Página 1 de 1

Le vieux cimetière de Ventavon

Enviado: 06 setembro 2019, 10:28
por pzn
Bonjour à tous,

Sur des actes de décès (il vaut mieux étant donné le sujet de ma question... 8-) ) de la communauté de Ventavon, dans la période de 1780 avant et après, je relève que les défunts sont inhumés au "... cimetière de cette paroisse au Concours des Pénitents..."
En PJ, vous trouverez une photo d'un extrait d'acte. Un lien: (https://archives.hautes-alpes.fr/ark:/23599/vta4af8b9050b77a8d7/daogrp/0/layout:linear/idsearch:RECH_bb0cbcc74c9f1f753f02e367f339d654#id:546010547?gallery=true&brightness=100.00&contrast=100.00¢er=2170.458,-1289.544&zoom=11&rotation=0.000)
Mes recherches sur le net n'ayant rien donné, je me tourne vers vous.

En vous remerciant par avance de vos recherches et de vos réponses,
Cordialement,
pzn

Re: Le vieux cimetière de Ventavon

Enviado: 06 setembro 2019, 10:31
por pauvert

Re: Le vieux cimetière de Ventavon

Enviado: 06 setembro 2019, 10:46
por pzn
Bonjour Pauvert et meci,

En août 1788, une personne à été inhumée en ce lieu, et, il est précisé par l'abbé: "... au concours des frères pénitents".
En janvier 1790, idem. Et toutes les inhumations ne portent pas cette mention du "concours des frères pénitents".

Il s'agirait effectivement d'une confrérie qui assistait de temps en temps aux obsèques dans une optique religieuse et de soutien aux familles. C'est pas impossible comme hypothèse.
Car, lors des périodes sombres de la période révolutionnaire, où les ecclésiastiques et tout ce qui touchait à la religion était banni, je n'ai pas relevé, en lisant les NMD en biais, d'autres annotations précisant ce concours des frères pénitents.

Encore merci pour la réponse.
pzn

Re: Le vieux cimetière de Ventavon

Enviado: 06 setembro 2019, 10:50
por pzn
Grace à votre indice, je crois avoir trouvé une réponse: https://www.diocesedegap.fr/decouvrir-chapelles-penitents-hautes-alpes/

Il est est dit en substance que: "but assigné aux pénitents : ce sont « des associations religieuses de laïcs. Sous la conduite d’un prieur élu, les pénitents se mettaient au service de leurs compatriotes, spécialement au moment des calamités et à l’occasion des sépultures ».

Je vais me plonger dans la suite.
Encore merci