Responder

STALAG III D BERLIN

domie06
domie06
Mensagens: 694
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
Bonjour,

Mon grand-père, Henri MARCHANDEAU (Montceau-les-Mines-71) était prisonnier de guerre au STALAG III D BERLIN.
Il faisait partie de la réserve du R.A.C.

Je recherche des renseignements concernant ce STALAG, si vous en avez ?

Que veut dire R.A.C. ?

Merci à tous.

Cordialement.

DOMINIQUE



atikva
atikva
Mensagens: 310
Árvore : Gráfico
Ver a árvore genealógica
Bonjour,

Le Stalag III D dépendait du Wehrkreis III ( Troisième région militaire ) ainsi que les stalags III A - III B -  III C
Le Stalag III D ( Berlin ) était situé en banlieue au sud de la ville de Berlin tandis que le commandement se trouvait dans le coeur de Berlin même. En fait ce camp était divisé en deux " Unterlager " Un à Lichterfeld et l'autre à Falkensee.
Il comptait au 15 Juin 1943 environ 17.743 prisonniers de guerre d'après des renseignements fournis à la Direction des Services des Prisonniers de guerre à Lyon par l'Ambassadeur SCAPINI, alors que le CICR ( Comité International de la Croix Rouge ) en dénombrait 17.607 au 5 Octobre 1943.
Un des prêtres qui officiait  au Stalag  était l'Abbé Canu.
Un très grand nombre des prisonniers de ce camp était affecté à des Kommandos agricoles.
Je vous donne d'autres infos et photos bientôt.

Amicalement

domie06
domie06
Mensagens: 694
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
BONJOUR,

Merci pour ces premiers renseignements. Je ne savais pas que le stalag se trouvait soit à Lichterfeld ou a Falkense.

Amicalement

Dominique

atikva
atikva
Mensagens: 310
Árvore : Gráfico
Ver a árvore genealógica
Bonsoir Dominique,

Une liste d'adresses où vous pourrez obtenir des informations et des renseignements sur la période militaire (armée, guerre et captivité de votre grand-père). Mais ce que vous devez faire en priorité, c'est écrire aux Archives Départementales de la ville où est né votre grand-père, ou de celles où il habitait lors de sa mobilisation, et leur demander une copie du REGISTRE MATRICULAIRE  de votre grand-père, document sur lequel figure déjà bon nombre de renseignements; Vous leur donnez le maximun d'informations que vous avez en votre possession ( nom, prénom, date et lieu de naisance, etc...) et avec ces informations vous pourrez écrire aux adresse indiquées, qui vous fournirons les copies  de tous les documents concernant votre grand père, (dossier médical, liste, autres documents. Avec tous les documents que vous collecterez en écrivant à toutes les adresses que je vous donne, vous aurez déjà une bonne documentation sur la période de guerre de votre grand-père, j'ai également d'autres adresses,  en Allemagne pour un prochain courrier;



Vous pourrez avoir d'autres renseignements en écrivant à :
ITS
International Tracing Service
Service International de Recherches
Grosse Allee 5-9
34454 BAD AROLSEN
Deutschland
et en écrivant également à :

CICR
Comité International de la Croix Rouge
19, avenue de la Paix
1202 - GENEVE
Suisse
et aussi :
Bureau des Archives des Victimes des Conflits Contemporains
Boite Postale 552
14037 CAEN CEDEX
Et si le soldat  ou prisonnier a été blessé, malade, hospitalisé, ou rapatrié sanitaire, il faut écrire à :
S.A.M.H.A
Service des Archives Médicales et HospitalièreS des Armées
23, rue de Châteauroux
87000 - LIMOGES
et aussi :

Bureau Central d'Archives Administratives Militaires
(Fiches Signalétiques des services)
Caserne Bernadotte
64023 - PAU CEDEX
Amicalement 


domie06
domie06
Mensagens: 694
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
Bonjour AKTIVA,

Merci pour les adresses, j'en avais trouvé quelques unes. J'ai déjà écris à la CROIX ROUGE. Je vais également demandé le livret militaire de mon grand-père.

Sur le groupe YAHOO - STALAG, j'ai trouvé quelques informations. Il y a de beaux albums photos de tous les stalags.

Amicalement

DOMINIQUE

atikva
atikva
Mensagens: 310
Árvore : Gráfico
Ver a árvore genealógica
Bonjour,

Je ne fais que passer, mais  j'ai trouvé une petite info qui concerne le St.alag  III D

Cà, c'est la légende de la photo

Née près de Manchester, Margery Booth avait épousé un Allemand avant la guerre, le Dr Egon Strohm, et l'avait ensuite suivi en Allemagne. Crédit : bournemouth news & picture service  Crédits photo : © Bournemouth News & Picture Ser
La chanteuse d'opéra avait caché des documents secrets dans ses sous-vêtements lors d'une représentation à Berlin.

Texte de l'article :

La mise aux enchères en Angleterre de photos prises dans un camp de prisonniers en Allemagne pendant la deuxième guerre mondiale met en lumière l'histoire d'une espionne méconnue, une chanteuse d'opéra anglaise, Margery Booth. Elle œuvra pour les services secrets de son pays, en cachant notamment des documents secrets dans ses sous-vêtements lors d'une représentation devant Hitler.

Née près de Manchester, Margery Booth avait épousé un Allemand avant la guerre, le Dr Egon Strohm, et l'avait ensuite suivi en Allemagne. Grâce à ses talents de mezzo-soprano, elle commença sa carrière à Covent Garden à Londres avant de connaître un certain succès à l'opéra de Berlin. Pendant la guerre, elle fut envoyée pour donner des récitals dans un camp de prisonniers très spécial, le Stalag IIID. Ce camp regroupait des soldats anglais que les Allemands tentaient de recruter pour les British Free Corps, une unité des Waffen SS constituée de Britanniques pro nazis.

C'est au cours d'une visite dans ce Stalag près de Berlin, qu'elle fut approchée par John Brown, un prisonnier qui fut l'un des agents secrets britanniques les plus efficaces de toute la guerre. Ce sous-officier de la Royal Artillery avait été fait prisonnier à Dunkerque en 1940. Très vite, il avait réussi à convaincre les Allemands qu'il était dans leur camp, en mettant en avant son appartenance avant la guerres à la British Union of Fascists, le parti fasciste anglais. Il avait en fait été entraîné à son rôle de «prisonnier spécial» par le MI9, le service de renseignements qui travaillait avec les résistants et les soldats alliés derrière les lignes ennemis.

«Le camp de vacances»

Grâce à la confiance des Allemands, il obtint des responsabilités dans le Stalag IIID, surnommé «le camp de vacances» par la Croix Rouge, en raison des conditions de détention très souples qui y régnaient, comme le montrent certaines des photos qui vont être vendues aux enchères à la fin du mois. Il s'agissait de montrer les Allemands sous le meilleur jour possible.

Après avoir entendu Margery Booth terminer son récital dans le Stalag par «Land of Hope and Glory», le célèbre hymne patriotique anglais, John Brown sut qu'elle était toujours loyale à son pays. Il se servit d'elle à plusieurs reprises pour faire sortir du camp des renseignements sur des cibles militaires stratégiques ainsi que des informations sur des traîtres anglais travaillant pour les nazis. C'est après l'une de ses rencontres avec John Brown que Margery Booth dut chanter devant le Führer à l'opéra de Berlin, avec des documents secrets cachés dans ses sous-vêtements. Les informations qu'elle réussit à transmettre à Londres servirent notamment de pièces à conviction pour condamner après guerre des traîtres comme William Joyce, un nazi anglais qui faisait de la propagande sur la radio allemande et John Amery, l'un des fondateurs des British Free Corps.

Après la guerre, elle retrouva sa nationalité britannique et rentra vivre à Wigan. Mais parce qu'elle avait vécu en Allemagne, elle fut traitée comme une paria par la population, ce qui la poussa à émigrer aux États-Unis, où elle décéda en 1952 à l'âge de 47 ans.


Par Cyrille Vanlerberghe
Correspondant à Londres, Le Figaro


Amicalement
Anexos
Chanteuse... au Stalag III D.jpg

domie06
domie06
Mensagens: 694
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
Bonjour ATIKVA,

Merci pour le passage et l'article concernant la chanteuse.

Cela permet de situer un peu mieux la vie là-bas.

Amicalement

DOMINIQUE

ladolphe1
ladolphe1
Mensagens: 120
Árvore : Gráfico
Ver a árvore genealógica
Bonjours ,
Il y a des renseignements sur Google
Vous tapez Stallag IIIb
et vous trouverai ce que vous chercher
cordialement

g223
male
Mensagens: 7
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
Mon père a été interné au stalag IIID sous le N°1399, dans un commando dont j'ignore ses références et l'employeur qui devait être un entrepreneur de bâtiment ou de TP. Il habitait, à la libération, chez Rohn Pasewalker Strass N°28 à Berlin Buchholz.
Je cherche des informations sur ses camarades ( Bruneaux, Godain que je connais ) et surtout le trajet de retour de captivité qui se termina 6 juin 1945 à Hirson.
Je possède des Photos de groupes de prisonniers.

domie06
domie06
Mensagens: 694
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
bonsoir Georges,

Vous trouverez sur ce site :

http://fr.groups.yahoo.com/group/stalag/

des albums photos du STALAG III D et des informations sur le retour de captivité.

Vous pouvez y créer votre album avec vos photos.

Bonnes recherches

Amicalement

DOMINIQUE


franiseg
female
Mensagens: 1
Merci Atikva...
Enfin une adresse (Arolsen), ou j'écrirai afin d'obtenir des éléments d'information sur la captivité de mon père : stalag IIID Berlin , de 1940 à 1945 ...
Décédé en Septembre 1946 ( crise cardiaque ???) suite à des traitements subis lors de sa captivité ( 1944?) . Ma mère n'a jamais pu obtenir de renseignements : dossier qu'elle avait soumis,  disparu en 1946 .
Cordialement

g223
male
Mensagens: 7
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
Bonjour
Comment peut-on retrouver le trajet de retour des prisonniers du Stalag III D, centres internationaux de regroupement et d'identification aux limites des zones d'occupation russe, étapes du trajet en train et arrivée à Hirson.
Merci

domie06
domie06
Mensagens: 694
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
Bonjour Christian,

Je suis contente que ce fil de discussion s'étoffe un petit peu.

Avez-vous écrit aux adresses citées par AKTIVA ? Peut-être vous trouverez plus de renseignements sur votre père et où il a travaillé.

Mes photos comme je l'indique plus haut, sont sur le groupe YAHOO (stalag).
L'inscription sur ce site est gratuite.

http://fr.groups.yahoo.com/group/stalag

Vous pouvez vous-même y créer votre album photo avec les renseignements en votre possession.

Outre mes photos, il a d'autres albums des prisonniers du stalag III D, une monographie du STALAG (titre  : AN du STALAG III D),  des comptes-rendus de visite  ...

Bonnes recherches
Cordialement

Dominique







mrt15100
male
Mensagens: 3
Árvore : Gráfico
Ver a árvore genealógica
Bonjour  Georges - En lisant vos questions  et en fouillant dans mes documents j'ai retrouvé une liste de prisonniers de guerre du stalag III D sur laquelle figure outre mon père ; le n° 1399 dont vous parlez - il s'agit de Charles CHEVALLIER , qui demeurait au moment de son incorporation au 5° RI - 57 rue de la voie des baines à Argenteuil - ils ont été fait prisonniers à la même date mais pas au même lieu . Est-ce votre père - si cela vous intéeresse je peux vous envoyer une copie de la liste par le net - me contacter : chrmartineau@orange.fr -
j'ai également trouvé sur le net une amicale des anciens du 5° RI qui se trouve à Paris - je vais y écrire pour voir s'ils ont des renseignements intéressants .
@+ christian MARTINEAU   

mrt15100
male
Mensagens: 3
Árvore : Gráfico
Ver a árvore genealógica
Bonjour Dominique - j'ai effectivement écris à CAEN  où j'ai obtenu certains documents - IT AROLSEN  n'a rien pu trouver , mais j'ai pu avoir d'autres renseignements par la croix rouge . Impossible de savoir où trouver le journal de marche du régiment , même à Pau il m'ont répondu négativement . je continue mes recherches car j'ai trouvé une amicale des anciens du 5° RI de Courbevoie , je vais leur écrire pour voir s'ils ont des renseignements intéressants.
@+ Christian MARTINEAU 

Responder

Voltar para “Armée, vie militaire et périodes de guerre”