Responder

Autorisation de résidence en 1885

jackicks
male
Mensagens: 15
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
Bonjour,
Je découvre qu'un de mes ancêtres s'est vu délivrer une autorisation de résidence à Paris en 1885. (bulletin des lois) par décret.
Je souhaiterai comprendre pourquoi un tel document était nécessaire en 1885.
Merci de votre aide.
J

vilaroja66
vilaroja66
Mensagens: 528
Árvore : Gráfico
Ver a árvore genealógica
Bonjour
Pas d'intitulé du décret ?
Anciennement du voyage ?
Livret de travail ?

jackicks
male
Mensagens: 15
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
Rebonjour,

Nom pas d'intitulé du décret.
Uniquement cette indication et j'ignore s'il était un membre des gens du voyage ; je ne pense pas mais qui sait, c'est peut être une piste :

Acte du 16 février 1885
Résidence

Le 16 février 1885

Naissance

Le 07 août 1862,

Manom , Moselle
Autres informations
Numéro de décret: Bulletin Nº 1975
Décret Nº 27614

vbuczkowski
female
Mensagens: 74
Bonjour,
Dans les références du décret il apparait le nom de MANOM en Moselle.
Peut être que ce document était nécessaire parce qu'a cette époque ce village se trouvait de l'autre cote de la frontière.
A vérifier bien sure .
Cordialement
Valérie

jackicks
male
Mensagens: 15
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
Merci de vos remarques je vais vérifier car il se pourrait que Manom ait été côté allemand à cette époque.

jackicks
male
Mensagens: 15
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
Merci de vos remarques je vais vérifier car il se pourrait que Manom ait été côté allemand à cette époque.

nbernad
nbernad
Mensagens: 4664
Árvore : Gráfico
Ver a árvore genealógica
En 1885, ça n'a rien d'étonnant, la Moselle est un département allemand (Novembre 1871- Janvier 1920)

Manom s'est appelé Monhofen entre 1871 et 1918

La commune reprend son nom français fin 1918, quand l'armée française occupe son territoire avant sa réintégration officielle au territoire français
Nadine

"Si la vie est éphémère, le fait d'avoir vécu une vie éphémère est un fait éternel. ": Vladimir JANKELEVITCH

Responder

Voltar para “Archives judiciaires”