Responder

1652, habitants de Péronne "fugitifs à cause des guerres"

dianegastellu
female
Mensagens: 343
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
Bonsoir tout le monde,
Je tombe à l'instant sur cette mention d'un couple "fugitif à cause des Guerres" et réfugié à Bardos (64), où ils ont eu un enfant.
source : http://earchives.le64.fr/img-viewer/FRAD064003_IR0002/BARDOS/5MI94-1/viewer.html?&ns=FRAD064006_5MI94_1_0122.jpg
Anexos
1652 Bardos fugitifs à cause des guerres.PNG
copie d'écran

mbicaismuller
mbicaismuller
Mensagens: 12311
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
dianegastellu Escreveu:
26 janeiro 2019, 20:13
Bonsoir tout le monde,
Je tombe à l'instant sur cette mention d'un couple "fugitif à cause des Guerres" et réfugié à Bardos (64), où ils ont eu un enfant.
source : http://earchives.le64.fr/img-viewer/FRAD064003_IR0002/BARDOS/5MI94-1/viewer.html?&ns=FRAD064006_5MI94_1_0122.jpg
Bonjour

il s'agit de la période nommée " La fronde "
Pendant la Fronde des princes (1650-1653), Péronne resta fidèle au roi de France. Mazarin, principal ministre de la régente Anne d'Autriche, dût quitter Paris et se réfugier à Péronne le 26 février 1651. Le 28, il quitta la ville pour aller en exil à Cologne.


La porte de Paris fut reconstruite au frais du roi à partir du 25 juillet 1652. Après la victoire des partisans du roi sur Condé révolté, Mazarin rappelé par le roi passa de nouveau par Péronne en février 1653. En 1654, Condé allié à l'archiduc Léopold, gouverneur des Pays-Bas espagnols, fit le siège d'Arras. Louis XIV et sa cour séjournèrent à Péronne du 13 août au 2 septembre 1654. Le 15 août, après la messe, le roi toucha vingt-cinq malades. Le 25 août, on apprit que Condé avait levé le siège d'Arras.

En 1655, Louis XIV et Mazarin passèrent de nouveau par Péronne en se rendant en Flandre. C'est la même année que Charles de Monchy d'Hocquincourt, gouverneur de Péronne, prit le parti de Condé. Mazarin lui ayant proposé de lui racheter pour 400 000 écus les gouvernements de Péronne et de Ham, le maréchal d'Hocquincout refusa et se rangea au côté de Condé. Il s’apprêtait à agir le 24 août 1655. C'était sans compter sur la détermination du mayeur de la ville Louvel de Fontaines qui, dès le lendemain matin, fit fermer les portes de la cité et disposer les gardes suisses dans la ville. Ne pouvant agir, le gouverneur quitta Péronne et gagna le bois de Rocogne, à l'est de la ville, où l'attendait les soldats de Condé.

En 1656, Louis XIV remercia les Péronnais pour leur fidélité durant la Fronde en leur accordant la devise Urbs Nescia Vinci, qui apparaît pour la première fois sur des jetons frappés en or, en bronze et en argent, sur ordre du roi, par la Monnaie de Paris1. Il confirma les privilèges dont bénéficiait la ville.
Cordialement
Marie Louise

Toussant l'intro, sant Andriéu lou sort
Toussaint le commence, saint André le termine

dianegastellu
female
Mensagens: 343
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
Le fait qu'ils se soient réfugiés aussi loin illustre assez bien la dureté du conflit, je trouve. Et pendant ce temps, des généalogistes sont peut-être en train de chercher où sont passés ces ancêtres-là...

ttjeri
ttjeri
Mensagens: 1518
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
Bonjour
réfugiés aussi loin
peut-être pas si loin que ça, il y a eu des batailles en Guyenne. Bordeaux était du camp de Condé.

Cordialement,

TT

dianegastellu
female
Mensagens: 343
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica

Certes, mais ils sont originaires de la région de Péronne, qui est dans la Somme, donc pas tout à fait la porte à côté. Et même si l'on peut imaginer un soldat égaré, là il s'agit d'un jeune couple, et il est bien précisé qu'ils ont fui la guerre. De nos jours on appelle ça des réfugiés.

keur
keur
Mensagens: 116
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
Bonjour,

Le couple est originaire de la paroisse d'Allaines mais la région ayant continué a subir les assauts des guerres, toutes les archives ont quasiment disparu..

A Allaines on peut consulter les TD à partir de 1792 et les registres de catholicité à compter de 1818. :cry:

cdt

Nathalie

Responder

Voltar para “Mentions historiques dans les registres”