Bloqueado

Les ressources de recherches sur PARIS

mireille77
mireille77
Mensagens: 126
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
Bonjour à tous,
Voici un message, pour tous ceux qui sont un peu perdus pour faire des recherches sur Paris.
Les archives de Paris, les archives parisiennes en accès libre et gratuit.

Ont été mis en ligne les fichiers alphabétiques de l'état civil reconstitué (XVIe siècle-1859), les tables décennales et les registres d'actes de l'état civil (1860-1902) ainsi que des plans parcellaires parisiens (XIXe siècle).

Deux autres sources généalogiques majeures viennent s’ajouter à l’état civil parisien : les tables des états signalétiques et des services militaires de la Seine (1875-1910) et les répertoires d’admission des enfants assistés de la Seine (1742–1910), qui  permettent d’accéder aux documents nominatifs originaux en salle de lecture.

Particularités des Archives de Paris Jusqu'au statut de Paris en 1977, les Archives de Paris regroupent en même temps les archives municipales et les archives départementales. Les Archives de Paris se sont efforcées de faire précéder les séries d'un V (ville) ou d'un D (département) selon le cas.

Les documents relatifs aux archives du Châtelet de Paris et de celles du Parlement de Paris ainsi que les archives notariales (minutes anciennes des notaires parisiens) ne sont pas conservées aux Archives de Paris, mais aux Archives Nationales.

Remarques  : La majorité des registres paroissiaux (depuis le milieu du XVIe siècle jusqu'au 31 décembre 1792) et des registres d'état civil (du 1er janvier 1793 au 31 décembre 1859) des arrondissements de Paris et des communes annexées en 1859 (Auteuil, Batignolles, Monceau, Belleville, Bercy, La Chapelle, Charonne, Grenelle, Montmartre, Passy, Vaugirard et La Villette) ont disparu en mai 1871 dans l'incendie des Archives de l'Hôtel de Ville, de même que les doubles de ces registres dans l'incendie du Palais de Justice. Une commission, créée par la loi du 12 février 1872, fut chargée de reconstituer l'état civil parisien (à partir de papiers de famille, d'extraits d'actes de paroisses, d'actes de notaires, d'actes des greffes, des tables de l'enregistrement). Les pièces fournies ont été conservées avec les actes reconstitués dans la série V. 2E des Archives de Paris. La commission de reconstitution cessa ses travaux en 1897, faute de crédits, après avoir reconstitué environ un tiers des actes détruits, principalement sur le 19e siècle. Cette série concerne également les actes du naissances du XIIe arrondissement, entre le 1er janvier 1870 et le 25 mai 1871, également détruits par un incendie accidentel.

Les Archives de Paris ont créé une seconde collection de documents portant des renseignements d'état civil. Cette collection, appelée "seconde reconstitution", forme la série V 5E. Elle comprend plus de 400 cartons répartis. Les dossiers sont classés par ordre alphabétique de noms de famille. Les Archives de Paris continuent de recevoir des actes, qui sont réunis dans la série V 5E.bis.

A noter
Les registres en cours en 1871, commençant en 1860, qui étaient dans les mairies d'arrondissement, n'ont pas été détruits. Les registres paroissiaux des communes limitrophes de Paris à ce jour n'ont pas été détruits, ils couvrent une petite partie de ces communes annexées en 1860.

Quelques registres paroissiaux et d'état civil ayant échappé à l'incendie : Saint-Roch : B 1790 et Saint-Jean-Baptiste de Belleville : BMS 1734-1736 (voir l'inventaire de la série V6E).

A voir également
La série D.Q comprend entre autre l'enregistrement des déclarations de succession pour Paris et les communes de l'ancien département de la Seine, les tables de décès de l'Enregistrement (D.Q8) donnent la date de déclaration de succession (si elle existe).


Hôpitaux de Paris :
des registres de patients des 18e et 19e siècles sont en ligne
Source généalogique majeure, les répertoires et registres d'entrées, de sorties, de naissances et de décès permettent d'identifier toute personne, parisienne ou non, qui a fréquenté un hôpital public relevant de l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris. Les registres numérisés couvrent la période 1700-1870.

ETAT des REPertoires des notaires de Paris du XVIe siècle à nos jours
Les répertoires sont des registres établis par le notaire, où sont relevés dans l’ordre chronologique tous les actes passés dans une étude.Ils indiquent essentiellement la date, la nature de l’acte et les noms des principales parties concernées. Ils ont la particularité d’être à lafois des documents d’archives et les premiers instruments de recherche,contemporains ou établis à une date proche de la constitution du fonds.

Ces documents forment, à Paris, une série remarquable, puisque la grande majorité des études en est pourvue, de façon exceptionnelle au XVIe siècle et, plus régulièrement, à partir de la seconde moitié du XVIIe siècle. Le Minutier central des notaires de Paris, section des Archives nationales, détient ainsi environ 3 300 répertoires, allant de la fin du XVIe au début du XXe siècle et correspondant à un total de plus de deux millions de pages (225 mètres linéaires de rayonnages).
ETAREP permet de diffuser les images numérisées, réalisées à partir des microfilms, de ces répertoires. Cette diffusion se fait de manière progressive.Actuellement les répertoires des études I à LXXXV et XCV sont en ligne sur ce site.
ATTENTION : Pour consulter ETAREP, il est nécessaire d'avoir le logiciel gratuit Adobe® SVG Viewer
[N.B. : ce logiciel ne fonctionne qu’avec le navigateur Internet Explorer]. D'ailleur vous pouvez retrouvez quelques actes de notaires sur Généanet qui ont été depouillés par des bénévoles.

...suite...



mireille77
mireille77
Mensagens: 126
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
...suite....
Voici quelques liens pour faire des recherches :

Liste alphabétique des notaires sur Paris
http://chan.archivesnationales.culture.gouv.fr/sdx-222-chan-etanot/etanot/notaires.xsp

ETAREP : ETAT des REPertoires des notaires de Paris du XVIe siècle à nos jours
http://www.archivesnationales.culture.gouv.fr/chan/chan/etarep/accueil.html
http://chan.archivesnationales.culture.gouv.fr/sdx-23b1-20090531-chan-pleade-2/pl/search-form.xsp?id=etarep

Les Hôpitaux de Paris :
http://recherche.aphp.fr/

Inculpés de l'insurrection de Juin 1848 qui a eu lieu à Paris. Cette base de données rassemble les informations nominatives disponibles sur les 11 662 inculpés et jugés.
http://tristan.u-bourgogne.fr:8088/4DACTION/W_cook

Plan de Paris de 1787 :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Plan_de_Paris_en_1787_par_Brion_de_la_Tour.jpg

Un almanach des 25000 adresses des principaux habitants de Paris en 1817
http://books.google.fr/books?id=PHoDAAAAYAAJ&printsec=frontcover&dq=almanach+paris&lr=#v=onepage&q=almanach%20paris&f=false

Paroisse de la Villette: relevé des registres 1804-1840 
http://pdg.beziaud.org/parisgenweb/villette/index.php

Les anciennes rue de Paris:
http://pdg.beziaud.org/parisgenweb/ruesparis1760.php

Relevé des décès sur Paris entre 1788-1859 
http://www.cegf.org/numeric/pages/dp/_dp.htm

Indicateur des mariages à Paris de 1862 à 1869 
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32790511r/date1862.r=indicateur%20de%20mariages.langfr?anneeDirect=1862

Almanach du commerce à Paris Etat de collection : An VIII-An XIII, 1806-1808, 1810, 1812, 1817, 1820, 1822-1823, 1825, 1829
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32688404r/date


....suite....





mireille77
mireille77
Mensagens: 126
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
....suite....

Liens pour retrouver une paroisse à Paris  :
Il est parfois assez difficile de situer une paroisse dans Paris par rapport à l'adresse d'un ancêtre. Donc voilà quelques liens qui j'espère pourront vous êtres utiles.
Il ne faut pas oublier que mais si certaines de ces paroisses ont été démembrées à une époque, les principales sont toujours les mêmes à l'heure actuelle, et que tous les documents sont restés sur la paroisse principale après démembrement.

Voiçi un lien pour situer une paroisse dans un arrondissement de Paris de nos jours:
http://catholique-paris.cef.fr/-215-05-Paroisses-.html

Ensuite voiçi un lien qui explique le démembrement de certaines paroisses et se qu'il en reste sur l'arrondissement actuel:
http://pdg.beziaud.org/parisgenweb/paroisses.php

Et pour finir une liste de l'Archevéché des paroisses et des registres qui ont été établi en leur sein. Ces registres se trouvent aux AD. Les Archives de Paris détiennent un exemplaire des registres des actes de baptême et de mariage de plus de 100 ans (antérieur à 1900), célébrés dans les paroisses parisiennes de 1792 à 1899.
Cette collection est toutefois incomplète, elle présente des lacunes dans les registres de baptême et de mariage pour certaines années et selon la paroisse. Les registres de sépulture y sont rares.

-Saint-Ambroise devenu St-Ambroise de Popincourt 11ème
-Saint-André (créée en 1852, supprimée en 1870 ; elle correspondait au 2° arrondissement ancien, 9° arrondissement actuel)
-Saint-André des Arts, archives déposées à la paroisse Saint-Séverin
5ème
-Sainte-Anne de la Maison-Blanche et Saint-Marcel de la Maison-Blanche (St Marcel de la Salpêtrière actuelle) créée en 1847 13ème
-Saint-Antoine des Quinze-Vingts 12ème
-Saint-Augustin : (créée en 1850) 8ème
-Saint-Benoît : (paroisse supprimée en 1808 ; archives déposées à la paroisse Saint-Etienne du Mont) 5ème
-Saint-Bernard de la Chapelle (succède à la paroisse Saint-Denis en 1861) 18ème
-Sainte-Clotilde (succède à la paroisse Sainte-Valère en 1856) 7ème
-Saint-Denis de la Chapelle 18ème
-Saint-Denis du Saint-Sacrement 3ème
-Sainte-Elisabeth 3ème
-Saint-Eloi : (créée en 1856) 12ème
-Saint-Etienne du Mont 5ème
-Saint-Eugène : (créée en 1854) 9ème
-Saint-Eustache 1er
-Saint-Ferdinand des Ternes 17ème
-Saint-François de Sales : (créée en 1875) 17ème
-Saint-François-Xavier : (remplace les Missions étrangères en 1856) 7ème
-Sainte-Geneviève de la Chapelle devenue Sainte-Geneviève des Grandes Carrières 18ème
-Saint-Georges : (créée en 1875) 19ème
-Saint-Germain l'Auxerrois 1er
-Saint-Germain de Charonne 20ème
-Saint-Germain des Prés 6ème
-Saint-Gervais 4ème
-Saint-Honoré de la Plaine : (créée en 1862) devenue St Honoré d'Eylau 16ème
-Immaculée Conception : (créée en 1875) 12ème
-Saint-Jacques-Saint-Christophe de la Villette 19ème
-Saint-Jacques du Haut-Pas 5ème
-Saint-Jean-Baptiste de Belleville 19ème
-Saint-Jean-Baptiste de Grenelle 15ème
-Saint-Jean-Saint-François :(archives conservées à la paroisse Saint-Denis du Saint-Sacrement) : les deux paroisses sont sur le 3ème
-Saint-Joseph : il existe actuellement 4 paroisses portant le nom de St Joseph
-Saint-Joseph 11ème
-Saint-Joseph Artisan 10ème
-Saint-Joseph de Carmes 6éme
-Saint-Joseph des Epinettes 17ème
-Saint-Lambert de Vaugirard 15ème
-Saint-Laurent 10ème
-Saint-Leu-Saint-Gilles devenue St Leu 1er
-Saint-Louis d'Antin 9ème
-Saint-Louis des Invalides 7ème
-Saint-Louis en l'Ile 4ème
-La Madeleine 8ème
-Sainte-Marguerite 11ème
-Sainte-Marie des Batignolles : (créée en 1838) 17ème
-Saint-Martin des Champs : (créée en 1856) 10ème
-Saint-Médard 5ème
-Saint-Merri 4ème
-Saint-Michel des Batignolles : (créée en 1858) 17ème
-Saint-Nicolas des Champs 3ème
-Saint-Nicolas du Chardonnet 5ème
-Cathédrale Notre Dame 4ème
-Notre-Dame de l'Abbaye-aux-Bois :remplacée par Notre-Dame des Champs en 1856, 6ème
-Notre-Dame d'Auteuil 16ème
-Notre-Dame de Bercy 12ème
-Notre-Dame des Blancs-Manteaux 4ème
-Notre-Dame de Bonne-Nouvelle 2ème
-Notre-Dame de Clignancourt : (créée en 1863) 18ème
-Notre-Dame de la Croix de Ménilmontant :(créée en 1847) devenue Notre Dame de la Croix 20ème
-Notre-Dame de la Gare :(créée en 1847)13ème
-Notre-Dame de Grâce de Passy 16ème
-Notre-Dame de Plaisance : (créée en 1849) il y a deux paroisses nommées Notre Dame de Plaisance :
-Notre Dame du Travail de Plaisance 14ème
-Notre-Dame du Rosaire de Plaisance 14ème
-Notre-Dame de Lorette :(remplace les Filles-Saint-Thomas, supprimée en 1808) 9ème
-Notre-Dame des Victoires 2ème
-Saint-Paul-Saint-Louis 4ème
-Saint-Philippe du Roule 8ème
-Saint-Pierre de Chaillot 16ème
-Saint-Pierre du Gros-Caillou :(créée en 1843) 7ème
-Saint-Pierre de Montmartre 18ème
-Saint-Pierre de Montrouge :(créée en 1847) 14ème
-Saint-Roch: 1er
-Saint-Séverin 5ème
-Saint-Sulpice 6ème
-Saint-Thomas-d'Aquin 7ème
-La Trinité :(créée en 1851) 9ème
-Saint-Vincent-de-Paul :(créée en 1826, remplace Saint-Lazare) 10ème
-HOPITAUX - HOSPICES - ASILES - PRISONS Hôpital Beaujon :(archives conservées à la paroisse Saint-Philippe du Roule) 8ème
-Hospice de la Charité : (archives conservées à la paroisse Saint-Germain des Prés) 6ème
-Hôpital Lariboisière :(archives conservées à la paroisse Saint-Vincent-de-Paul) 10ème

...suite...






mireille77
mireille77
Mensagens: 126
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
.....suite....
Après 1902, si vous avez besoin d'un acte il faut s'adresser aux mairies d'arrondissement.
Voici le lien pour la téléprocédure :
https://teleservices.paris.fr/etatcivil//jsp/site/RunStandaloneApp.jsp?page=formengine&form=naissance

Attention pour toutes demandes, il faut impérativement indiquer les noms et prénoms du père et de la mère de la personne demandée ; si vous ne connaissez pas la date exacte ne pas l'indiquée, cochez une fourchette de dates ; si vous ne connaissez pas l'arrondissement, préciser "ne sait pas" dans le menu déroulant. Losque vous remplissez le formulaire à la fin dire que vous êtes fils , fille ou petit fils, petite fille de la personne ; ne jamais indiquer que c'est pour de la généalogie, précisez "autre"

Pour les naissances et mariages filiatifs délais de communication de 75 ans
Pour les décès pas de délais.

Pour les recensements à Paris, il faut savoir qu'il ne commence qu'en 1926, puis 1931,1936,1946. Ces dates sont aux Archives et consultables sur places. Ensuite il faut se rendre aux mairies.



Il existe aussi les listes électorales, seul les hommes y sont recensés. Les femmes ne votaient pas avant 1946.
Les listes électorales politiques sont classées chronologiquement puis dans l'ordre des arrondissements. On relève de nombreuses lacunes dans la seconde moitié du XIXe siècle, seules les années 1871 et 1892 réunissent toutes les listes de tous les arrondissements.
De 1900 à 1960, presque toutes les années et la plupart des arrondissements sont représentés. A partir de 1960, ont été conservées toutes les refontes triennales pour tous les arrondissements. Les listes électorales sont par nature librement communicables. Certaines sont consultables sur microfilms.
La série est complétée par trois fichiers d'électeurs, tous librement communicables. Les deux premiers (1860-1870 et 1921-1939), dressés par la préfecture de la Seine, précisent notamment les date et lieu de naissance ainsi que les adresse et profession des électeurs. Le troisième est une fraction du fichier électoral de l'INSEE : pour chaque électeur né à Paris ou dans le département de la Seine entre 1891 et 1959, il fournit la chronologie des inscriptions et radiations successives sur les listes électorales.
En matière d'élections professionnelles, les Listes des électeurs des conseillers prud'hommes sont les plus intéressantes, du point de vue de la recherche biographique et généalogique, car elles recensent une fraction très significative de la population active. Les plus anciennes conservées par les Archives de Paris remontent à 1890.


- Origine des documents : Préfecture de Seine, Préfecture de Paris
- Dates des documents : 1801 - 2003


- Les listes électorales de la banlieue ont été dévolues aux Archives départementales des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne.-


Listes électorales antérieures à 1850
1801 - 1849
Classement dans l'ordre chronologique puis par arrondissement ; certaines cotes concernent l'ensemble du département de la Seine
Communicables
Consultables sur originaux
Cotes : VD4, VD6, D2M2
Référence de l'instrument de recherche : I.5.1.

Listes électorales politiques
1848-1939
Classement dans l'ordre chronologique puis par arrondissement
Communicables
Consultables sur originaux
Cotes : D1M2 1 à 4540, 2MI19 1 à 400.
Référence de l'instrument de recherche : I.5.1.

Nota : les listes électorales concernant les années 1900 à 1914  et l'année 1919 sont consultables sur microfilms.

Listes électorales politiques
1943-2003
Classement dans l'ordre chronologique puis par arrondissement
Communicables
Consultables sur originaux
Cotes : 48W 1 à 1802, 1190W 1 à 159, 1347W 1 à 94, 1547W 1 à 102, 1700W 1 à 54, 1906W 1 à 53, 2115W 1 à 58, 2286W 1 à 35, 2288W 1 à 10, 2256W 1 à 49, 2462W 1 à 37.
Référence de l'instrument de recherche : I.5.1.

Listes électorales professionnelles : listes des électeurs des conseillers prud'hommes (partie sources complémentaires)
1890-1908
Classement dans l'ordre chronologique
Communicables
Consultables sur originaux
Cotes : DM12 71 à 78
Référence de l'instrument de recherche : III.9.1

Fichiers des électeurs de Paris et du département de la Seine
1860-1870, 1921-1939
Classement dans l'ordre alphabétique des noms de personnes
Communicables
Consultables sur originaux à la présidence de la salle de lecture
Cotes : D4M2 1 à 914
Référence de l'instrument de recherche : I.5.1.

Fichier des électeurs nés à Paris entre 1891 et 1958
1925- 1979
Classement en deux séries (personnes nées entre 1891 et 1899, puis de 1900 à 1959) et, au sein de chaque série, par arrondissement, année et mois de naissance, puis dans l'ordre alphabétique des électeurs
Communicable
Consultable sur originaux à la présidence de la salle de lecture
Cotes : 54W 1 à 1342
Référence de l'instrument de recherche : I.5.1.



....suite....



mireille77
mireille77
Mensagens: 126
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
....suite....

Les Archives des Enfants Assistés aux Archives de Paris (de 1639 à 1918)

Les Archives de Paris conservent dans le fonds des enfants assistés les documents depuis 1639 jusqu’en 1918 (année d’admission, correspondant à l’ouverture du dossier).
Le vocable d’« enfants assistés » recouvre en fait plusieurs catégories d’enfants et d’institutions chargées de les recueillir. Ces catégories d’enfants admis se sont multipliées au cours du XIXe siècle, puis ont fusionné et changé de dénomination au début du XXe siècle. Elles sont :
· Enfants trouvés (1639-1858) : enfants trouvés, abandonnés et orphelins ;
· Enfants assistés (1859-1906) : enfants trouvés, abandonnés et orphelins ;
· Enfants moralement abandonnés (1881-1906) : enfants âgés de 12 à 16 ans et/ou dont les parents ne peuvent assurer moralement ou matériellement l’éducation ;
· Pupilles de l’Assistance (à partir de 1907) : enfants trouvés, abandonnés et orphelins et enfants moralement abandonnés (qui deviendront à partir de 1943 pupilles de l’Etat) ;
· Enfants temporairement recueillis à partir de 1907 ;
· Enfants en dépôt (à partir de 1841) : enfants admis provisoirement (l’enfant pouvant être repris par ses parents), également catégorie d’admission préalable à toute admission définitive dans la catégorie des enfants assistés, moralement abandonnés puis pupilles de l’Assistance ;
· Enfants secourus (à partir de 1873) : enfants dont les parents sont aidés financièrement.


- Origine des documents : Hôpital des Enfants trouvés, Assistance publique Service des Enfants assistés de la Seine
- Dates des documents : 1639 - 1918




Modalité de recherche



Quel que soit l’établissement de recueil concerné (hospice, orphelinat) et quel que soit le mode d’admission de l’enfant, la recherche dans les documents emprunte le même cheminement :

1- En premier lieu, il faut partir des répertoires annuels des admissions répartis par catégorie d’admission d’enfants. Ils sont classés au nom de l’enfant par ordre alphabétique et indiquent le numéro matricule qui est attribué à l’enfant. Notons une particularité pour la période antérieure à 1761, la recherche s’effectue au prénom de l’enfant et non à son nom. A la place du numéro matricule figure le numéro de la page du registre d’admission de l’année considérée.
Dans la majorité des cas l’enfant a été admis dans la catégorie des Enfants trouvés devenus Enfants assistés puis pupilles de l’Assistance. Généralement, l’enfant est admis lors de sa première année mais il est parfois nécessaire de prolonger la recherche jusqu’à ses 12 ans révolus.
Ces répertoires sont consultables à partir de l’application des Archives numérisées, en salle de lecture et en ligne.

2 - Ensuite, avec le numéro matricule de l’enfant, sa catégorie et son année d’admission, vous pouvez consulter son dossier d’admission en salle de lecture des originaux.

Le dossier contient généralement le procès-verbal d’abandon avec l’âge de l’enfant, son lieu et sa date de naissance avec son bulletin de naissance ou l’extrait de son acte de baptême. Le nom de la mère est mentionné alors que le père est souvent « non dénommé ».

A partir de 1852, les renseignements concernant la mère sont plus complets : son lieu et sa date de naissance, son adresse, ses conditions de logement, ses ressources, la composition de la famille, le nombre de frères et sœurs, le nom et l’adresse des grands-parents sont mentionnés.

Si le dossier d’admission est lacunaire, vous vous reporterez aux registres chronologiques d’admission. Pour chaque catégorie d’enfant, les registres sont classés dans l’ordre d’admission qui détermine l’attribution d’un numéro matricule. Le numéro matricule reprend à 1 chaque année jusqu’en 1861. A partir de 1862, il est continu et la série perdure pour la catégorie des pupilles de l’Assistance. Les registres chronologiques d’admission indiquent le nom et prénom de l’enfant, sa date d’admission, son matricule, son âge ou sa date de naissance, sa provenance, le nom des parents quand il est connu. A partir de 1871, sont indiqués également, quand ils sont connus, l’adresse et la profession des parents ainsi que le motif d’admission. On y trouve enfin la date de l’envoi à la campagne et le nom de l’agence de placement.

3 - Enfin en troisième lieu, la recherche peut se poursuivre avec le dossier de placement s’il n’est pas incorporé au dossier d’admission : classé lui aussi au numéro matricule de l’enfant, il ne contient pas d’éléments sur les origines de l’enfant. Il renseigne sur son suivi, son placement en nourrice, contient des certificats médicaux, ses bulletins scolaires, son compte épargne, son apprentissage, ses contrats d’engagement, sa demande d’autorisation de mariage. Il est clôturé quand la tutelle s’interrompt, à la date de la majorité de l’enfant.
Il peut être complété, en cas de lacunes, par les bordereaux de meneurs, des registres d’envoi à la campagne ou des feuilles de convois.



Présentation des outils de recherche



Répertoires alphabétiques des admissions
- 1742-1918 (lacunes 1748-1754)
- Classement par catégorie puis par année d'admission puis dans l'ordre alphabétique (prénoms des enfants jusqu'en 1760, des noms à partir de 1761).
- Communicables
- Consultables en originaux pour l'année 1918 et via l'application des Archives numérisées en salle de lecture jusqu'en 1917 et en ligne jusqu'en 1910 ; partiellement en originaux pour l’hôpital de la Pitié et pour l’hospice des Enfants Trouvés du Faubourg Saint-Antoine.
- Cotes : ENFANTSASSISTES 1200 à 1202 et 1256 à 1259.
- Référence de l'instrument de recherche : I.8.1.

>> Consulter en ligne les répertoires d'admission de 1742 à 1910



Registres chronologiques des admissions
- 1689-1918 (série quasi continue à partir de 1742)
- Classement par catégorie d’admission, par ordre d’arrivée des enfants puis par numéro matricule (registre de dépôt : classement au numéro de dépôt associé à un numéro définitif pour les enfants admis définitivement)
- Communicables
- Consultables en originaux, à la présidence de la salle de lecture, et partiellement en microfilms pour les années 1849 ; 1851 ;1856 à 1861
- Cotes : documents originaux : ENFANTSASSISTES 1100 à 1112, 1165, 1167 à 1196, 1230 à 1255, D2HDEPOT/ENFANTSTROUVES 74 à 1380 ; D4X4 1 à 124 ; D4X4 229 à 233 ; D4X4 238 à 243 et 248 ; D4X4 244 à 247 ; D4X4 249 à 271 ; D4X4 276 à 550 ; documents microfilmés : 2MI 38, 39, 78, 79, 80.
Référence de l'instrument de recherche : I.8.1.



Dossiers individuels d'admission
- 1639-1918 (lacunes pour les années 1830 à 1860) (il s’agit des dates extrêmes d’admission correspondant à l’ouverture du dossier, la clôture intervenant à la majorité de l’enfant).
- Classement par date de réception de l’enfant puis dans l'ordre numérique croissant des matricules
- Communicables sauf en cas de mentions à caractère médical (le dossier est alors communicable 120 ans après la date de naissance de l'intéressé ou 25 ans après son décès), pour les mentions à caractère judiciaire (le dossier est communicable 75 ou 100 ans après la date de naissance de l’intéressé), pour les pièces liées à la vie privées ajoutées après la clôture du dossier (les pièces sont communicables 50 à partir de la date des pièces).
- Consultables en originaux à la présidence de la salle de lecture
- Cotes : ENFANTSASSISTES 2382 à 2502, 2552 à 2641, D5X4 1 à 3090 ; D5X4 1318 à 1585 ; D5X4 1671 à 3114 ; D5X4 3115 à 3296 ; D5X4 3298 à 3392 à 3575, D2HDEPOT/ENFANTSTROUVES 1381 à 1386.
- Référence de l'instrument de recherche : I.8.1.



Registres de délivrance des certificats d'origine
1811-1859
Classement par année dans l’ordre alphabétique des noms puis par ordre chronologique des admissions
Communicables
Consultables en microfilms
Cotes : 2MI2 46 et 47
Ces registres renvoient vers le numéro matricule et l’année d’abandon ou à défaut de cette dernière vers le numéro du registre chronologique d’admission



Bordereaux des meneurs, registres de contrôle de bureau, envois à la campagne, feuilles de convoi
-Registres des bordereaux des meneurs : classement par meneur puis dans l'ordre chronologique des placements (1783– 1818).
Il s’agit de registres comptables. Le meneur est la personne chargée d’emmener l’enfant dans sa famille d’accueil, implantée le plus souvent en province, à la campagne.
-Registres de contrôle de bureau : classement par département de placement (1819-1886) : il s’agit de documents comptables. On y trouve le nom, domicile et paiement de la nourrice
-Registres d’envoi à la campagne : classement par arrondissement de placement ou agence (1790 –1873)
-Feuilles de convoi (1900-1914)
Communicables
Consultables en originaux
Cotes : ENFANTSASSISTES 641 à 672, 674, 678 à 968, 1077 à 1099, 1220, 2812 à 2820
Référence de l'instrument de recherche : I.8.2.

Il s’agit de documents relatifs aux placements en pension, en apprentissage ou en province qui peuvent compléter notamment pour le XIXe siècle les informations qui font défaut dans les dossiers d’admission ou de placement.
Une fois l’enfant recueilli par l’assistance, il est envoyé en province et placé dans une famille d’accueil. Très fréquemment l’enfant fait souche dans la région de sa famille nourricière.
Arrivé à l’âge de travailler (vers 10-12 ans au XIXe siècle), l’enfant continue de vivre dans sa famille d’accueil ou bien, si celle-ci ne peut l’employer, il est mis en apprentissage chez un artisan, un commerçant (à Paris ou en province) ou dans une ferme.



Dossiers individuels de placement par agence
Années 1819-1943 (il s’agit des dates extrêmes d’admission correspondant à l’ouverture du dossier, la clôture intervenant à la majorité de l’enfant)
Classement par agence, par catégorie d’admission puis par année de placement puis par numéro matricule
Communicables sauf en cas de mentions à caractère médical (le dossier est alors communicable 120 ans après la date de naissance de l'intéressé ou 25 ans après son décès), pour les mentions à caractère judiciaire (le dossier est communicable 75 ou 100 ans après la date de naissance de l’intéressé), pour les pièces liées à la vie privées ajoutées après la clôture du dossier (les pièces sont communicables 50 à partir de la date des pièces).
Consultables en originaux à la présidence de la salle de lecture
Cotes : D6X4 1 à 1259
Référence de l'instrument de recherche: I.8.2

La série conservée aux Archives de Paris comprend actuellement des dossiers d'enfants placés dans les départements suivants :
- Fonds de l'agence d'Abbeville (Somme) : 1826-1919
- Fonds de l'agence d'Alençon (Orne) : 1883-1936
- Fonds de l'agence d 'Arras (Pas-de-Calais) : 1891-1919
- Fonds de l'agence d'Autun (Saône-et-Loire) : 1855-1926
- Fonds de l'agence d'Auxerre (Yonne) : 1819-1943
- Fonds de l'agence de Blois (Loir-et-Cher) : 1877-1943
- Fonds de l'agence de Bourbon-Lancy (Saône-et-Loire) : 1874-1919
- Fonds de l'agence de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) : 1865-1919
- Fonds de l'agence d'Ecommoy (Sarthe) : 1837-1934
- Fonds de l'agence de Montreuil-sur-Mer (Pas-de-Calais) : 1866-1919
- Fonds de l'agence de Moulins (Allier) : 1880-1919
- Fonds de l'agence de Vichy (Allier) : 1867-1919

Certaines agences ne sont pas représentées. Deux hypothèses sont à envisager :
- Le dossier de placement a fusionné avec le dossier d’admission.
- Les dossiers de certaines agences ont été dévolus à deux départements de la petite couronne : agences de Montluçon, de Saint-Pourçain-sur-Sioule, agences de Saint-Amand-Montrond (Archives départementales des Hauts-de-Seine), agences de Cosne-sur-Loire, Cours-sur-Loire, de Decize, de Prémery et de Nevers (Archives départementales du Val-de-Marne).



Répertoires et registres de baptêmes, communions, décès de l'hospice des enfants trouvés/assistés et des orphelins ; registres des destination des corps décédés
1793-1911
Classement dans l'ordre chronologique
Communicables
Consultables en originaux (à l’exception du registre chronologique des décès à l’hospice des Enfants assistés pour les années 1859 et 1860 consultable en microfilms).
Cotes : ENFANTSASSISTES 969 à 1076, 1197 à 1199, 1271, 2821 à 2842 ; 2Mi2 45
Référence de l'instrument de recherche : I.8.2.
Archives associées : Tribunal pour enfants - Juges des enfants – Orphelinats.



Les dossiers des Enfants assistés conservés à la DASES à partir de 1919.

La direction de l’Action sociale, de l’Enfance et de la Santé du département de Paris (DASES) assure depuis 1985 au titre de l’aide sociale à l’enfance, la gestion des enfants assistés et a hérité des dossiers traités antérieurement par l’administration générale de l’Assistance publique puis par la préfecture de la Seine (à partir de 1961). Les dossiers de moins de 90 ans y sont conservés. Pour toute communication, vous pouvez vous adresser à la DASES Bureau des Affaires juridiques, 76-78 rue de Reuilly, 75583 Paris cedex 12, tél : 01.53.46.84.84


mireille77
mireille77
Mensagens: 126
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
....suite....

Pour retrouver une personne décédée, lorsqu'il n'y a plus d'autre ressource, il existe les pompes funèbres :
Les documents nominatifs de l’ancien service municipal des Pompes funèbres récemment versés aux Archives de Paris sont une source précieuse pour vos recherches généalogiques : retrouver la trace d’une personne décédée à Paris à partir des répertoires de décès, ainsi que son lieu d’inhumation en consultant les registres de convois et de transport de corps. En effet ceux-ci fournissent des pistes de recherche concernant les défunts : nom, date du décès et éventuellement le cimetière d’inhumation.
Les informations de cette rubrique sont extraites de la rubrique administration communale : les Pompes funèbres et les Cimetières.


-origine des documents : service municipal des Pompes funèbres


Répertoires annuels des transports de corps (sauf convois gratuits)

1879-1920 ; 1944-1972
Classement par ordre chronologique puis par ordre alphabétique du défunt
Communicables sauf en cas de mentions liées à la vie privée (délai de 50 ans à partir de la date de décès)
Consultables sur originaux
Cotes : 2484W 1 à 122
Référence de l’instrument de recherche : VI.15.1
Nota : On y trouve les mentions suivantes : Date de transport de corps ; Classe de l’enterrement ; Arrondissement ; Nom du défunt ; Âge au moment du décès (cette information n’apparaît qu’à partir de 1944) ; Adresse de départ ; Frais liés au transport du corps (cette information disparaît à partir de 1944) ; Cimetière de destination (cette colonne qui apparaît en 1906 n’est pas remplie systématiquement) ; Observations
Pour les années de guerre on trouve les mentions : VG (victime de guerre) ; VB (victimes de bombardements) FFI (Forces Françaises de l’Intérieur) ; soldat français, soldat britannique, soldat allemand, milicien, fusillé, ect

Répertoires annuels des convois gratuits

1912-1938
Classement par ordre chronologique puis par ordre alphabétique du défunt
Communicables
Consultables sur originaux

Cotes : 2484W 123 à 149
Référence de l’instrument de recherche : VI.15.1
Nota : On y trouve les mentions suivantes : Date du convoi ; Arrondissement de départ du convoi ; Heure de départ du convoi ; Nom du défunt ; Âge du défunt (cette information n’apparaît qu’à partir de 1922) ; Adresse de départ ; Cimetière de destination ; Observations.

Répertoires annuels de décès

1914 - 1918 ; 1940 - 1942 ; 1980 - 1987 ; 1992 - 1993
Classement par ordre chronologique puis par ordre alphabétique du défunt
Communicables sauf en cas de mentions liées à la vie privée (délai de 50 ans à partir de la date de décès)
Consultables sur originaux
Cotes : 2484W 348 à 362, 364 à 367, 369 à 422, 424 à 434, 436 à 444, 447, 573 à 574, 576 à 579, 593
Référence de l’instrument de recherche : VI.15.1

Registres de fournitures de cercueils

1872 - 1899 ; 1914 - 1918 ; 1940 - 1945
Classement par ordre chronologique
Communicables
Consultables sur originaux
Cotes : 2484W 150 à 249, 364 à 560, 573 à 579, 600
Référence de l’instrument de recherche : VI.15.1

Fin

genesis1
male
Mensagens: 30
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
Bonjour Mireille,

C’est avec un très grand plaisir que j’ai lu votre post sur le forum.  Je vois que vous pratiquez l’entraide et la solidarité généalogique, avec enthousiasme.

En effet, la lecture sur les blogs de certains commentaires de généalogistes peut laisser penser que, faire une généalogie sur Paris est une mission impossible et qu’il est préférable de faire son deuil d’une branche de son arbre. Je partage, heureusement, avec vous une vision plus optimiste des recherches généalogiques sur Paris. Vous venez de démontrer brillamment qu’une habile combinaison des sources des Archives de Paris et des Archives Nationales peut permettre de pallier à l’absence de registres paroissiaux et d’état civil.

Je me permets d’ajouter une précision, à votre remarquable travail, précision que je tire de ma chronique familiale http://gw1.geneanet.org/genesis1_w?lang=fr&m=NOTES
Précisions qui concerne : les répertoires des notaires parisiens, accessibles en ligne – fichier ETAREP.
Afin de canaliser les recherches et cibler les études potentiellement intéressantes, je conseil de  noter d’après les actes paroissiaux ou état civil déjà en sa possession les noms de paroisses de rues de quartiers. Puis de rechercher sur la base Etanot par périodes et par secteurs géographiques les numéros d’études (en chiffres Romains) et les noms des Notaires.
Etanot : http://chan.archivesnationales.culture.gouv.fr/sdx-222-chan-etanot/etanot/

J’ajoute qu’il existe un site remarquable, qui partage sur geneanet les dépouillements effectués : Familles Parisiennes. http://www.famillesparisiennes.org/


Je ne doute pas que votre travail de synthèse sera très précieux pour la communauté des généalogistes, je vous félicite et vous remercie pour votre initiative.

Bien cordialement.

Laurent.

mireille77
mireille77
Mensagens: 126
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
Bonjour Laurent,

Effectivement Laurent, j'essaye avec mes petits moyens d'aider les personnes. J'ai eu la chance d'être aider par des bénévoles qui m'ont beaucoup donné, donc je fais de mon mieux pour rendre ce qu'ils m'ont appris. Et ce que je trouve d'admirable avec le bénévolat, c'est cette chaine de solidarité qui se crèe spontanément. Dans ce monde de "brutes" une simple recherche qui aboutie et un merci, votre journée même grise est tout  à  coup pleine de soleil.
De plus, lorsque j'ai commencé à faire des recherches, j'étais totalement perdue, comme bien des gens au début, et donc de réunir toutes les ressources existantes sur un post sur un forum, peu, être plus facile pour faire des recherches, et les personnes sont moins déçues de ne pas savoir où chercher.


Merci également à vous Laurent d'apporter des précisons et plus de renseignements pour les recherches sur Paris sur les notaires. Effectivement, toute information permettant de localiser un lieu peut permettre ensuite de pouvoir cibler plus facilement un notaire. Car bien souvent, nos ancêtres n'allaient pas chercher très loin ce qu'ils avaient près de chez eux. Et c'est la même chose pour un notaire.
Je vous remercie d'avoir indiquer  également  le site  http://www.famillesparisiennes.org/ que j'ai complètement oublié  ;), et qui pourtant constitue un travail remarquable.

J'invite bien évidement toute personne qui a une info , un site  ou autre, à venir poster un message afin d'enrichir les sources de recherches pour Paris.
Encore merci Laurent.

Bien cordialement
Mireille


mireille77
mireille77
Mensagens: 126
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
Bonjour à tous,

Je fais remonter le message afin que les personnes souhaitant avoir un résumé sur les ressources de recherches sur Paris puissent retrouver le message.

Pour vous aidez dans vos recherches voici un forum où vous trouverez des bénévoles pouvant répondre à vos demandes

http://benevoles-genealogie.forumactif.com/


Bonne journée à tous
Bien cordialement
Mireille PARISOT


mikeright
mikeright
Mensagens: 1519
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
Bonjour.
L’encyclopédie Geneawiki peut-être utile, aussi.
Fonds des AD75 - Section I (sources généalogiques).
Voir aussi les fonds des Archives nationales.
Mike.

Bloqueado

Voltar para “Paris (75)”