Responder

STALAG III D BERLIN

aertzer
female
Mensagens: 542
Árvore : Gráfico
Ver a árvore genealógica
ataniere Escreveu:
21 setembro 2018, 19:11
Suite du poème
Bonjour,

En ce jour international de la paix je voulais vous remercier de nous avoir fait partager le poème, malgré les circonstances tragiques de l'époque, plein d'espoir écrit par votre père. L'état du monde actuel le rend, malheureusement, plus que jamais d'actualité.

Cordialement
Andrée

Un homme n'est jamais si grand que lorsqu'il est à genoux pour aider un enfant.
Pythagore

ataniere
female
Mensagens: 15
Merci d’avoir apprécier ce poème qui me met la larme à l’oeil a chaque fois que je le lis. Cordialement

ataniere
female
Mensagens: 15
Merci d’avoir apprécier ce poème qui me met la larme à l’oeil a chaque fois que je le lis. Cordialement

aertzer
female
Mensagens: 542
Árvore : Gráfico
Ver a árvore genealógica
Bonjour,

Juste une petite rectification de ma part, la journée internationale de la paix est le 21 septembre et non le 22 comme je l'ai écrit. Cela ne change rien, bien sûr, au message poétique de votre père que nous devrions avoir en mémoire tous les jours et pas seulement un jour dédié.

Cordialement
Andrée

Un homme n'est jamais si grand que lorsqu'il est à genoux pour aider un enfant.
Pythagore

ataniere
female
Mensagens: 15
Mon père Baby Joseph était au
15 ème Genie C.F (?) , il a été fait prisonnier le 29 juin à Fermont puis transféré au Stalag IIID 109 .J’ai trouvé des noms de copains de chambre ou de rencontre : des copains bretons : Leroux et Bourgeon .Un copain Poirier ; Alingre ; ils étaient 6 en chambre ;Cazeneuve et Blondeau qui lui ont prêté de l’argent pour qu’il achète des lunettes ; Flot professeur éducation physique à Toulouse . Mon père a noté des noms et adresses sûrement pour contacter plus tard ces connaissances : Crespy Robert (Toulouse);Malvy rené(Cahors); Bourdeau williams (Eure et Loire);Brugères Amédée (Tarn et Garonne);Riallaud Charles ( Le Havre ); Raiser François ( Béziers) ;Ouradou René (Limoux);Erber Robert (Aulnay-sous-Bois );Pujol Jean (Castillon);Vergez Pierre (Bordeaux);Besson (?) Théophile (Soyaux Charente);Blondeau Émilien (Corbeil) ;Héronneau Henri (Clichy sur Seine); Breuillet (Charente);Artiganave René(Asnieres); voici tout les noms que j’ai pu relever dans son carnet; je poursuis mes recherche .

ataniere
female
Mensagens: 15
Avec les courriers de mon père Joseph Baby (23 ans en 1940), j'ai retracé une partie de son histoire.
Après sa capture à Fermont le 29 juin 1940 , il a été prisonnier au stalag IIIA 861 ( juillet août) puis est parti au stalag IIID 202 kommando 14 à Falkensee durs travaux au bord des voies ferrées(septembre octobre) puis au 109 ,travaux de cultures, puis dans une entreprise OMO-Gotze travaux durs , puis kommando 14 grand froid ( novembre décembre) et souvent rien à manger.Il a été hospitalisé pour malaise, puis pour blessure au bras (4 jours).
Janvier 1941 changement de kommando 109 travail dans une grande imprimerie papeterie, logé sur place,mange mieux.
1942 : toujours à l'imprimerie, il écrit : "Encore une année qui vient de mourir avec elle bien des choses ,mais rien ne s’oublie. Jusqu’à ce jour je me suis bien plié en prisonnier chez l’ennemi et je resterai plié coûte que coûte, je veux rester ce que reste un homme, souffrir les chantages dont je suis tous les jours l’objet. À cela j’ajouterai aucune bassesse de ma part, je ne suis pas un sujet de propagande , ni un pitre, mais simplement en être privé de vie, pantin qu’on fait marcher par écrit. Il a été question de faire pour nous prisonnier je dirai pour moi beaucoup de choses pas d’illusion; je citerai par exemple nos sorties libres dans Berlin, durant les fêtes de fin d’année ; c’est exact durant trois dimanches ceux qui l'ont désiré ont pu circuler librement, par petits groupes, dans les rues de la capitale. En ce qui me concerne, vu les conditions exigées dans les sorties, et pour rester ce que je dois rester, je me suis abstenu. À l'heure actuelle nos fameuses sorties sont supprimés ,tout au moins dans mon kommando.
Juin 1942 , évasion, 5 semaines de "stage"
Juillet 1942 il a été interprète dans une compagnie de camp, ( IIID 500) puis dessinateur( IIID 700);
Octobre 1942 , travaux de camps (IIID 500).
10 mai 1943 il écrit : "Chère maman ne t’en fais pas, le temps semble s’améliorer pour nous, toutefois je ne me fais pas d’illusion, je peux encore rester longtemps prisonnier et surtout pour ta part n’écoute pas les bruits qui paraissent trop avantageux ;plusieurs de mes camarades sont partis en permission pour revenir ensuite à titre civil ,d’autres passés directement à l’état civil; je ne crois pas que ces arrangements me touche étant donné mes deux évasions et autres punitions ...."
Septembre 1943 changement de kommando (IIID 201) il vit à Berlin.
Octobre 1943 : il est civil à Berlin.
Avril 1944 :il écrit : "j’ai bien envie si la possibilité me semble bonne de jouer une troisième fois ma chance. Jamais deux sans trois. Les jours qui suivent vont décider. C’est une idée qui me taquine bien la cervelle."
19 juin 1944: (IIID 430) enfermement après évasion :il écrit : "depuis quelques jours une phase nouvelle se présente pour moi. Phase plusieurs fois vécue déjà. Mon stage sera de plusieurs semaines et je redeviens ainsi, à mes malchances la faute, ce que j’ai été ;tout cela n’est qu’une question d’habitude, ma foi, je l’accepte. J’ai encore grande possibilité de me donner remède ,et dit-on, l’espoir fait vivre ."
Fin juillet 1944 (IIID430) toujours enfermé : il écrit : "Malgré toute la dureté, je vais bien, pas trop de quoi se caler les dents, peu importe l’espoir est là. Je ne compte pas rentrer cette année encore persuadé de passer l’hiver, si les événements n’augmentent pas de vitesse. Oui le temps est bien long, bien plus long encore lorsque l’on est à l’ombre toujours à la merci de prendre un coup de soleil."
Août 1944( IIID 224) travaille dans une fabrique de montage électrique.
25 mai 1945 Hildesheim (Hanovre) American Red cross ; il est libéré ; il écrit : "ma chère maman combien de longues journées d’angoisse j’ai dû passer j’ai dû penser à toi à Baptiste et Jean à vous seul penchés sur mon triste sort durant 5 longues et terribles années de souffrance. Combien de fois mon cœur comme le votre a-t-il dû se serrer, les larmes ont coulé, l’espoir cet espoir fantôme n’était plus qu’un spectre de mort. Maintenant tout est fini le conte a sa fin ,un vrai conte qui va dans quelques jours me ramener parmi vous. Ma joie est grande, le passé néfaste n’est plus avec vous je veux fêter ce jour heureux et retrouver enfin la tiédeur qui m’a tant manqué. Ma chère maman je te dis à bientôt ouvre sur toi de nouvelles pensées ,oui quelques jours seulement nous séparent de tout mon cœur je t’embrasse Joseph" .

bauclere
male
Mensagens: 1
Árvore : Gráfico
Ver a árvore genealógica
Bonjour

En cette période de centenaire 14-18, une cousine m'a transmise une copie du livret militaire de notre arrière grand père maternel. Poilu décédé en 1916.... J'ai ressorti les infos en ma possession sur mon arrière grand père paternel, Poilu lui aussi et décédé en 1914... Pour arriver aux photos de mon grand père paternel sur lesquelles figurent des tampons bien connus sur site. STALAG III D"
Grâce à vous, j'en sais un peu plus sur la signification de ces lettres. Où se situait ce camp....
Pour le peu que j'en sais, ce camp n'était peut être pas le pire mais de la à le qualifier de colonie de vacances....
J'ai le souvenir que pour ne pas crever de faim, il se faisait des "soupes d'orties"...
Mon grand père aurait été "ramassé" dès 1940 pour être conduit au STALAG III.
Il en est revenu vers 1945 avec la tuberculose pour finir sa vie dans un sanatorium dans la région parisienne quelques années plus tard.
Père de 6 enfants, il a été déclaré mort pour la France des suites de la maladie contractée dans ce camp.
0C 7 4 SUREAU Roland.JPG

ataniere
female
Mensagens: 15
Merci de votre témoignage , il est vrai qu'avec le temps qui passe , une envie de tout savoir m'a fait me lancer dans ces recherches concernant cette guerre de 39/45.
Mon père avait 2 frères , le plus âgé a fait la guerre de 14/18 ,il est mort au front au bout de quelques mois ;
l'autre frère, né en 1894, a été mobilisé plus tardivement en 1916 je crois et évacué en août 1917 pour blessure.
Je trouve des informations sur des sites (grand mémorial) et je reconstruis l'histoire de ma famille.

cordialement

fitzchris
female
Mensagens: 1
STALAG.pdf
(157.46 KiB) Transferido 38 vezes
Bonjour, en consultant ce site et m'étant aperçue que je ne retrouvais pas le nom de mon père sur la liste officielle des prisonniers. Mon père été détenu au Stalag III D et ? III B, fait prisonnier le 20 juin 1940 à Toul et libéré par les Russes en Mai 1945, je me suis replongée dans l'étude des documents que je possède (fiche de démobilisation, déclaration du Centre de libération et carte de rapatrié). Je vais prendre contact avec le Centre des Archives de Caen pour donner suite.
J'ai par ailleurs recherché dans les photos et retrouvé, si je ne me trompe, probablement un cliché qui semblerait être celle d'un baraquement d'un stalag avec un groupe de prisonniers dont mon père (deuxième rang, deuxième à droite calot penché sur le front). Cette photo pourrait peut-être alerter des familles faisant des recherches.
Une autre photo montre quatre hommes libérés avec un Américain, où ?.
Ces photos ont été rapportées par mon père à son retour.
Très cordialement Christiane ETUR ép.HEDELINE Imagem[/img][/img]
STALAG.pdf
(157.46 KiB) Transferido 38 vezes
STALAG.pdf
(157.46 KiB) Transferido 38 vezes

june35
female
Mensagens: 1
Bonsoir je suis actuellement à la recherche de documents, de photos ou tout autres infos sur mon grand père. Il était prisonniers de guerres à STALAG III D.
Il s'appelait Alexandre GERARD son matricule militaire est le 1004, sa date de naissance: 27 mai 1917.
En espérant avoir des informations le concernant. Merci d'avance pour votre aide ! :)

Responder

Voltar para “Armée, vie militaire et périodes de guerre”