Responder

Aide à l'indexation des inventaires de Me Richard Cuvillier (1596 à 1613)

jeanpaumelinon
jeanpaumelinon
Mensagens: 5365
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
Bonsoir Christophe
Peut-être plutôt arboriste qui était la forme ancienne de pépiniériste, marchand d'arbre.

Me suis fait avoir moi !!!! :lol:

Allez au boulot ! Le bout est ... au bout !!!

http://www.geneanet.org/archives/regist ... tion=35324
Inventaires de Richard Cuvillier - AN ET-XV-51 (1610-1613)

...

91 Ch
95 Ch

100 Ch
103 Ch

107 JD
112 JD

116 B
122 JD
134 JD

147 B
165 JD
182 JD
188 B
195 Ch
197 Ch
201 B
204 B
210
222
226
232
241
246
251
257
260
266
279
283
292
296
301
313
317
Última edição por jeanpaumelinon em 10 julho 2020, 15:50, editado 5 vezes no total.
Cordialement
Jean Paul

cdemaz
cdemaz
Mensagens: 2860
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
Et Hop :

[51–69] Le jeudi 25 août 1611 – Inventaire après le décès de Nicolas BOURGER (BOURGEOIS ?), maître boulanger de gros pain. A la requête de Marie CHAULMONT, sa veuve demeurant ès faubourgs de Paris, hors la porte de Montmartre, paroisse Saint-Eustache, tant en son nom que comme mère et tutrice légitime administratrice de Marie, âgée de 4 ans, et Marye CHAULMONT, âgée d’un an environ, leurs filles mineures, héritières chacune pour moitié du défunt leur père. Et en la présence de Jean DELAMARRE, maître pourpointier à Paris, y demeurant rue de la Pourpointerie (des Lombards), paroisse Saint-Jacques-de-la-Boucherie, créancier du défunt.

[51–75] Le jeudi 18 août 1611 – Inventaire avant mariage, à la requête de Jacques LE MAÇON, tailleur d’habits demeurant à Paris, rue de la Ferronnerie, paroisse des Saints-Innocents, et en la présence de Françoise TESTARD, veuve de André SOYER, praticien, demeurant en ladite rue et paroisse, son accordée, et pour satisfaire à leur contrat de mariage du 17 août 1611 par-devant Chappelain et Cuvillier. Les biens que ledit LE MAÇON entend apporter avec ladite TESTARD par ledit contrat de mariage.

a demain.

cdemaz
cdemaz
Mensagens: 2860
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
Bonjour à tous, :)

mes lectures du matin :

[51–91] Le 8 juin 1611 – Inventaire après le décès de Jeanne CARODAN (CAROUDAN), veuve de Pasquier DESESSARTZ. A la requête de Etienne LEDÉ, détaillant de poisson de mer ès halles de Paris, Marie DESESSART sa femme, demeurant rue de Montmartre, paroisse Saint-Eustache, Martin DESESSARTZ, marchand fripier à Paris, y demeurant rue Saint-Honoré, paroisse Saint-Eustache, Nicolas FAUDRE (FANDRE), l’un des cent suisses de la garde du corps du Roi, et Noelle DESESSARTZ, sa femme, demeurant ès faubourgs de Paris, hors la porte de Montmartre, paroisse Saint-Eustache. Lesdits Marie, Martin et Noelle DESESSARTZ, frère et sœurs, habiles à hériter chacun pour un tiers de la défunte leur mère. Les biens étant en une salle basse des appartenances d’une maison sise sur le fossé d’entre les portes de Montmartre et Saint-Honoré, où la défunte serait décédée.

@ JD, je retrouve le détaillant de poisson de ton 27 : J’ai un doute entre CAREDAN/CARODAN. En effet dans le mien, vue 93, cote 1, elle est nommée Jeanne CAROUDAN. (l'un des deux clercs s'est trompé entre Nicole et Noelle DESESSARTZ).

[51–95] Le mardi 10 mai 1611 – Inventaire après le décès de Jeanne DRUAULT. A la requête de son mari, Jean MESNAGER, gagne-denier demeurant à Paris, aux galleries des Halles S…, paroisse Saint-Eustache, tant en son nom que comme tuteur de Moïse, âgé de 14 ans environ, Michelle, âgée de 7 ans environ, Mathieu, âgé de 2 ans, Aquilin MESNAGE, âgé de 9 mois environ, leurs enfants mineurs. Et en la présence de Jean DRUAULT, aussi gagne-denier, subrogé tuteur desdits mineurs.
(vue 98) Ledit MESNAGE a dit avoir vendu à Claude MAIRÉ, marchande publique ès halles de Paris, la moitié qui appartenait à la défunte Jeanne DRUAULT de la marchandise d’œufs qui appartenait en commun à la défunte et à Marie CAVE, associés ensemble au trafic de marchandise.

A bientôt
Christophe.

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Mensagens: 6464
cdemaz Escreveu:
09 julho 2020, 07:29
@ JD, je retrouve le détaillant de poisson de ton 27 : J’ai un doute entre CAREDAN/CARODAN. En effet dans le mien, vue 93, cote 1, elle est nommée Jeanne CAROUDAN. (l'un des deux clercs s'est trompé entre Nicole et Noelle DESESSARTZ).
J'hésite d'autant moins à corriger, Christophe, que c'était ma première lecture ; mais j'ai eu un doute, ne trouvant aucune référence sur ce patronyme.

Aujourd'hui, il s'agira de :

[51 - 79] 4 août 1611 – Inventaire dressé après le décès, survenu 15 jours auparavant, de défunte Louise DUFOUR, à la requête de son veuf Pierre VINCENT, marchand fripier à Paris, y demeurant rue de la Tonnellerie, paroisse Saint-Eustache, en son nom à cause de leur communauté, et aussi à la requête de Jean COUET, aussi marchand fripier à Paris et d’Élisabeth VINCENT sa femme, Simon LEBLANC et Pierre LEBLANC, maîtres peintres à Paris, frères, et Mathurine LEROUX, veuve de feu Gilles VINCENT, aussi maître peintre à Paris, au nom et comme tutrice et curatrice de François VINCENT fils mineur dudit défunt et d’elle, ladite Élisabeth VINCENT, en son nom, et les autres par représentation, à savoir lesdits LEBLANC de leur mère, et ledit François VINCENT de son-dit père, habiles à se dire, porter et nommer héritiers chacun pour un tiers de ladite défunte Louise DUFOUR, mère de ladite Élisabeth VINCENT et aïeule desdits LEBLANC et François VINCENT.

[51 - 83] 18 juillet 1611 – Inventaire dressé après le décès, survenu peu auparavant, de feu Pierre DE ROMERYE, marchand et bourgeois de Paris, à la requête de sa veuve Marie LEFEBVRE, demeurant rue Montorgueil, en la maison où est pour enseigne l’Image-du-Petit-Saint-Jean, paroisse Saint-Sauveur, tant en son nom, à cause de leur communauté, que comme tutrice et curatrice créée par justice aux personnes de leurs enfants mineurs Marie DE ROMERYE, âgée de 5 ans, et Marie DE ROMERYE, âgée de 21 mois, habiles à se dire, porter et nommer héritières, chacune par moitié, dudit défunt leur père, et en la présence et du consentement d’honorable homme Antoine TROTTANT / TROTANT, marchand et bourgeois de Paris, y demeurant rue et paroisse Saint-Sauveur, au nom et comme subrogé tuteur desdits mineurs.
(vue 88) cote 1 : 1605 - contrat de mariage entre lesdits Pierre DE ROMERYE et Marie LEFEBVRE.

Bonne journée à vous tous.
JD

bertrandg
male
Mensagens: 103
Un nouveau, fait à partir d'une tablette, ce n'est vraiment pas pratique !

[51 - 53] 25 août 1611 - inventaire après le décès de feue Denise GERMAIN, à la requête de honnête homme François PETIT, juré es oeuvres de maçonnerie, bourgeois de Paris, demeurant rue Montorgueil, paroisse Saint-Eustache, tuteur de Françoise PETIT, sa petite-fille, âgée de 4 ans, fille de Maître Denis PETIT, naguère receveur et payeur des gages et droits de nosseigneurs du Grand Conseil et de ladite défunte, jadis sa femme. En présence de honnête homme Antoine DUBUS, marchand bourgeois de Paris, subrogé tuteur de la mineure. Aussi en la présence dudit Maître Denis PETIT, père de la mineure.
(vue 66) cote 1 : 15 décembre 1604 - contrat de mariage de Maître Denis PETIT et Denise GERMAIN, passé devant Lesemelier et Tolly notaires.
(vue 67) cote 2 : 5 juillet 1605 - extrait de partage entre Louis GERMAIN, marchand bourgeois de Paris, fils et héritier de feus Augustin GERMAIN et de Jeanne DECREIL, Charles GOURLIN, bourgeois de Paris, tuteur de Marie GERMAIN, sa femme et aussi tuteur d'Adrienne et Jeanne GERMAIN, de Thomas ROLLICHON, subrogé tuteur des mineurs et Elisabeth GERMAIN, sa femme, Antoine DUBU curateur d'Anne GERMAIN, sa femme et ladite Denise GERMAIN, femme de Maître Denis PETIT, tous lesdits GERMAIN héritiers testamentaires des dits Augustin GERMAIN et Jeanne DECREIL, leur père et mère.

Je crois que c'est bon, mais je n'en ferai pas deux dans ces conditions !!!

Bonne journée à tous.

Bertrand

cdemaz
cdemaz
Mensagens: 2860
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
jdp1 Escreveu:
09 julho 2020, 15:45
[51 - 83] 18 juillet 1611 – Inventaire dressé après le décès, survenu peu auparavant, de feu Pierre DE ROMERYE
Bonsoir,

là je n'ai pas le temps, mais faites moi penser à vérifier/corriger mon [51-46] DE RANERY / DE ROUVROY / DE ROMERYE

Christophe

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Mensagens: 6464
cdemaz Escreveu:
09 julho 2020, 18:07
faites moi penser à vérifier/corriger mon [51-46] DE RANERY / DE ROUVROY / DE ROMERYE
D'accord, Christophe.
Screenshot_2020-07-10 AN ET-XV-51 01 01 1610 - 31 12 1613 Paris (Paris, France) - Geneanet.png
JD

jeanpaumelinon
jeanpaumelinon
Mensagens: 5365
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
jdp1 Escreveu:
10 julho 2020, 12:56
Screenshot_2020-07-10 AN ET-XV-51 01 01 1610 - 31 12 1613 Paris (Paris, France) - Geneanet.png
Je trouve qu'on lit très bien DE ROMERYE
Cordialement
Jean Paul

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Mensagens: 6464
Suite et... suite :

[51 - 107] 7 avril 1611 – Inventaire dressé après le décès de défunte Perrette BORDIER, veuve de défunt Guillaume VINCELOT, à la requête de Jérôme VINCELOT, maître vannier quincaillier à Paris, y demeurant au vieux cimetière Saint-Jean, paroisse Saint-Gervais, au nom et comme tuteur et curateur de Gillette VINCELOT, âgée de 13 ans ou environ, fille mineure des défunts, et encore ledit VINCELOT exécuteur du testament et ordonnance de dernière volonté de ladite défunte, au moyen de la renonciation faite par Marguerite CROCQUET, veuve de feu Jacques PATROULLAR, pour ce … qu’elle aurait été élue exécutrice dudit testament par ladite défunte, laquelle renonciation ledit VINCELOT a accepté et pris en … sur lui le fait (?) et charge de l’exécution dudit testament ; et en la présence de Mathurin LE LOUP, maître tissutier rubanier à Paris et Pierrette VINCELOT sa femme, de lui autorisée, fille et présomptive héritière avec ladite mineure, chacune par moitié, de ladite défunte, la succession de laquelle lesdits LELOUP et sa femme ont renoncé et renoncent, et encore ledit LE LOUP au nom et comme subrogé tuteur d’icelle mineure.


[51 - 112] 9 mars 1611 – Inventaire dressé après le décès, survenu le 8 mars 1611, de feue Jeanne MYTONNEAU, veuve de feu Nicolas HAVET / HANET, marchand suivant la cour, à la requête de Lucien BARBE, maître paumier à Paris, y demeurant ès faubourg Saint-Germain-des-Prés, sur la contrescarpe du fossé d’entre les portes Saint-Germain et Saint-Michel, paroisse Saint-Sulpice, au nom et comme tuteur et curateur de Nicolas HAVET / HANET, âgé de 18 ans environ, fils mineur des défunts, habile à se dire, porter et nommer héritier seul et pour le tout de ladite défunte, et en la présence de François LECLERC, maître doreur damasquineur sur fer, fonte, cuivre et laiton à Paris, subrogé tuteur dudit mineur.
Les biens étant en une maison assise rue Saint-Sauveur (?)
(vue 115) cote 1 : inventaire après décès dudit Nicolas HAVET / HANET.

Bonne soirée à tous.
JD

bertrandg
male
Mensagens: 103
Et en voilà un nouveau :

[51 - 116] 12 avril 1611 - Inventaire après le décès de feue Etiennette CLUMESNIL/CRUMESNIL, à la requête de Guillaume LAMBERT, maître serrurier à Paris, demeurant rue Neuve des Jeux de Paume, paroisse Saint-Eustache, tuteur de Gabriel, âgé de 7 ans, Jullienne, âgée de 4 ans et Augustin, âgé de 9 mois, leurs enfants mineurs, et comme héritier de feu Pierre LAMBERT, leur autre fils. En la présence de Gabriel CRUMESNIL (signe CLEUMENIL)), maître serrurier à Paris, aïeul maternel des mineurs et leur subrogé tuteur.
(vue 121) cote 1 : 6 décembre 1602 - contrat de mariage de Guillaume LAMBERT et Thoinette CLUMESNIL, fille de Gabriel CLUMESNIL et Louise FRANCOIS.

Difficulté réelle de lecture sur les différentes versions du nom de la défunte...

Bonne journée,

Bertrand

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Mensagens: 6464
Deux synthèses :

[51 - 122] 13 avril 1611 – Inventaire dressé après le décès, survenu environ un mois auparavant, de défunte Agnès LALLEMENANT, à la requête de son veuf Simon REGNARD, juré courtier en vins à Paris, y demeurant rue Montorgueil, devant les Petits-Carreaux, paroisse Saint-Sauveur, tant en son nom que comme tuteur et curateur de Mathurin DORBEC, âgé de 19 ans ou environ, fils mineur de défunt Robert DORBEC / DORBECQ et de la défunte jadis sa femme, et encore comme tuteur de Marguerite REGNARD, âgée de 13 ans environ, René REGNARD, âgé de 11 ans environ, Charles REGNARD, âgé de 9 ans, Jean REGNARD, âgé de 7 ans, Ambroise REGNARD, âgé de 4 ans et Michelle REGNARD, âgée de 14 mois environ, enfants mineurs dudit Simon REGNARD et de ladite défunte, les susdits mineurs héritiers, chacun pour une septième partie de ladite défunte, et en la présence et du consentement de Mathurin DORBEC, maître savetier à Paris, subrogé tuteur dudit Mathurin DORBEC, et de Guillaume LALLEMENANT / LAMENANT, maçon à Paris, au nom et comme subrogé tuteur des autres enfants.
(vue 130) cote 1 : 1591 – inventaire après le décès dudit Robert DORBEC ; ladite Agnès LALLEMENANT tutrice de leurs enfants mineurs : ledit Mathurin DORBEC, et Jean DORBEC ; en la présence dudit Mathurin DORBEC, leur oncle.
(vue 130) cote 2 : 1596 – traité de mariage entre lesdits Simon REGNARD et Agnès LALLEMENANT.
(vue 131) cote 3 : 1612 ; Étienne REGNARD, ceinturier à Paris, frère dudit Simon REGNARD.

[51 - 134] 11 avril 1611 – Inventaire dressé après le décès, survenu 8 jours auparavant, de défunte Denise MARCHANT, à la requête de son veuf honorable homme Guillaume GILLOT, marchand fripier bourgeois de Paris, y demeurant rue de la Friperie, paroisse Saint-Eustache, tant en son nom, à cause de leur communauté, et encore comme exécuteur du testament et ordonnance de dernière volonté de ladite défunte, suivant le don mutuel fait entre eux, et en la présence et du consentement de Marie MARCHANT, veuve de feu Thomas BAUDIN, maître patenôtrier boutonnier en émail et marchand verrier à Paris, Jean TORNET / TOURNET, maître couvreur de maisons à Paris, Françoise TORNET sa sœur, en son nom et comme se disant avoir charge pour l’effet qui ensuit de Denis BOUTTET son mari, voiturier par terre à Paris, habiles à se dire, porter et nommer héritiers seuls du côté paternel de ladite défunte Denise MARCHANT leur cousine germaine, Nicolas LE MARYER marchand grenier à Paris, Gillette HAMART sa femme, à cause d’elle, de lui autorisée, tant en leurs noms que comme se faisant et portant forts en cette partie de Jean HAMART et Élisabeth HAMART, desquels ils disent avoir charge, Côme HAMART, maître tourneur en bois à Paris, lesdits Gillette, Côme, Jean et Élisabeth HAMART, aussi habiles à se dire, porter et nommer héritiers seuls du côté maternel de ladite défunte Denise MARCHANT leur cousine issue de germains.
(vue 143) cotes 1 & 2 : 1564 / 1557 – testaments ; ladite Denise MARCHANT et son frère Mathieu MARCHANT légataires de Michel MEREDIEU leur oncle et de Jeanne FLAMENT sa femme.

Bonne journée à tous.
JD

bertrandg
male
Mensagens: 103
Et un autre, bon 14 juillet... bien calme en vérité !

[51 - 147] 7 février 1611 - Inventaire après le décès de feue Marie VOISIN, à la requête de Guillaume GEORGET, archer du guet de Paris, demeurant rue Montorgueil, paroisse Saint-Eustache, son mari. En la présence de Martin GEORGET le jeune, aussi archer du guet, Nicolas GEORGET l'aîné, archer du guet, Pierre GEORGET, tourneur en bois, Gabriel GEORGET, compagnon maçon et Nicolas GEORGET le jeune, maître esgratineur à Paris, en l'absence de Claude GEORGET aussi archer du guet, tous enfants de la défunte.

A noter pour cet acte, dans l'intitulation, les N de Nicolas ressemblent plutôt à "TH", mais il s'agit bien de Nicolas GEORGET, ils signent lisiblement.
Cela fait aussi beaucoup d'archers du guet pour une seule famille !

Bertrand

cdemaz
cdemaz
Mensagens: 2860
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
jdp1 Escreveu:
10 julho 2020, 12:56
cdemaz Escreveu:
09 julho 2020, 18:07
faites moi penser à vérifier/corriger mon [51-46] DE RANERY / DE ROUVROY / DE ROMERYE
D'accord, Christophe.
Screenshot_2020-07-10 AN ET-XV-51 01 01 1610 - 31 12 1613 Paris (Paris, France) - Geneanet.png
Cela ne fait aucun doute. Merci.

Après une interruption, voici mes devoirs :

[51-100] Le mardi 12 avril 1611 - Inventaire après le décès de Espérance de HAULT. A la requête de son mari, Claude CHAUVET, étamier à Paris, y demeurant rue Mondétour, paroisse Saint-Eustache, tant en son nom que comme tuteur de Jeanne CHAUVET, âgée de 4 ans et demi, leur fille mineure, seule héritière et pour le tout de la défunte sa mère. Et en la présence de Louis de HAULT, marchand mercier à Paris, subrogé tuteur de la mineure.
(vue 102) 1610 - Lettres de provision par lesquelles Claude CHAUVET est pourvu de l'état d'archer du guet.

[51-103] Le mardi 12 avril 1611 - Inventaire après le décès de Jean MAUDE (MANDE ?), maître passementier à Paris, A la requête de Anne HECTOR, sa veuve demeurant rue de la Poterie, paroisse Saint-Eustache, tant en son nom que comme tutrice de Madeleine, âgée de 12 ans, de André, âgé de 7 ans, et de Geneviève MAUDE, âgée de 25 mois, leurs enfants mineurs. En la présence de Médard HECTOR, paveur à Paris, subrogé tuteur desdits mineurs.

195 et 197 STP, merci.

A bientôt.
Christophe.

bertrandg
male
Mensagens: 103
La livraison du jour :

[51 - 188] 7 janvier 1611 - Inventaire après le décès de Jacqueline ALEXANDRE, à la requête de Michel CAMUS, son mari, maître jardinier à Paris, au faubourg hors le porte de Montmartre, paroisse Saint-Eustache, tuteur de Jeanne CAMUS, leur fille, âgée de 3 ans. En la présence de Jean ALEXANDRE, maître jardinier à Paris, demeurant en la Grange Batelière, paroisse Saint-Eustache, subrogé tuteur de la mineure.

ALIXANDRE Modifié, d'accord avec Christophe.

Bonne journée.

Bertrand
Última edição por bertrandg em 15 julho 2020, 16:00, editado 1 vez no total.

cdemaz
cdemaz
Mensagens: 2860
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
bertrandg Escreveu:
15 julho 2020, 14:19
[51 - 188] [...] - Inventaire après le décès de Jacqueline ALIXANDRE [...]
Bonjour Bertrand,

Je lis ALEXANDRE, avec un magnifique e à aigrette et un x qui retourne vers l'arrière.
Alexandre.jpg
Alexandre.jpg (9.77 KiB) Visto 98 vezes
Bien cordialement
Christophe.

Responder

Voltar para “Paléographie en français (lecture de textes anciens)”