Responder

recherche passé militaire de Jean Baptiste LAMBERT à VIEUX MOULINS/52

rlambegonck
male
Mensagens: 2
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
Bonjour a tous

Un aieul : LAMBERT Jean Baptiste est né le 25/12/1792 à VIEUX MOULINS/52

Sur son acte de décés en mairie de VIEUX MOULINS /52 le 3/1/1871, il est indiqué "ancien militaire" bénéficiant d'une pension de la République et de l'Empire N° 98344.

Quel était son passé militaire ?.

Dans l'attente .
Cordialement

delsergio
male
Mensagens: 1524
Bonjour

Sur sa demande de médaille de Ste-Hélène (voir PJ), il déclare avoir servi dans le 93e RI et le 14e RI sur la période 1812-1815.

Registre du 93e RI :
http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/e0052b6b3d7d087b/52b6b3d914463
Il est fait caporal en décembre 1813.
Il est en convalescence pour 3 mois en 1814 puis rayé des contrôles le 11 août.

Registre du 14e RI :
http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/e0052af34a6b4af9/52af34b32e394
Il arrive au corps le 5 mai 1815.
Il déserte le 15 juillet 1815 (après les 100 jours de Napoléon).
Anexos
LAMBERT.JPG
Imagem

rlambegonck
male
Mensagens: 2
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
Bonjour .

Merci pour la promptitude du retour.

Pensez vous que l'attribution de la Médaille de St Hélène et ses trois ans de service justifient l'attribution d'une pension?

Ou a t il resservi dans une autre unité ?
Cordialement

delsergio
male
Mensagens: 1524
https://www.stehelene.org/php/fleurence.php?lang=en#p
PENSION AUX MEDAILLES DE SAINTE-HELENE

Le décret du 14 décembre 1851 avait accordé des secours annuels viagers à 11 033 des anciens militaires les plus misérables.

Sur proposition de M. Glais-Bizoin, le Corps Législatif adopta, le 26 avril 1869, la loi promulguée le 5 mai, qui accordait une pension annuelle aux médaillés de S.H., ne disposant pas de ressources suffisantes, qui remplissaient l'une des trois conditions suivantes: avoir accompli deux années de services militaires, avoir participé à campagnes, avoir reçu une blessure grave dûment constatée. Le fonds primitivement alloué à l'attribution des secours viagers de 2 700 000 francs, était versé au service des pensions dont les arrérages annuels fixés à 250 francs, devaient prendre effet le 15 août 1869, date de la fête de 1'Empire et fête Nationale.

Pour percevoir cette pension, les 25 000 bénéficiaires, à cette époque, des secours viagers, devaient simplement fournir un certificat de vie. Les autres, étaient tenus de faire certifier qu'ils remplissaient l'une des conditions exigées et faire constater, par les services préfectoraux, l'insuffisance de leurs ressources.

La guerre de 1870-1871 devait interrompre le déroulement normal des opérations, et les ayants-droit durent attendre jusqu'au 8 août 1871, la mise en application de la loi du 5 mai 1869.
Il est possible que les bénéficiaires des secours viagers aient pu bénéficier de la pension avant 1871.
Imagem

Responder

Voltar para “Haute Marne (52)”