1596 par le seigneur Laurens de Figuera, évêque de Ségontine.


Página 777

3. Pierre-Augustin de Rosset de Rocozel de Fleury, évêque de 1746 à 1781.


Página 780

Le beau tombeau du bienheureux Jean de Montmirail : au-dessous, il est re présen lé en habit guerrier : au-dessus


Página 780

enclos. Ils sont fondés par Philippe de Valois en 1328, qui annuellement leur donna leur chauffage, et n'ont pas de


Página 782

beau mausolée de l'époux de Marie de Montmirail, fille du bienheureux Jean, couché au niveau de la terre : au-dessus,


Página 782

représentant la figure couchée de Grégoire de Plaisance, revètu de la coule, y ayant le chaperon attaché, les mains el


Página 782

n'ayant eu d'enfants ni de Marguerite de Gueldres, ni de Jeanne de Flandre, ses biens passèrent i Enguerrand et i


Página 782

Marguerite de Gueldres, ni de Jeanne de Flandre, ses biens passèrent i Enguerrand et i Jean de Guines, uis de


Página 783

obiit virprudens, pins el liberalis Milo de Bazoche çuondam suess, éps. et fuit corpus ejus sepultwn in ecelesia suess. (ubi


Página 792

i. Jean de Montluc, évéque de Valence en 1559, ambassadeur en Angleterre, en Suisse, en Italie,


Página 794

Préfontaine et de feu damoiselle Anne de Condé et damoiselle Claude, fille de honorable homme Nicolas de Poix et de


Página 794

Claude, fille de honorable homme Nicolas de Poix et de damoiselle Marguerite Jacquier.


Página 794

Seigneur de Préfontaine, f. de Jean de Bigault, Seigneur de Préfontaine et de feu damoiselle Anne de Condé et damoiselle


Página 795

mois, fils de Jean-Baptiste de Pinteville, Ecuyer, Seigneur de Vaugeney et autres lieux, Conseiller du Roy, Lieutenant general


Página 795

du Moulinet, fille de feu Laurent de Moulinet, Ecuyer, Seigneur de Loisy et de damoiselle Suzanne de Bar. La bénédiction


Página 795

en partie et de damoiselle Perrette de Bar, et damoiselle Marie du Moulinet, fille de feu Laurent de Moulinet, Ecuyer,


Página 795

La bénédiction fut donnée par Pierre de Bar, Chanoine de la Cathédrale, oncle de la damoiselle du Moulinet, après la


Página 795

de Loisy et de damoiselle Suzanne de Bar. La bénédiction fut donnée par Pierre de Bar, Chanoine de la Cathédrale,


Página 795

Clamange, f. de Jacques de Braux, Ecuyer, Seigneur de Vitry-la-Ville en partie et de damoiselle Perrette de Bar,


Página 796

1689, b. Marie-Louise", f. de Nicolas de Bar et de Marie Fabus. P. Louis Loisson, Seigneur de Guinaumont.


Página 796

Chambre aux Deniers. M. damoiselle Edmée de Pinteville. 2 (6. Le 28 mars 1689, b. Marie-Louise", f. de Nicolas de


Página 796

Daniel-Aymé-Jean, flis de Jean-Baptiste de Pinteville, Ecuyer, Seigneur de Vaugeney, Conseiller du Roy, Commissaire examinateur au Bailliage et


Página 797

Baptiste de Bar de Sommovesle, Chevalier, Seigneur de Renneville et de dame Catherine Philoque. P.


Página 797

dame Remiette Ravinet. P. Jacques Christophe de Montgeot. Escuyer, Seigneur de La Boutinière. M. Dame Marie Marlotte, grand'mère de l'enfant.


Página 797

f. de M. Jean de Mongeot, Escuyer. Seigneur de Cheniers, La Boutillère, Lu Molhe-Carbonaie et Ad. et de


Página 797

Le 6 février 1693, décéda Pierre de Pinteville. Inhumé en celle


Página 800

damoiselle Marie-Josèphe, fille de M. Guillaume de Pinteville. Greflier en chef au bureau des Trésoriers et de feu dame Françoise


Página 800

France, veuf de feu dame Marguerite-Jeanne de Pinteville-Vaugeney, de la paroisse Sainte-Marguerite et damoiselle Marie-Josèphe, fille de M. Guillaume de


Página 800

Le 30 juin 1735, marié Pierre de Fortia, Seigneur de Faugères,


Página 800

Le 3 juillet 1736, marié Charles de Pinteville, f. de lerome de


Página 800

de Queyrille et de dame Marie de Beaupuy, et damoiselle Catherine-Blanche Jourdain, f. de feu M. François-Xavier Jourdain de Marson


Página 800

f. ainé de Messire Pierre de Fortia, Escuyer, Seigneur de Queyrille et de dame Marie de Beaupuy, et damoiselle


Página 801

49 ans, épouse de M. Memmie de Bar de Bussy. Inhumé en l'Eglise Notre-Dame en présence de M. Jean-Baptinte-A ntoine


Página 801

Inhumée en présence de MM. Louis-Nicolas de Pinteville, Avocat au Parlement et Charles de Pinteville ses frères.


Página 801

Le 30 octobre 1745, décéda Louis-Hyacinte de Pinteville, 26 ans.


Página 802

et de feu Noble Dame Anne-Louise de Brécy, de la paroisse Saint-Nicolas de Rouen ot Noble Dame Anne-Françoise Guillaume, Dame,


Página 805

de Claude de Lorraine et d'Antoinette de Bourbon), et des vues générales. Nous n'avons que des félicitations à adresser à


Página 805

émaux de l'hospice (portraits de Claude de Lorraine et d'Antoinette de Bourbon), et des vues générales. Nous n'avons que des


Página 805

à Paris, a reçu de Guillaume de Salini, Chaplain de Machaut, comtesse d'Artois pour deux paires de dectrais à gésir


Página 812

causerie, à laquelle prennent part MM. de Marsy, Demaison, Jadart, Alphonse Gosset et Duchateau, et qui vient enfin à tomber


Página 814

communiqué une bulle de pape Clément IV, de Viterbe, le 1er octobre 1261, à lui appartenant. Les religieuses de Sainte-Marie


Página 816

lille, Simonne, mariée à Charles Rogier, seigneur de Ludes, capitaine au régiment d'Auvergne, dfoù : également une fille unique, Simonne,


Página 816

ses neveux se maria avec Jacques de Paris, seigneur de Branscourt. - Sou fils ainé, François, mort eu 1672, épousa


Página 816

Henri ayant reprinse Esparnay sur M. de Villers, frère de Saint-Pol, vint à Cernay et il y eut quelques escarmouches


Página 816

, il eut pour parrain Lancelot de La Salle et pour marraine Jeanne Josseteau sa femme. Une note constate que


Página 816

postérité mâle, - Marie àt Jean Gobinet de La Croix, capitaine du génie, - Antoine, officier au régiment de Poitou.


Página 816

major d'infanterie, - Antoinette, à François Branche de Flavigny, - Remiette, à Philibert Lespagnol, d'où postérité mâle, - Marie àt


Página 816

Charlotte, mariée en 1770 à Joseph Canelle de Villaroy, major d'infanterie, - Antoinette, à François Branche de Flavigny, - Remiette,


Página 816

Simonne, morte en 1772, laissant d'Antoine Coquebert de Montfort, conseiller au Parlement de Metz, Charlotte, mariée en 1770 à Joseph


Página 823

est l'acte de sépulture de Catherine ar t, fille de Guillaume art, manouvrier, et de Jeanne Ledent. Ce fut


Página 823

mentionnant la sépulture du prieur Richard-Augustin de la Haye. Dans le cours de l'année 1714, il s'absenta de sa paroisse


Página 831

ses compersoniers, qui vient de Madame de Longpré de Condé près de Vouzy sur la rivière d'Ainel, je vous marqueray


Página 832

par la mesme raison de Madame de Chartogne, fille de Madame de Longpré, qui a deux parts dans la moitié


Página 832

riche veufve, son mary, M. Louis de Chartogne, capitaine des carabiniers et chevalier de l'ordre militaire de St-Louis, lieutenant des


Página 832

annoblir, et prit le nom d'Antoine de Derny escuier. Le P. Mabillon est parent à ces Messieurs cy dessus només


Página 832

La Tour, qui se nomuit Guillaume de Derny, son fils eut le reste qui se fit annoblir, et prit le


Página 832

à Saint-Pieremont, " adfannm Sancti Petri de Petri monte ". Cc village dépend de nos Pères de Saint-Denis de Reims


Página 832

M. de Failly une autre, M. de Beauvais une autre , ces deux derniers épousèrent des filles de M. de


Página 832

esté divisée entre ses enfants: Madame de Longpré sa fille en eut une part, M. de Failly une autre, M.


Página 832

Reims pour la moitié, de MM. de Fontenois, Chartogne, Neuville, Beauvais, pour l'autre moitié. Au commencement du 13° siècle, l'abbé


Página 840

reislres lesquelz le feu roy Henry de Vallois (tué par ung jacobin duu coup de Cousteau au petit ventre le


Página 840

son desseing estoit que le sieur de Taissy scachant les lieux el secrets de sa maison en laquelle ledict mareschal


Página 856

du Roi). Dlles de Brion. Geoffroy de Vaudîôres. Parchappe. De La Faye. Tyran de Flavigny. Ve d'Escannevellc. Ve de Sainte-CUire.


Página 868

Régiment Royal Champagne et de César-Marie de Capy, Escuyer, Seigneur des Grands et Petits Ecurys et autres lieux, Officier audit


Página 868

veuve de BI. François de Capy, Escuyer, Chevalier, de Saint-Louis, Capitaine-Commandant au Regiment du Roy Cavalerie, Seigneur du


Página 869

Saint-Louis et de feu dame Marie de Bougard, de la paroisse de Champigneul, et damoiselle Marguerito-Fran-çoiso-Joseph Bontemps, f. de feu


Página 869

ans, f. de feu Messire François de Cappy, Chevalier, Seignenr d'Athis. du Marquisat de Bussy-le-Chiteau, La Cheppe, Cuperly et a.


Página 869

j'ai interroge Messiro César-Marie de Cappy, Escuyer, Seigneur des Grandes et Petites Ecurys, de la paroisse de Champigneul,


Página 869

Petit et de (eu dame Louise-Françoise de Bresson, de la paroisse de Urauvil Lrs de ce diocèso et de damoiselle


Página 871

puissant Seigneur Jean-François, Comte de Lestrade, Lieutenant-Colonel des Chasseurs du Hainaut, Chevalier de Saint-Louis et de très


Página 871

haut et puissant Seigneur Messire François Goujon de Thuisy, 66 ans, Chevalier, Marquis de Thuisy, sénéchal héréditaire de Reims, Comte


Página 872

Monsieur Mernie Françoys de Montbayen, prétre, Chanoine de cette Eglise, 79 ans, décédé le 8.


Página 874

recueils biographies citent particulièrement Jean Gaspard Hulot de Collart, né à Charleville en 1780, frère de celui qui nous occupe.


Página 880

gendre de Vauban, puis de Henri de Turgy. H avait racheté la charge de lieutenant général de police créée en


Página 891

que nous en font Joinville, Geoffroy de Beaulieu, Guillaume de Chartres, et d'autres écrivains de l'époque.


Página 892

les dissentiments élevés entre l'archevêque Thomas de Beaumets et les échevins de la ville.


Página 894

estampes originales : la Sainte Geneviève de Balechose et le Mariage mystique de Fr. de Poilly. La figure en pied


Página 894

Brulart de Sillery, de l'évêque Henri de Maupas, de Berlin et surtout deux admirables estampes originales : la Sainte Geneviève


Página 894

tous les âges, saint Remi, Guillaume de Champagne, Mabillon, Linguet, l'abbé Godinot et Pr. Tarbé.


Página 900

le 1er novembre 1755. D François de Chevigney de la Cioaudée, prêtre profès, âgé de 79 ans, assure, étant sur


Página 905

en la personne du célèbre Jean de Baudricourt. Ce seigneur, n'ayant pas d'enfants, légua ses domaines, partie à sa soeur


Página 905

d'Etienne d'Anglure, qui avait épousé Jeanne, dame de Choiseul, fille et unique héritière du dernier seigneur du nom de Choiseul.


Página 906

légua à son deuxième fils, François de Vaudémont, qui l'échangea avec Jean d'Hausson-ville contre des terres que ce dernier possédait


Página 906

billeté d'or , mais que Roger, sire de Choiseul, à l'occasion de la première croisade, à laquelle il prit part,


Página 913

royale, par son mariage avec Alix de Dreux, arrière-petite-fille du roi Louis VL Ce fut au temps de sa domination,


Página 913

Il avait épousé Clémence de Pouilly "ou de Traves dont il n'eut qu'un fils: Raynard, qui suit, et


Página 913

détriment, aux tentatives injustes d Erard de Brienne qui voulait usurper le comté de Champagne sur le jeune Thibaut IV.


Página 915

de la couronne de France-*. Jean II de Choiseul s'était acquis l'estime et l'amitié du duc de Bourgogne, Robert II,


Página 916

avait eu de son épouse, Alix de Grancey, cinq enfants dont un fils:


Página 916

Jean III de Choiseul, qui est mort en 1336, avait eu de son épouse, Alix


Página 917

Il eut de son épouse, Alix de Nanteuil, cinq enfants, dont trois His : Jean, Henri et Guy, qui furent


Página 918

1393, avec d'autres seigneurs, pour Marguerite de Joinville, comtesse de Vaudémont el de Genève, au sujet du traité de cette


Página 918

Flandre * contre les Gantois, Guy de Choiseul se rendit caution, au mois de juin 1393, avec d'autres seigneurs, pour


Página 919

frère Girard de Choiseul-Clefmont el Philibert, seigneur de Bauffremont, au sujet de la cure de Thol -, probablement au sujet


Página 920

qui a eu pour auteur Robert de Choiseul, second fils de Raynard Il I, el qui a subsisté jusque vers


Página 920

commencé en la personne de Girard de Choiseul, fils de Guy et frère puiné d'Ame. De ces trois branches primaires,


Página 920

qui a eu pour chef Renier de Choiseul, deuxième fils de Jean II, et qui, à son tour, a pioduit


Página 921

Bassoncourt, octroyée, en 1333, par Jean III de Choiseul. Mais uous ignorons le temps de la construction de ce château


Página 928

Et pour Messire Denis-François de Mauroy, chevalier, seigneur de Pugny en Poitou, lieutenant-général des armées du roi et


Página 933

ville très-haute, très-puissante dame, Mme Louise-Anne-Victoire de Rogres de Lusignan, Douairière de très-haut et


Página 944

a enterré à St-Etienne. M. Gilbert de Montmeau, prêtre et chanoine de ladite église, c'étoit un grand constitutionnaire d'une profonde


Página 953

M,ro de Saint-Jacques (161-9), de M. de Champagne (1628), de M. de Hauteville, de M"* Dominé ( 1580), de M.


Página 953

M. de Champagne (1628), de M. de Hauteville, de M"* Dominé ( 1580), de M. Colesson (1598), de Mlle Haale


Página 962

prélats : Antoine Caraccioli et Claude de Bauffremont. Le premier, qui était prince de Melphe, avait abandonné la religion catholique


Página 967

poète bien connu, le -comte Louis de Chevigné. Depuis deux ou trois années, dissimulée sous le pseudonyme mondain de Manuela,


Página 973

composé par ordonnance de dom Albert de Meuldres, abbé en l'an 1745, et qui porte cette épigraphe : Qui terre