Geneanet > Pesquisar > Biblioteca

Dictionnaire historique, littéraire et bibliographique des Françaises, et des étrangères naturalisées en France, connues par leurs écrits ou par la protection qu'elles ont accordée aux gens de lettres, depuis l'établissement de la monarchie jusqu' à nos jours

Registo reservado a membros Premium

Aceda à totalidade da Biblioteca de Genealogia: livros antigos, monografias, jornais antigos, etc. Mais de 3 mil milhões de pessoas indexadas, uma mina de ouro que pode enriquecer a sua genealogia!
A partir de US$ 4,13 por mês

Dictionnaire historique, littéraire et bibliographique des Françaises, et des étrangères naturalisées en France, connues par leurs écrits ou par la protection qu'elles ont accordée aux gens de lettres, depuis l'établissement de la monarchie jusqu' à nos jours

Dictionnaire historique, littéraire et bibliographique des Françaises, et des étrangères naturalisées en France, connues par leurs écrits ou par la protection qu'elles ont accordée aux gens de lettres, depuis l'établissement de la monarchie jusqu' à nos jours

Fonte : Internet Archive

Dictionnaire historique, littéraire et bibliographique des Françaises, et des étrangères naturalisées en France, connues par leurs écrits ou par la protection qu'elles ont accordée aux gens de lettres, depuis l'établissement de la monarchie jusqu' à nos jours

Dictionnaire historique, littéraire et bibliographique des Françaises, et des étrangères naturalisées en France, connues par leurs écrits ou par la protection qu'elles ont accordée aux gens de lettres, depuis l'établissement de la monarchie jusqu' à nos jours

Fonte : Internet Archive

Resultados : DE


Página 29

, Laurette de Saint-Laurens , Cécile de Rascasse, Dame de Caromb, Hugonne de Sabran , fille du comte de Forcal-quier


Página 29

de Rascasse, Dame de Caromb, Hugonne de Sabran , fille du comte de Forcal-quier , Hélène , Dame de Mont-paon,


Página 29

, Dame de Baulx , Laurette de Saint-Laurens , Cécile de Rascasse, Dame de Caromb, Hugonne de Sabran , fille


Página 29

leur procès à la Cpur d'Amour des Dames de Pierrefeu et de Signe , mais n'ayant point été satisfaits de


Página 31

Anne de Bretagne , épouse de Charles Vll I et ensuite de Louis XII ,


Página 31

chers aux lettres. L'une est Marie de Brabant , qui combla de bienfaits les favoris des Muses , et qui


Página 31

roman de Cléomadez. L'autre est Jeanne de Navarre , protectrice des savans, qui fonda , avec une magnificence vraiment royale


Página 32

de 1 influence des femmes. Louise de Savoie , mère et institutrice de François I.^"" , avait protégé les gens


Página 32

vénération religieuse les noms de Marguerite de Yalois , de Jeanne d'Albret sa lille , et de Marguerite de France.


Página 32

sa lille , et de Marguerite de France. A l'exemple de ces Princesses , les Dames Desroches de Poitiers firent


Página 32

savans eurent part aux libéralités d'Anne de Bretagne , Jean Marot prenait le titre de poêle de la magnilique reine.


Página 36

, Nemours et Condé à Madame de Cbâtillon , le Coadjuteur à Mademoiselle de Clievreuse , le duc d'Orléans à


Página 36

duc de Beaufort échut à Madame de Montbazon, le duc de la Rochefoucault à Madame de Longueville , Nemours et


Página 36

duc de la Rochefoucault à Madame de Longueville , Nemours et Condé à Madame de Cbâtillon , le Coadjuteur à


Página 37

, la maison de Mademoiselle Ninon de Lenclos peuvent être désignés sous le nom de Volières des Muses et des


Página 37

, Ra-cine et Boileau dans Madame de Mamtenon.


Página 38

admirerez la conduite héroïque de Madame de Châteauroux , qui eut le courage de repousser de ses bras le monarque


Página 38

Mademoiselle de Montpensier et de Madame de Motteville. Les Idylles de Madame Deshoulières vous offriront la peinture des moeurs de


Página 41

Agnès de POITIERS, mie de Guillatime V, duc d'Aquitaine et comte de Poitiers, suruorauaé le


Página 41

Poitiers, suruorauaé le Grande et d'Agnès de Bourgogne , vit le jour en 102 S. Elle épousa l'empereur Henri III


Página 42

revint en Allemagne pour réconcilier Rodolfe, duc de Suabe , avec le roi son fils. Le but de cette démarche


Página 43

envoyée par Jean Bocace à Pino de Rossi , qui était eu ex.il-, Lyon, Giiillaimie Roville , 1556, in- 16.


Página 46

mourut à Marseille en 1606. Pierre de Saint-Romuald, Feuillant, a fait son épitaphe , qui se lisait encore vers le


Página 46

d Aix , et de Renée de Rieux , baronne de Castellanne et de Cliàteau-Nenf.


Página 46

autre roman , intitulé : Eléonore de Rosalba.


Página 47

louange des deux, amis , Louis Bellaud de la Bellaudière , et Pierre Paul de Marseille , restaurateurs de la


Página 47

la Bellaudière , et Pierre Paul de Marseille , restaurateurs de la poésie provençale.


Página 47

Elle épousa en premièi'es noces M. de Saint-Aubin , gentilhomme de Bourgogne ou du Nivernois, et en deuxièmes noces ,


Página 50

de Bretagne , et de Marguerite de Foix, nacpiit à Nantes , le 26 janvier 1476. Elle n avait que


Página 50

de cette fille chérie à Françoise de Diuant, dame de Laval. L'élève répondit aux soins de la gauvernante , par


Página 51

Tenait de faire divorce avec Jeanne de France , fille de Louis 11. Ainsi le chagrin d'Anne de Bretagne ne


Página 51

1 acharuement'avec lequel elle poursuivit Pierre de Rohan. Personne avant cette princesse , n avait fait élever à la cour


Página 51

noir. Le 8 janvier 1499'. Anne de Bretagne épousa Louis XII, qui Tenait de faire divorce avec Jeanne de France


Página 51

ancien hôtel de Bretagne à François de Paule, pour y .


Página 52

poète de la magnifique reine Anne de Bretagire.


Página 54

marquise d' ) fille de M. de Sabattier, gentilhomme de Protence , vivait sur la


Página 55

d'exagération dans les vers de M. de Vertron , à Toccasion de cette épître :


Página 58

ARNAULD, (Marie-Angélique de Saint-Jean) nièce des deux précédentes, et seconde fille d'Aruaiild d'Andilly, naquit en 1624-


Página 59

AUBRY^ (Olympe de Gouges, Dame) naquit à Montauban en 1^55. Son éducation fut eîLtrêmement négligée ,


Página 59

, beaucoup de célébrité : Madame de Brinon , première supérieure de la maison de Saint-Cyr , et Virginie de


Página 59

maison de Saint-Cyr , et Virginie de Negri , milanaise du i G''. siècle.


Página 60

5 vol. - Adieux de Madame de Gouges aux Français et à M. Necker , 1790, in-S*^. - Mirabeau aux


Página 60

./pièce de tliéâtre. · - Olympe de Gouges, défenseur officieux de l^ouis Capet , au président de la convention, 1792


Página 61

2 vol. in- 12. - Jean de Bourbon , prince de Carency , Paris, 1692, 2 a'o I. in-12.


Página 63

entr autres, deux écrites à M. de Vertron. Dans l'une de ces dernières on lit le passage suivant : "


Página 66

de Vergy. - La Mort.de César, tragédie, jouée le ·j.Ç" novem])re 1709 , Paris, Pierre Ribou ,


Página 69

SS, compte parmi ses aïeux Hugues de Santcyre , troubadour du douzième siècle , et Clermonde de Quiqueran , native


Página 69

du douzième siècle , et Clermonde de Quiqueran , native d'Arles , dont Jean de IN'ostredameloue le sens et la


Página 69

, native d'Arles , dont Jean de IN'ostredameloue le sens et la bonté.


Página 71

en anglais par M. Robinson. Madame de Beauharnais ne se laissa point rebuter par le mauvais succès que cette pièce


Página 72

preuve de la sensibilité de Madame de Beauharnais. On trouve de ses poésies dans un grand nombre de recueils périodiques.


Página 73

Cu Tiières-Palmézeau les vers de Madame de Beauharnais :


Página 74

des Dauies : ce fut M. de la Louptière qui lui céda ce droit.


Página 75

des Dévotes , 1779, in-12. Madame de Beaumont a su , dans ses ouvrages , se mettre à la portée


Página 77

Wolfembutel , par le prince Xavier de Saxe , furent les suites de cette action extraordinaire. En 1762, elle passa


Página 78

habits d'homme et comme domestique, M. de Commerson dans ses herborisations sur les monts glacés du détroit de Magellan ,


Página 82

avait trente ans, lorsqu'elle épousa M. Flie de Beaumont. Il était sans fortune , et rien alors ne présageait la


Página 83

Mère à sa Fille, par Madame de Lambert, on aurait un Traite complet sur la conduite que doit tenir une


Página 83

ce roman, les Lettres de Madame de Maiutenon à Madame la duchesse de Bourgos^e, et les Avis d'une Mère à


Página 84

Le mérite littéraire de Madame Elie de Beatimont était si bien établi , que le public prétendit qu elle travaillait


Página 84

Madame de Tencin u avait écrit que les deux premières ] parties du romau historique


Página 88

si charmé des lettres de Claude de Bectoz , qu'il les portait toujours avec lui, et les montrait aux. dames


Página 88

sa soeur , la reine Marguerite de Navarre.


Página 93

On croit que le Brutus de Mademoiselle Bernard donna à Voltaire Vidée de faire le sien , on a


Página 93

- Inès de Cordoue ^ nouvelle espagnole, iu-ia. La même légèreté de style , la même


Página 94

Voltaire attribue cette fable à M. de la Parisière , évêque de Nîmes , mais elle a toujours été imprimée


Página 95

BILLY, (Catherine Moreau de Vtllers) née en 1682, mourut à Paris, le 10 janvier 1758. Elle


Página 95

BERTHELOT DE LA VILLEURNOY , (Madame) a publié : Tableaux de l'Histoire Universelle , ou


Página 96

de Corfou, enseigna la grammaire. Anne de Bins combattit Luther en vers latins , et composa en langue flamande des


Página 96

Anne de Bius n est pas la seule qui ait embrassé cette honorable profession. Arétie


Página 97

DE LA PIERRE, (Eouise - Marie de LanFERNAT de) née en 1665 , au château de Courteilles en Normandie, suivit


Página 97

la mort de son amant. Madame Bois de la Pierre a réuni au talent de la poésie , le mérite


Página 99

une tournure plus piquante que Madame de Boufflers. En


Página 100

BOURBON-CONTI , (Amélie-Gabrielle - Stéphanie-Louise DE) fdle légitimée de François-Armac* Bourbon-Conti , née le 26 décembre l'y 62. A


Página 100

doit : Dlémoires historiques de Stéphanie-Louise de Bourbon-Conti , Paris , an G , 2 vol. in-S*^. , cet ouvrage


Página 102

STÉPHANIE-LOUISE DE BOURBON.


Página 106

R A recueil de la Fie de Mademoiselle Bourignon. Il paraît quelle était née yertuense , que ses principes étaient


Página 107

A 14 ans, elle épousa M. de Fiécelle , comte de Bregy. Sa heauté et ses talens la rendirent célèbre.


Página 107

BREGY, (Charlotte Saumaise de Chazan , comtesse de ) née à Paris en 1619, fut dame


Página 108

d'Ursulines. Ce monastère fut supprimé. Madame de Brinon erra quelque tems de cloître en cloître , sans pouvoir se fixer.


Página 108

bientôt, avec la protection de Madame de Maintenon , elle eut cent jeunes demoiselles confiées à ses soins. Ce fut


Página 109

Elle recueillit les lettres de M. de Saci. L'impression en était commencée lorsqu'elle mourut, le 30 novembre 1689, à l'âge


Página 111

Public : les Mémoires de M. de Gourville j Paris, 17241 2 vol. in-12.


Página 115

Tournay , était fille de Michel de Cambry, docteur en droit. Douée d heureuses dispositions pour les sciences , et


Página 115

, (Jeanne de ) dite Jeanne-Marie de Iaj.


Página 116

trois éditions en peu d'années. Jeanne de Cambry avait pris le voile dans Tordre de Saint-Augustin , ensuite elle demeura


Página 117

représentée en 1794" CARCADO. (Madame Poncet DE LA Rl VlÈRE DE ) Icard Duquesne a publié : 1/jime unit à


Página 118

en France avec son père, Thomas de Pisan^ fameux astrologue, que Charles V avait appelé près de lui. Sa beauté


Página 118

CASTEL , (Christine de Pîsan^ Dame) née k Venise en i'64. Des 1 âge de cinq ans


Página 119

princes. - Épitres sur le Roman de la Rose. - Le Livre des faits d'armes et de chevalerie, - Lettres


Página 120

de la même famille que Jean de Catelans, conseiller au parlement de Toulouse. Aux. qualités du coeur, elle joignit la


Página 120

fille unique et héritière de Laurent de Médicis , duc d'Urbin, et de Magdeleine de la Tour-d'Auvergne , nièce de


Página 120

, duc d'Urbin, et de Magdeleine de la Tour-d'Auvergne , nièce de


Página 122

qui l'unit en 1599 à Henri de Lorraine, duc de Bar, Elle mourut sans enfans , à Nancy _, en


Página 123

CERENVILLE, (Madame DE) a donné: Walter de Monthary , Grand-Maître des Templiers , traduction de l'allemand,


Página 123

CERENVILLE, (Madame DE) a donné: Walter de Monthary , Grand-Maître des Templiers , traduction de l'allemand, Paris, Maradan , an


Página 123

(Marthe-Marguerite.., marquise de) iiièce de Madame de Malutenou, vécut daiis le ij^. siècle.


Página 123

loug-tems précieux. Ce que raconte Madame de Caylus est vrai : on voit une femme qui parle toujours avec candeur.


Página 123

intéressant de la conversation da Madame de Cajlus. Tl est à regretter qu'elle ait eu si peu de souvenirs. S


Página 124

est une Lettre à Sainte Radégonde de Poitiers. Elle lui communique , d'après sa demande , la règle qu elle


Página 125

CHARLOTTE, (Elizabeth de Bavière) fille de Charles-Louis de Bavière , comte palatin du Rhin , et


Página 125

(Elizabeth de Bavière) fille de Charles-Louis de Bavière , comte palatin du Rhin , et électeur, née à Heidelberg le


Página 125

Lettres orig Aiales de Madame Charlotte-Elizabeth de Bavière , veuve de Monsieur , frère unique de Louis ILIK, écrites au


Página 130

quatrains de la composition de Magdeleine de Chemerault. Ses autres ouvrages n out point été con Jiés à Tart typographique


Página 130

Chouannerie , ou J.léTnoires de Stéphanie de Tress*'^* , pour sentir à l'Histoire de nos Guerres civiles , Paris, Ouvrier


Página 130

CHÉNIEP.., (Madame) mère de M. Chénier de ITnstitut National de France , est auteur de deux Lettres ,^ dont


Página 131

CHEVRI , (Madame DE) fille Je M. de Chevri , président à la Chambre des Comptes de


Página 131

, (Madame DE) fille Je M. de Chevri , président à la Chambre des Comptes de Paris , religieuse de


Página 133

COLOMBIÈRES, (Anne-Hejvriette de Briqueville , Marquise DE) du 18*. siècle, s'est fait connaître par un ouvrage intitulé : Réflexions sur


Página 133

COMEIGE , (Madame DE) vécut dans le 17^. siècle.


Página 134

tragédie chrétienne, Paris, IN'icolas et Jean de la Coste,


Página 136

rendre trop intelligible, n COURCY, (Madame DE) de Paris, se fit connaître dans le monde littéraire par des vers au


Página 137

Pongens et de Mademoiselle Saint-Léon. Madame de Crequi n"a jamais rien fait impri-mer , mais elle avait dlfférens écrits dans


Página 138

donna une pension. La célèbre Christine de Suède lui écrivit pour lattirer à sa cour.


Página 140

la mort de sou épouse. Roger de Plies fit le portrait de cette femme célèbre.


Página 146

En 1651 , elle épousa Guillaume de la Fonde-Bols-Guérln , seigneur Deshoullères , gentilhomme du Poitou, estimé du grand Condé


Página 146

DESHOULIÈRES , (Antoinette du Licier de LA Garde , Dame ) naquit à Paris , vers Tan


Página 154

elle prit le nom de Madame de Villedieu. Après la mort de M. de Villedien^ elle entra dans une maison


Página 154

Villedieu. Après la mort de M. de Villedien^ elle entra dans une maison religieuse , d'ofi elle fut congédiée ,


Página 154

Retirée chez sa bellesoeur , Madame de Saint-Romain, elle fit la connaissance du marquis de la Chatte, dont la femme


Página 155

IHémoires de la vie de Henriette-Silvie de Molière , Annales salantes de Grèce , les Exilés , les Annales galantes


Página 157

éditions indiquées à Tarticle de Madame de Lavillée : édition de i Syç), Dialogue de vieillesse et de jeunesse ,


Página 159

la DE ) épouse de Guillaume de Poitiers , vécut dans le 12^. siècle. Elle aima un troubadour, nommé Rambaud


Página 159

écrire et de vous remercier. M. de la Harpe, qui n se connaît en grâces et en- style , vient


Página 160

le g^. siècle. Elle épousa Bernard, duc de Septimanie ou de Gothie. Ses vertus et ses taleus la rendirent illustre.


Página 162

DREUILLET, (Elisabeth de Montlaur, Dame) née à Toulouse en 1 656 , s'adonna de bonne heure


Página 163

, Maty , Barthe , Madame de Beauhamais et Foutenelle. Ce der-nier avait cent ans moins deux mois , quand


Página 165

elle avait orné son appartemeiit. Madame de Beauharnais , à qui elle était très-attachée, a célébré son mérite dans un


Página 167

imprimer. -Oraison funèbre du prince Eugène de Savoie, traduite da l'italien, du cardinal Passionei , 1759, in-12. - Stances sur


Página 167

sont supérieures à celles de Madame de Monn tague. Je connais Constantinople par elle , et Rome w par vous


Página 167

DUCOS, (Madame) a composé : Marie de Sinclair, Paris , an 6 , I vol. in-12. Le plan de cette


Página 167

in-12. - Stances sur l'Immaculée Conception de la Vierge, couronnées à Rouen , en 1768 , imprimées la même année


Página 174

le Discours de M^ Rousseau, citoyen de Genève^ touchant l'origine


Página 175

des morceaux de différens genres. Madame Durey de Meiuières traduisit de l'anglais : Histoire du prince Rasselas y par Johnson',


Página 176

de Guyenne , ou ïHistoire d'Eléonore de Guyenne , 5 part. , Roterdam , Reinier-Léers.


Página 176

trouvent daiis les OEuvres de Pierre de Blois.


Página 176

rendue par son fils , Richard Coeur-de-Lion , successeur de Henri. Elle eut du goût pour la poésie , cultiva


Página 178

16^. siècle. Elle épousa Pierre de Balzac , seigneur d Entraigués , dont elle devint veuve vers 1550. Sans


Página 178

ENTRAIGUES , (Anne Mallet de Graville, baronne D" ) fille de 1" amiral de Graville , vécut


Página 179

EPI x3 (j ÉPINAY , (Madame DE LA LIVE d' ) épouse d'un fermier-général , naquit à Valenciennes. On lui


Página 181

, in-8°. L'Académie de l'Immaculée Conception de Rouen couronna ces deux pièces, lune en 1770, et l'autre en 1771.


Página 187

FLONCEL, (Jeanne-Françoise de Lavau, Dame) naquit à Paris eu 171 5. On lui doit : Les


Página 188

FONTAINES, (Marie - Louise - Charlotte de Pela RD de Gl VRY DE) fille du marquis de Givry, commandant de


Página 188

FOr CQUET, (Marie de Maupeou, Dame) eut pour fils le célèbre Foucquet, sur-intendant des finances.


Página 190

personne, n Les ouvrages de Madame de Fumelh respirent la vertu , mais le style en est souvent défectueux.


Página 191

de Talmond , fille de Louis de Bourbon ^ premier comte de Moutpensier^ petite-fille de Saint-Louis, se rendit recommandable par


Página 191

Elle eut de ce mariage Charles de la Trimouille , qui fut tué en 1515 à la bataille de Marignan.


Página 191

j elle épousa le célèbre Louis de la Trimouille.


Página 193

le nom de la soeur Augustine de la Miséricorde , naquit à Paris le


Página 196

GILLOT DE BEAUCOUR, (LOUISE - Geneviève GOMEZ DE Vas CONCELLES , Daine) mère de Madame de Saint - Onge ,


Página 196

CONCELLES , Daine) mère de Madame de Saint - Onge , vécut dans le 17°. siècle. Son père la fit


Página 197

novembre 1684- Elle épousa Don Gabriel de Gomez, gentilliomme espagnol , peu favorisé de la fortune. Madame de Gomez trouva


Página 197

peu favorisé de la fortune. Madame de Gomez trouva , dans ses ouvrages , des secours contre 1 indigence. Sa


Página 198

Lettre sur le Poème de Clovis de Saint - Didier , Paris, 1726, in- 12. - Les Anecdotes Persanes ,


Página 198

des meilleures produc lions de Madame de Gomez. -La jeune Alcidiane , Paris , 1753 , 5 vol. in-12. -


Página 198

4 '^ol. in- 12. -Histoire d'Eustache de Saint-Pieire,


Página 199

DE) fille et héritière de François de Clèves , duc de Nevers , épouse de Louis de Gonzague , prince


Página 199

de Nevers , épouse de Louis de Gonzague , prince de Mautoue , vécut dans le 16®. siècle. Elle se


Página 199

GONZAGUE, (Henriette de Clèves , duc Lesse DE Ne VEKS , Dame DE) fille et héritière


Página 199

Nancy en 16941 épousa François Huguet de Grafîgny , chambellan du duc de Lorraine.


Página 200

de gens de lettres engagea Madame de Grafignv à leur fournir quelques pièces pour le Recueil de ces Messieurs ,


Página 200

Sophocle , disait lauteur à Madame de Grafigny , n elle lui répondit , en parodiant un vers des Femmes


Página 201

rend hommage aux talens de Madame de Grafigny.


Página 202

in-18. ^ ^Mémoires Jiisloriques de Marie-Thérèse-Louise de Carignan, princesse de Lamhalle , Paris, au 9 , 4 vol. in-12. Cette


Página 202

, 4 "*^ol. in-13. - Blanche de Ranci, ou Histoire de deux Français dans les déserts et chez les Sauvages


Página 202

vol. in-12. -Histoire de Mad. Elisabeth de France, soeur de Louis XVI, Paris, an 10 , 5 v. in-12. -Le


Página 203

a composé en société avec M. Avcd de Loizerolles , Bilivore , comédie en trois actes et en vers. Celte


Página 204

Cet ouvrage a fourni à Madame de Gomez le sujet d'une tragédie.


Página 211

à la présidente de Bretonvilliers. Madame de Héere écrivait agréablement en vers et en prose.


Página 214

Charles I^r, et d Henriette Marie de France , naquit à Exester le 1 6 juin i G44- Son père


Página 216

HOSPITAL, (Marie - Charlotte de Romilley DE LA Che SNELAYE, Marquise DE L') vécut dans le 17e.


Página 216

D" ) a publié : Natalie de Bellozane ^ i vol. iu-12. La conduite de ce roman est excellente ,


Página 216

vers sur la Mort de Catherine de Rohan , duchesse des Deux-Ponts.


Página 217

sciences. Sa trisaïeule maternelle , Jacqueline de Mouthel , épouse de l'amiral Coligny , se i-endit célèbre sur la fin


Página 217

"" de malhémaliques , M. de la IMontre , qui occupait la n chaire de Ranius au Co Uége-Royal,


Página 219

JAUCOURT , (Madame DE) est connue par quelques poésies légères dun goût délicat. On en trouve dans


Página 219

octobre 1548, Antoine de Bourbon , duc de .end61ne, et donna le jour à Henri IV le


Página 223

la Quadrature du Cercle de M. de Causans , 1^55 , in-4°.


Página 224

KERNILIEN, (Madame DE) joint à beaucoup d'esprit et de connaissances , une grande modestie. Son portefeuille


Página 225

LABOUREYS , (Madame DE) a composé : Métamor' phases da la Religieuse , 17G8, 2 parties in-12.


Página 225

LAFAYETTE , (Marie-Magdeleine Pioche de Laver GNE, Comtesse de) née en 1655 , épousa , en 1655


Página 227

1756 , épousa en 1736 Louis-Antoine Rousseau de Latérandière , capitaine au régiment de Champagne. L amour maternel lui révéla


Página 228

LAFONTAINE, (Jeanne DE) native du Berry, fut recommandable par son savoir. Jean II la célébrée dans


Página 228

LAFORCE, (Charlotte-Rose de Caumont de) petite-fille de Jacques de Laforce , naquit en Guyenne ., dans


Página 228

de Caumont de) petite-fille de Jacques de Laforce , naquit en Guyenne ., dans le cbàteau de Casenove près de


Página 228

Elle épousa en 1687 , Charles de Brion. Ce mariage fut déclaré nul au bout de dix jours. Sa fortune


Página 228

aux ouvrages d éducation de Madame de Genlis. - Vie et Lettres de Gellert ^ trad.


Página 229

in- 12. -His~ toire de Marguerite de Valois, reine de Navarre, soeur de François I^^^ , Paris, 1696, 4 "^ol.


Página 230

(Marguerite de Beauvoir du ROURE, Marquise DE) Joignit les charmes de la beauté aux grâces etauxtalens de T esprit. Elle


Página 230

LAGORSE, (Marguerite de Beauvoir du ROURE, Marquise DE) Joignit les charmes de la beauté aux grâces


Página 230

(JNIadame DE) a composé : Sophie de Seauregard. -Monsieur Ménard , ou l'Homme comme il y


Página 231

de Marguenat de COURCELLES , Marquise DE) naquit à Paris en 1647.


Página 231

LAMBERT, (Anne-Thérèse de Marguenat de COURCELLES , Marquise DE) naquit à Paris en 1647.


Página 231

février l OGG avec Henri Lambert, marquis de Saint - Bris, qui mourut eu 1686.


Página 231

adressa le quatrain suivant à Madame de Laisse :


Página 232

- Traité de l'Amitié. Madame de Lambert y peint les avantages , les charmes , les devoirs de cette


Página 232

la véritable gloire, et, que Madame de Lambei-t adressa à jon fils , fut insérée dans la seconde partie c


Página 233

traduites eu espagnol par Dona Marie Cajetaue de la Cerda y vera , comtesse de la Laing , Madrid ,


Página 233

Fontenelle. Une autre femme ^ Madame de Forgeville , amie de l'auteur des Mondes , fit également le portrait de


Página 235

sentiment. 1/ Académie de llmmaculée Conception de Rouen les a couronnés , Tun en 1774 ·, et l'autre en 1777-


Página 235

·, et l'autre en 1777- Madame de Laurencin est encore auteur de poésies très - agréables , qui ont été


Página 235

relatives à l'Acadéjnie de l'Immaculée Conception de la Sainte Vierge. -Alceste Ht JMéloé , ou Chant de l'Amour maternel ,


Página 240

entretenir avec euxn. Anne et Ursule de Lacroix., nièces de son époux, furent ses élèves dans l'art de la gravure.


Página 243

traduire les orateurs , à M. de Gelas , évèque d Agen. A la suite de son système de traduction


Página 245

la duchesse de Sully , Madame de Lafavette , Madame de Coulanges , Madame du Tort, la marquise de Lambert,


Página 245

, Madame de Lafavette , Madame de Coulanges , Madame du Tort, la marquise de Lambert, et Madame Lasabllère. Madame


Página 245

de Lambert, et Madame Lasabllère. Madame de Malntenon entretenait avec elle un commerce épistolalre , et lui fit des Instances


Página 246

Ton pouvait croire , comme Madame de Chen vreuse , disait-elle quelquefois , qu'en mourant ou va yt causer avec


Página 248

LIANCOUR, (Jeanne de Schomberg, Duchesse DE ) fut, par ses vertus , la digne fdle de


Página 249

joint un autrq Règlementj que Madame de Liancour avait fait pour son usage , et il a mis à la


Página 250

LIENCOURT, (Madame DE) vécut vers la fin du 17".


Página 251

LONGUEVILLE, (Anne-Geneviève de Bourbon DE ) soeur du grand Coudé , naquit en 1618, an château


Página 253

de Conti , fille de Henri duc de Guise , dit le Balafre , naquit à Blois, en i SSs.


Página 253

LOUISE MARGUERITE DE LORRAINE, Princesse de Conti , fille de Henri duc de Guise , dit


Página 253

le 24 juillet 1605 , François de Bourbon, prince de Conti , dont elle devint veuve , le 5 avril


Página 255

de) fille naturelle du prince Thomas de Savoie, comte de Soissons, naquit à Paris en 1682. Son père la fit


Página 256

parut sous les auspices de Madame de Pompadour, est intéressante et bien écrite. - Annales galantes de la cour d'Henri


Página 257

et Voltaire. Personne , dit Madame de Staal n'a jamais parlé avec plus de justesse , de netteté et ^q


Página 257

de Louis XIV et de Madame de Montespan. Madame du Maine', avide d apprendre et capable de tout savoir ,


Página 258

Lord Dame SCARRON , ensuite Marquise DE) petite-fille de Théodore-Agrippa d'Aubigné , naquit le 8 septenibre 1655, à la conciergerie


Página 258

la plus grande dureté chez Madame de Neuillaut , sa parente , elle se trouva trop heureuse d épouser, à


Página 258

dont avait joui son époux, Madame de Montespan la lui fit obtenir et la chargea de 1 éducation de ses


Página 259

la mort du roi , Madame de INIaiutenon se retira à Saint-Cyr , où elle donna l'exemple de toutes les


Página 259

, eu 1771 , 1 Esprit de Madame de Jlahitenoa.


Página 260

MALARME, (Charlotte de Bournon , Bame DE ) membre de 1 Académie des Arcades de Rome


Página 260

ou Histoire véritable de deux Familles de Non.'ick , P^Hs , an 10 , 2 vol. in-12. - Les deux


Página 260

MALADIÈRE, (Madame DE LA) reçut dans le 18".


Página 260

Les romans de Madame de Malarme offrent de ILntérct.


Página 262

amour produit, j MARENNES , (Anne de Parthenay - l'Arche- , VÈQUE, Dame DE PONS , Comtesse de) fut de


Página 263

MARGUERITE DE VALOIS , duchesse d Alençon , et reine de Navarre, soeur de François


Página 263

Marguerite de Valois eut une grandeur dame et une force


Página 264

Jeanne d'Albret , fille de Marguerite de Yalois. On y trouve quatre Bîystères ou Comédies pieuses , deux Farces ,'wa.


Página 264

, écrite en latin par Charles de Sainte-Marthe , a été imprimée en 1550. Ou a publié en son honneur


Página 264

la Margiterite des Princesses, Lyon, Jean de Tournes, i^.'] I vol. in-8°. , Paris, Etienne Groulleau , 1558 , in-16.


Página 264

vol. in-8° , figures de Romain de Hoogue, Paris, Jacques Bessln, 1698, 2 vol. in- 12. Ses Nouvelles sont un


Página 265

MARGUERITE DE FRANCE , duchesse de Berry et de Savoie , fille de François I^'".


Página 266

DE MÉDICIS , fille de François II de Médicis 1 grand-duc de Toscane , et de Jeanne d Autriche ,


Página 266

de Condé , fille de François de Clèves , duc de Nevers , épousa le prince de Condé, en juillet


Página 266

MARIE DE MÉDICIS , fille de François II de Médicis 1 grand-duc de Toscane ,


Página 266

MARIE DE CLÈVES , princesse de Condé , fille de François de Clèves , duc


Página 266

haute et puis~ saute Dame Marie de Clèves , soeur de très-haut et puis~ saut Seigneur le Duc de Clèves


Página 266

Paris , imprimeur de Messire Jean de Luxembourg.


Página 266

226 M A R MARIE DE FRANCE , voyez FRATs^CE.


Página 267

1G21 , et dédiée à Jeanne de Gondy sa prieure. Elle décéda en 1629.


Página 267

, suivi d'un Kloge de Charles de Sainte~]Maiire , Duc de Montausier, avec des notes sur différens objets , Paris


Página 268

En 1^52 , elle épousa M. de Marron , baron de Meillonaz. Ses moeurs, et son attachement à ses devoirs


Página 269

Il parut deux, tragédies de Gabrielle de Yergi , dont les auteurs sont Dubelloy et d Arnaud , elle crut


Página 272

fit épouser/ en 1661 , Armand-Charles de la Porte de la Meilleraie , à qui il laissa sou nom et


Página 272

(Agnès ) issue dune honnête famille de Richelieu, fut orpheline dès làge le plus tendre. L'amour de la retraite et


Página 275

prose et les vers de Madame de Monbart on ne peut y méconnaître les marques d'un talent distingué. On lui


Página 275

Dame DE ) fille du sieur de la Chèze et de Saint - Martin la Rivière , en Poitou ,


Página 275

MONBART , (Madame DE Lescun Q de) est allée demeurer en Prusse , oii elle a suivi


Página 275

Je lui dois , dit Michel de Marolles dans ses


Página 276

16Sg, des productions poétiques de Madame de Monljel.


Página 277

ans , des Stances à M. de Voltaire , quelle composa à 1 âge de ig ans.


Página 278

(Madame de Princen , depuis Madame DE) a donné: Journal des Dames , in-12. Cet ouvrage périodique commencé par Campigneu


Página 278

MONTANCLOS , (Madame de Princen , depuis Madame DE) a donné: Journal des Dames , in-12. Cet


Página 278

2j8 mon MONTALEMBERT , (Marie de Comarieu , Dame DE ) a composé : Élise Duménil, Paris , au


Página 279

) du Daupliiiié , petite-fille d'Alexandre Dupuy, marquis de St. - André Moatbruu, vécut dans le 17"". siècle. L'auteur de


Página 281

de cet enfant founiit à Madame de Montégut l'occasion de développer son goût pour les lettres , et ses dispositions


Página 281

, à 16 ans , M. de Montégut , trésorier de France , de la généralité de Toulouse. De ce


Página 282

vers li'ançais. Les poésies de Madame de Montégut respirent cette douce tristesse et cette mélancolie philosophique , qui fout le


Página 282

Georgette de Montenav a expliqué chacun de ses Emblèmes par huit vers français. Elle a


Página 282

MONTESPAN , (Françoise-Athénaïs de Roche*.


Página 283

Heraclite et Démocrite, MONTOLTEU, (Madame ISABELLE DE) réunit aux charmes de l'imagination toutes les richesses du sentiment. Lezay-Marnesia , dans


Página 283

, sous le titre de Madame de Chazelles. Les ouvrages dramatiques de Madame de Montesson ont obtenu le suffrage des


Página 283

Chazelles. Les ouvrages dramatiques de Madame de Montesson ont obtenu le suffrage des liommes de lettres les plus distingués.


Página 283

: Heraclite et Démocrite, MONTOLTEU, (Madame ISABELLE DE) réunit aux charmes de l'imagination toutes les richesses du sentiment. Lezay-Marnesia ,


Página 283

clés leltres de Madame de Maintenon. Madame de Montespan mourut aux Eaux de Bourbon , en 1707 ,


Página 283

leltres de Madame de Maintenon. Madame de Montespan mourut aux Eaux de Bourbon , en 1707 , à lâge de


Página 283

Montolieu. Elle est auteur de Caroline de Lichtfield, 5 vol. in-12 , et de la Traduction de Charles Engelmann. On


Página 285

contre Madame de Montespan , à qui il attribuait en partie


Página 286

MOREL , (Antoinette de Loynes , dabord Dame d'Allier et ensuite Dame ) née à Paris ,


Página 287

MORENCY, (Madame G. DE) a composé plusieurs Romans, entr autres, Illyrine , eiles Ilermites du ISlont-Blanc.


Página 287

l'an i St S , Philippe de Mornay. Elle est connue , dans la rép Tibllque des lettres, par Touvrage


Página 287

femme , et continuée par David de Liques , publiée avec une Préface


Página 288

1647- Madame de Moriiay mourut, le 15 mal 1606, àlàge de 5 7 ans.


Página 289

Marie-Thérèse d Autriche , et Henriette-Marie de France. Madame de Motteville mourut à Paiis le 2Q décembre 1689.


Página 289

, et Henriette-Marie de France. Madame de Motteville mourut à Paiis le 2Q décembre 1689.


Página 290

MURAT, (Henriette - Julie de Castelnau , Comtesse de) fille du marquis de Castelnau , gouverneur de Brest


Página 290

Madame de Murât est une des femmes qui se sont le plus distinguées dans Vart


Página 291

NARP , (Madame DE) a composé les deux Insulaires , roman , Paris , i v. in-12.


Página 293

12 ans. Madame de Nemours ne partagea point les opinions de sa belle-mère , la duchesse de


Página 294

NEUFUY , (Madame DE) a traduit en français ^ J^tawe de Montemayor. On trouve daus les OEuvres


Página 294

DE) épousa, en i Sôa, Nicolas de Neufville , seigneur de Yilleroi, secrétaire d'état. Sa beauté et sou esprit la


Página 294

NEUFVILLE , (Magdeleine de l'Aubespine , Dame DE) épousa, en i Sôa, Nicolas de Neufville , seigneur


Página 294

de Clairvaux, quelle dédia à Jeanne de Gondi, sa prieure.


Página 295

Mérard Saint-Just , et de Madame de Vauvineux , auteur de quelques pièces fugitives , uaquit à Etampes vers 1752.


Página 295

ORVAL, (Anne-Éléonore de Béthune D')abbesse Je Notre-Dame du Val-de-Gif , fut élevée dans Tabbaye de Royal-Lieu


Página 295

lô*^ année. L'abbesse du Val-de-Gif, Madame de Clermont-Monglat , instruite du mérite d'Eléonore d'Orval , forpaa le projet de se


Página 297

à 1" Académie de rimmaculée Conception de Caen. En 1652, elle entra à labbaje de Port-Royal-des-Champs , et y fît


Página 300

fut année de lamant de Clémence de Bourges. Elle était très -liée avec cette dernière j mais cet événement les


Página 300

autres oeuvres , Lvon , Jean de Tournes , 1555 , vol. in-8*^. , Rouen , Jean Garou,


Página 301

Sa rupture avec Clémence de Bourges les fit triompher.


Página 304

PISAY, (Philiberte De Fleubs, d'abord Dame de Ij ABAULME , ensuite Dame DE ) vécut dans


Página 307

1 impromptu de Voltaire à Madame de Pompadour , qui dessinait une tête :


Página 308

Madame de Pompadour mourut à Paris en 1764 i à


Página 309

Paris en 1724 % épousa Pierre le Guay de Prémontval , de l'Académie de Berlin.


Página 310

de chacun de ces caractères. Madame de Pringi a pour but , dans cet écrit , de faire sentir aux


Página 310

de substituer au noni de Madame de Puisieux , celui dune autre Dame.


Página 311

le plus d honneur à Madame de Puisieux.


Página 312

RAMBOUILLET, (Catherine de Vivonne, Dame D'ANGENNES , Marquise DE ) épousa en 1600, Charles d'Angenues ,


Página 312

entr autres , Fortunat et Grégoire de Tours. Parmi les historiens qui parlent du mérite de cette religieuse, on remarque


Página 313

RAZILLY, (Marie de) d'une ancienne famille de la Touraiue , fut en liaison avec la plupart des littérateurs de son


Página 315

doit : 1^ ers à M. de Sartine , ministre de la Marine, 1776, iu-4°- - Divers autres morceaux de


Página 316

RENÉE DE FRANCE, duchesse de Ferrare, fille cle Louis XII , et d'Anne de Bretagne


Página 316

cle Louis XII , et d'Anne de Bretagne , naquit à Blois , le i S octobre i Sog, ou


Página 318

E T RETZ, (Claude - Catherine de ClermontTONrs ERRE , dabord Dame D'ANNEBAULT , ensuite Duchesse DE) dame d'honneur de


Página 320

RICCOBONI, (Marie-Jeanne de Meztères de Lab ORAS, Dame) née à Paris en 1714 1 d'une famille


Página 321

1777. - Suite de la Marianne de Marivaux. Saint-Foix. soutint un joxu' , chez Madame Ric-coboui , que le style


Página 321

vol. in- 12 - Lettre* d'Elisabeth-Sophie de Vallere à Louise-Hortense de Cantel^u, 1772, 2 vol. in-12.


Página 321

1765 , in-12. -Lettres cl Adélaïde de Dammartin , comtesse de Sancerre , à M. le comte de Rancé ,


Página 321

Lettre* d'Elisabeth-Sophie de Vallere à Louise-Hortense de Cantel^u, 1772, 2 vol. in-12.


Página 322

RIVAROL, (Louise Mather Flïnt de ) épouse d'Antoine de Rivarol , de l'Académie de Berlin , a


Página 322

ROBERT, (Marie-Anne de Roumier, Dame) naquit à Paris en 1 705. Elle annonça de bonne heure


Página 322

vie et la mort de M. de Rivarol , en réponse à ce qui a été publié dans les Journaux


Página 323

76) 7 vol. in-12. - Nicole de Beauvais , ou l'Amour vaincu par la reconnaissance ^ Paris , 1767 ,


Página 325

les belles-lettres et les sciences. Louise de Bourbon , élue abbesse de Fontevraidt en 167 1 , établit un séminaire


Página 325

philosophie et de théologie , Jeanne-Baptiste de Bourbon qui lui avait succédé en 1657 , fonda une école de théologie


Página 325

de théologie à Fonte-vrault , Adélaïde de Rochechouard y joignit une école de philosophie. Elle parlait et écrivait en latin


Página 326

ROCHEFOUCAULD, (Silvie Pic de la Mirande, Comtesse DE LA) fille de Galéas Pic, prince de la


Página 326

prince de la Mirande, et d'Hypolite de Gonzague, soeur de la comtesse de Randan célèbre par sa vertu , vécut


Página 328

fille unique et héritière de Jean de Par thenay-1 Archevêque , seigneur de Soubise , et nièce de la comtesse


Página 328

se maria en 1568 avec Charles de Quelleuec , baron de Pont , qui se trouva enveloppé dans le massacre


Página 328

elle épousa, en secondes noces René de Rohan, quelle perdit en 1585.


Página 328

ROHAN, (Catherine de Parthenay-l ArcheVÈQUE, d'abord Baronne DE PONT , ensuite Yicomtesse de) fille unique et


Página 328

d Holopherne qu'en 1580^ et Denis de Sainte-Marthe ne donna la sienne qu'en 1666. La vicomtesse de Rohan a encore


Página 329

- ÉléONORE de) fille d Hercule de Rohan - Guémenée , duc de Montbazon , entra chez les liâmes Bénédictines


Página 329

un très-grand cas du mérite d'Anne de Rohan. Elle soutint avec une fermeté stoïque , et elle supporta avec constance


Página 331

doit : M-émoires de 3îiss Séraphie de Gange , Paris, an 9 , 1 V. in-i 2, publiés par P.


Página 336

ROSSï , (Madame DE) a puhlié, Oraison funèbre de ?non 94mie , Amsterdam , 1780. Cet ouvrage


Página 336

joignit quelques autres poésies de Marie de Romieu, parmi lesquelles on lit une Élégie , très-iprécieuse pour le tems où


Página 336

est adressé à son frère Jacques de Romieu, en réponse à une satyre qu'il avait faite contre les femmes. Ce


Página 337

SADE , (Laure de No VEi , Dame DE ) dite la belle Laure , naquit dans


Página 339

de la traduction de la Diane de Montemayor, et elle en a retranché ce que les gens de goût y


Página 339

vol in-12 , Dijon , Antoine de Fay^ 17^4 " 2 vol. in- 12. On y trouve des Hpitres ,


Página 340

de Saint-Balmont , mais c'est Madame de Saint-Balmont qui vous rend votre épée^ et qui vous prie , à 1


Página 341

SAÏNT-CHAMOND , (Claire Mazarelli, Marquise DE LA VIEUVILLE DE ) naquit à Paris , ea 1751. Elle n'avait pas


Página 342

On lui doit : îa Reine de Lnsitanie , Paris, 1698, 3 vol. in-13. Cet ouvrage est imparfait, la mort


Página 342

, ap-partient eu partie à Madame de Saiot-Germain , d après les changemens qu elle y'a faits en le traduisant.


Página 342

est imparfait, la mort enleva Madame de Saint-Martin, "u milieu de son travail.


Página 342

SAINT-MARTIN^ (Madame DE) vécut dans le 17<'.


Página 343

Elle a publié : . Esprit de Sully , avec le portrait de Henri IV, ses Lettres à Sully^ et


Página 344

SALIEZ, (Antoinette de Salvan , Dame de) naquit à Albi , en 1658. Son mérite la


Página 344

bonne heure son époux , Antoine de Fonvielle , seigneur de Saliez , elle consacra la liberté que lui donnait


Página 344

- Derville et Natalie de Saint-Hilaire , ou les Effets d& la M.alédiction paternelle'-, Paris , an l


Página 345

a composé la vie d Elisabeth de Schoeuauge. Le tout a été imprimé à Cologne , en 1628.


Página 345

de sa médaille. La reine Christine de Suède lui donna son portrait, une pension et son amitié. Le cardinal Mazarin


Página 347

même ouvrage a donné à Georges de Scudéri le sujet d'Ibrahim , ou Tillustre Bassa, tragicomédie. Bliu-de-Saiumore a cgalemeut pris


Página 350

SERRIE , (Madame DE LA ) du département de la Yendée , a composé : Andorine et


Página 351

NTAL et DE BOURBILLI , Marquise DE) petite-fille de Françoise Frémiot , Dame de Chantai , fondatrice de Tordre de


Página 351

mois, lorsqu'elle perdit soa père. Marie de Coulauges sa mère , et Christophe de Coulanges son oncle , soignèrent son


Página 351

Coulauges sa mère , et Christophe de Coulanges son oncle , soignèrent son enfance , et cherchèreut à cultiver les


Página 351

SEVIGNÉ, (Marie de Rabutin " Dame de Cha NTAL et DE BOURBILLI , Marquise DE) petite-fille


Página 351

Provence. Cette circonstance fut pour Madame de Sévigné la source de ses inquiétudes et de sa gloire. Toutes ses pensées


Página 352

d'elle son illustre amie , Madame de Lafarette , donne une haute idée des qualités de son esprit et de


Página 352

Laniour maternel de Madame de Sévigné fil son bonheur et son génie.


Página 353

lui seul a inspiré à Madame de Sévigné ces fréquentes expressions de tendresse , qui ne pouvaient se sauver d


Página 354

ont donné autant d'ouvrages que Madame de Sillery. On lui doit: Tliéàtre à l'usage des jeunes Personnes^ "u Théâtre d'Éducation


Página 354

, pour la gloire de Madame de Sévigné^ qu'elle a fait dans ses Lettres léloge des hommes les plus célèbres


Página 355

Madame de Sl Uery fit imprimer cet ouvrage par un motif de bienfaisance. Le public


Página 357

SIMIANE, (Pauline de Grigjman , Dame de) petite-fille de IMadame de Sévigné , hérita du talent


Página 357

Sévigné ^ "777 1 '1-12. Pauline de Grignan épousa M. de Simiane , marquis d Esparon. Elle mourut en 1757.


Página 357

'1-12. Pauline de Grignan épousa M. de Simiane , marquis d Esparon. Elle mourut en 1757. Ses vertus et son


Página 357

sensibilité que dans celles de Madame de Sévigné , on y reconnaît au moins les mêmes grâces et la même


Página 357

ont tiré des ouvrages de Madame de Sillery , des sujets de comédies et d'opéra.


Página 358

à Paris. Elle a publié: Adèle de Senange , ou Lettres de Lord Sydenhain , Londres ,


Página 359

et depuis capitaine et maréchal-de-camp. Madame de Slaal devint dame d honneur de la duchesse. Elle eut la gloire d'avoir


Página 359

consentir. Elle lui fit épouser M. de Slaal , lieutenant aux Gardes-Suisses , et depuis capitaine et maréchal-de-camp. Madame de


Página 360

et du naturel. En lisant Madame de Staal, ou fait un cours de morale-pratique : car il v a de


Página 360

on a joint celles de M. de Chaulieu à Mademoiselle de Launai , et celles de M. Remond à la


Página 361

augmentée d une lettre de Madame de Yassj , et d une réponse de Madame de Staël,


Página 361

en France. Le mérite de Madame de Staël n'est point un mérite vulgaire , ses connaissances étonnent par leur variété


Página 362

raisounée de 1 ouvrage de Madame de Slaél , dans la Bibliothèque Française , an q , n". 6


Página 363

F. DF. ) rdie de Benoît de Succa , célèhre jurisconsulte, naf,uit à Liège en 1600. Elle reçut de la


Página 364

SUZE, (Henriette de Coligny, Comtesse de la) fille du second maréchal de Cliàtillon, petit-fils de 1


Página 364

paru sous le nom de Madame de Surville.


Página 365

lui doit : Poésies, Paris, Charles de Scrcy , 1G66, îa-12 , 1684 , 2 vol. in-12. On les réimprima


Página 365

Calliope , en parlant de Madame de la Suze , " cette femme qui t apparaît ,


Página 366

charmé de 1 esprit de Madame de Teucin , sollicita le rescrit da pape, qui la releva de ses v^eus..


Página 367

et finissaient par le mariage. Madame de Teucin promit d en ébaucher un, dont le commencement serait la conclusion des


Página 367

ouvrage posthume , fini par Madame Elle de Beaumont. -Ses (Euvres , Paris,


Página 368

528 TIII de Madame de Tencin. Elle est encore auteur de plusieurs productions anonymes, entr autres, de la


Página 368

y a une lettre de Madame de Tibergeau, qui commence par ces vers :


Página 369

(Catherine de la) fille de Gilbert de la Tremol Ue, sénéchal du Poitou, fut nommée, en 1640, abbesse de Sainte-Croix


Página 369

dans cette place à Flandriae Charlotte de Nassau. On lui doit :


Página 369

TOULOl SGEON, (Madame DE) a publié : Lettres de la Vendée j écrites en l'ructidor an 5


Página 369

qu'il faut les imputer n. Catherine de la Tremoiile mourut le 7 avril 1650.


Página 369

La Bergère Annette , à M. de la Louptière. Ce dernier les inséra dans le recueil de Poésies dont il


Página 370

a célébré dans ses ver$ Armand de Bréon. Il reste de Castelloza trois Chansons , parmi lesquelles il eu est


Página 370

.Art du Comédien , et Raimond de Sainte-Al])ine en publiant le Comédien , ont devancé Mademoiselle Clairon dans la carrière


Página 372

VALLIÈRE, (Louise-Françoise de la Baume LE Blaisc, Duchesse DE LA) fille dhoaneur dllenrlette d Angletei^re ,


Página 372

dit lauteur des mémoires de Madame de Maintenon , qu elle fit naître à La Fontaine l'idée de ce vers


Página 372

sous le nom de Soeur Louise de la Miséricorde.


Página 373

le bonheur d'avoir pour amie Madame de Lambert. Madame Vatry mourut à Paris le 22 mai 1752.


Página 373

Fanni Buttler ' à JUilord Charles-Alfred de Caitombridge , Comte de Plisinte , Duc de Rafflingth , Amsterdam , Schneider,


Página 373

vie de cette femme illustre. Madame de Genlis vient de publier , tout récemment , une histoire de sa vie


Página 375

VERZURE , (Madame DE) épouse d'un banquier de Gènes , a composé : Réflexions hasardées d'une Femme


Página 375

Burigni a fait réloge de Madame de Vertillac , dans le tome a du Mercure de janvier 17 52.


Página 377

(Marie Gigault de Bellefonds , Marquise DE) mère du célèbre Louis-Hector, maréchalduc de Villarâ , mourut le 24 juin 1706


Página 377

YILFRANC, (Madame DE) a publié : les Faiblesses d'une jolie Femme , ou Mém.oires de IVLadame


Página 377

à sa fille : " Madame de Villars mande mille choses î" agréables à Madame de Coulanges , chez qui


Página 377

VILLARS, (Marie Gigault de Bellefonds , Marquise DE) mère du célèbre Louis-Hector, maréchalduc de Villarâ ,


Página 377

doit : des Lettres à Madame de Coulanges, Amsterdam , 1759, in-12. Elle les écrivit en 1679, 1 680 et


Página 377

qu elles renferment sont intéressantes. Madame de Sévigné écrivait à sa fille : " Madame de Villars mande mille choses


Página 377

eu n est curieux , Madame de Yins et moi , nous en attrapons Il ce que nous pouvons "


Página 377

vient n apprendre des nouvelles. M. de la Rochefoucault eu n est curieux , Madame de Yins et moi ,


Página 378

538 VIL très-attaché. Madame de Yilleueuve mourut à Paris , le


Página 378

Vincennes est le chef-d'oeuvre de Madame de Villeneuve. Ses Contes de Fées sont écrits avec assez de légèreté et de


Página 379

VIOLAINE , (Madame DE) a composé : Mémoires de Saint-Gory. - Poésies , 1777 " in-8". Ces


Página 380

d'abord Madame DÂNTREMONT , ensuite Madame DE BOURDIC , euûn Madame) naquit à Dresde en 1746. L'étude de lallemand, du


Página 380

YIOT, (Marie - Anne - Henriette Payan de L'Esta NG , d'abord Madame DÂNTREMONT , ensuite Madame DE BOURDIC ,


Página 380

écritl'i'/oo-e du Tasse, celui de Ninon de Lenclos , des ï,ettres marquées au coin de l'esprit et 4e limagination ,


Página 382

été mis en vers par Pons de Verdun.


Página 382

Confessions , la mémoire de Madame de Warens. Une personne , indignée des imputations de galanterie qu'il faisait à sa


Página 383

rendre les femmesfidelles inspira a Madame de Wasse l'Art de corriger et de rendre les hommes constans. Cet ouvrage est


Página 383

(Madame ) est auteur de Léonore de Grailly , et Gaston de Foix. - Les Anecdotes Suisses,


Página 383

Léonore de Grailly , et Gaston de Foix. - Les Anecdotes Suisses,


Página 383

augm. de la vie de William Pitt, comte de Chatam, d'un précis historique sur la vie et le caractère politique


Página 385

société avec sa soeur , Madame de Wasse. - Nelson, ou L'yivare puni , Paris , Lepetit, an 6, 3


Página 387

en imposent. D'ailleurs l'enthousiasme do Madame de Sévigaé pour Corneille ne lui fit point illusion , etc.