Responder

Mon test ADN est-il aberrant ?

florian1979
male
Mensagens: 5
Árvore : Gráfico
Ver a árvore genealógica
Bonjour,

J'ai reçu hier les résultats d'un test ADN autosomal effectué via Myheritage, et j'ai été sacrément surpris du résultat.
Je suis sur Geneanet depuis peu, mais j'ai déjà pas mal construit mon arbre généalogique en retrouvant mes ancêtres directs.
Je vais la faire court.

Du côté de ma mère, j'ai retrouvé une 50aine de personnes (seulement), mais tous viennent d'une région bien précise située du côté de Châteaubriand (entre Rennes et Nantes).
Du côté de mon père, j'en ai retrouvé un peu plus, environ 150. Tous sont nés à Paris et environs (60%), un peu à Nantes et autour (10%), et en Moselle (10%), Epernay (10%) et quelques autres brebis égarée dans la partie nord de la France. Mais le grand-père paternel de mon père était Roumain (né à Bucarest, comme la 10aine d'ancêtres que j'ai pu lui trouver).

Donc voilà, en gros, sur 200 ancêtres directs, 190 sont nés en France, et 10 en Roumanie.

Hors voilà le résultat ADN que j'ai reçu hier : (je simplifie)

ADN anglais : 64%
ADN scandinave : 9%
ADN irlandais écossais, gallois : 4%
ADN ibère : 7%
ADN italien : 5%
ADN grec : 5%
etc...

Qu'en pensez-vous ? Ca me parait aberrant avec une telle histoire de famille. Pas un seul pourcentage d'ADN "ouest et nord européen" comme ils appellent, ou s'approchant d'un ADN qui me parait français. Et un tel pourcentage d'ADN anglais est-il possible ? Je n'ai pas un seul ancêtre connu de ce pays !

Merci pour votre aide.

jerome4
male
Mensagens: 6631
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
florian1979 Escreveu:
21 julho 2018, 17:52
Bonjour,

J'ai reçu hier les résultats d'un test ADN autosomal effectué via Myheritage, et j'ai été sacrément surpris du résultat.
Je suis sur Geneanet depuis peu, mais j'ai déjà pas mal construit mon arbre généalogique en retrouvant mes ancêtres directs.
Je vais la faire court.

Du côté de ma mère, j'ai retrouvé une 50aine de personnes (seulement), mais tous viennent d'une région bien précise située du côté de Châteaubriand (entre Rennes et Nantes).
Du côté de mon père, j'en ai retrouvé un peu plus, environ 150. Tous sont nés à Paris et environs (60%), un peu à Nantes et autour (10%), et en Moselle (10%), Epernay (10%) et quelques autres brebis égarée dans la partie nord de la France. Mais le grand-père paternel de mon père était Roumain (né à Bucarest, comme la 10aine d'ancêtres que j'ai pu lui trouver).

Donc voilà, en gros, sur 200 ancêtres directs, 190 sont nés en France, et 10 en Roumanie.

Hors voilà le résultat ADN que j'ai reçu hier : (je simplifie)

ADN anglais : 64%
ADN scandinave : 9%
ADN irlandais écossais, gallois : 4%
ADN ibère : 7%
ADN italien : 5%
ADN grec : 5%
etc...

Qu'en pensez-vous ? Ca me parait aberrant avec une telle histoire de famille. Pas un seul pourcentage d'ADN "ouest et nord européen" comme ils appellent, ou s'approchant d'un ADN qui me parait français. Et un tel pourcentage d'ADN anglais est-il possible ? Je n'ai pas un seul ancêtre connu de ce pays !

Merci pour votre aide.

Oui, c'est normal... Enfin, cela veut dire que les tests ne peuvent être aussi précis comme ils prétendent l'être...

Mais pour être sûr, il faut que vous compariez avec d'autres français ayant fait le même test.
Je ne sais pas ce que vaux le test de Myheritage!

En général, "Ouest et Nord Europe" est sur les mêmes plate bandes que les Îles Britanniques. On a tout ou rien.
Si on a rien, on a alors forcément des Britanniques, et pour compenser des ibériques, Italiens voir même Grecs dans votre cas.
Donc malheureusement, c'est normal pour un français...
Les gènes français n'existent pas, donc pas possible de faire mieux.
Ce qu'on peut faire en toute honnêteté, c'est distinguer les 4 coins de l'Europe: le NO, le SO, le NE et le SE.
Et encore...

cai000040
cai000040
Mensagens: 1592
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
Bonjour,

comme pour toutes les interprétations, il faut se référer à la constitution des populations de référence.
MyHertage explique :
https://www.myheritage.fr/dna/founder-populations

Que c'est un échantillon de 5000 personnes qui a permis de les établir. Gageons qu'il y a une minorité de français parmi elles et une sur-représentation d'anglo-saxons.
Et donc, que vous êtes classé parmi 42 groupes ethniques.

Une fois considérés l'Inuit, la demoiselle peule et le jeune homme occidental qui figurent dans la page de présentation, les explications manquent ...

Il vous reste donc à voir si Gedmatch accepte les résultats bruts de MyHeritage pour vous comparer à des populations plus spécifiques.

Cela dit si vous êtes remonté en moyenne à la 8e génération (255 individus) votre visibilité porte sur 8x30 = 240 ans.
Si vous regardez Eupedia, vous verrez que les migrations européennes et les quelques guerres depuis le début de notre ère peuvent expliquer bien des étonnements concernant les mouvements correspondants.

Cordialement

florian1979
male
Mensagens: 5
Árvore : Gráfico
Ver a árvore genealógica
Merci à vous deux pour vos réponses. C’est très clair (bien plus que les explications fournies par MyHeritage. Je vais tâcher de récupérer les données brutes pour les confronter à Gedmatch. Je vous tiendrai au courant des résultats obtenus.
Encore merci, c’est parfait.

arnaudbzh
male
Mensagens: 1
Ton résultat n'a pas l'air très fiable en effet! C'est déjà très surprenant que tu n'as rien en France! Moi, je suis breton et j'ai tout de même 19% d'ADN français sur 23andme!

leilah1
leilah1
Mensagens: 384
Árvore : Gráfico
Ver a árvore genealógica
arnaudbzh Escreveu:
31 julho 2018, 09:42
Ton résultat n'a pas l'air très fiable en effet! C'est déjà très surprenant que tu n'as rien en France! Moi, je suis breton et j'ai tout de même 19% d'ADN français sur 23andme!
Je pense que sur MyHeritage c'est assez récurent, moi même j'ai 0% "français" ou Ouest-Europe, alors que c'st pourtant le cas, or dans leurs résultats j'ai 44.6% italie, et 28.6% ibère, une dizaine de pourcent Irlande, Ecosse, Galles, et le reste Angleterre, Grèce et Moyen Orient.

bricor
bricor
Modératrice bénévole
Mensagens: 24463
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
cai000040 Escreveu:
21 julho 2018, 21:06
Bonjour,

comme pour toutes les interprétations, il faut se référer à la constitution des populations de référence.
MyHertage explique :
https://www.myheritage.fr/dna/founder-populations

Que c'est un échantillon de 5000 personnes qui a permis de les établir. Gageons qu'il y a une minorité de français parmi elles et une sur-représentation d'anglo-saxons.
Et donc, que vous êtes classé parmi 42 groupes ethniques.

Cordialement
Bonjour,

Donc ce test a été conçu par des gens qui ont ignoré la France et ne peut pas être utilisé correctement. (je suis polie :lol: )

Cordialement

Brigitte
Modératrice bénévole sans lien de subordination avec généanet.

Questions fréquentes
http://www.geneanet.org/forum/?topic=574496.0
________________________________________________________________
"A l'an que vèn, e se sian pas mai que siguen pas mens"

vilaroja66
vilaroja66
Mensagens: 569
Árvore : Gráfico
Ver a árvore genealógica
Bonjour
Pas assez de clients pour faire leurs salades et leurs extrapolations :mrgreen:

cai000040
cai000040
Mensagens: 1592
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
Bonjour,

la généalogie génétique, ça se mérite ... Rien n'est perdu, à vous de faire l'interprétation.

Cordialement

florian1979
male
Mensagens: 5
Árvore : Gráfico
Ver a árvore genealógica

Mensagem 04 agosto 2018, 13:06

Après pas mal d'échanges avec le SAV de MyHeritage, et quelques recherches, j'en suis venu à une conclusion assez proche de celle de cai000040.

MyHeritage offre un service qui n'en est qu'à ses débuts. Ils se basent sur un pool d'ADN de 42 populations de base, mais l'ethnie "France" n'est pas définie. N'est pas encore définie je devrais dire. Y a 1 an et demi, ils avaient 36 ethnies de base, maintenant il en ont 42. Petit à petit ils affinent leurs références en ajoutant de nouvelles ethnies, mais ils m'ont expliqué que c'était très difficile, très chronophage.
L'ethnie France, comme l'ethnie Allemande, Suisse ou Hollandaise par exemple sont très difficiles à différencier car elles sont historiquement le croisement de plein de populations différentes entourant cette zone géographique. C'est pour ça qu'on y retrouve un ADN très proche des ADN "ibère", "italien", "anglais"...etc... En analysant l'ADN d'un français, leur algorithme va l'associer à l'ADN de l'une de ces ethnies très proches, et c'est pour ça que leur algorithme m'a trouvé un ADN à 64% anglais. C'est pas aberrant, c'est juste que 64% de mon ADN est très similaire à leur référence d'ADN anglais. Après, je n'ai absolument aucun ancêtre anglais connu dans les 12 dernières générations, c'est pour ça que j'ai été surpris. J'ai peut-être un ADN en partie anglais effectivement, certainement pas purement anglais à 64%, mais j'interprête leurs résultats comme étant 64% d'un ADN très similaire à l'ADN anglais. Ce n'est pas non plus aberrant car une grosse partie de mes ancêtres vient de Bretagne...

La seule chose que je ne comprends pas, c'est pourquoi j'ai zéro pourcent d'ADN qu'ils appellent "ouest et nord européen", qui correspond à une zone qui s'étend du nord de la France à l'Allemagne. J'ai retrouvé beaucoup d'ancêtres qui viennent particulièrement de cette zone. C'est la seule chose qui me fait encore douter sur la fiabilité de leur test.

Pourquoi arrivent-ils à distinguer des ADN anglais, irlandais et écossais mais pas Français ? Je pense que c'est purement marketting. Leur marché principal est le marché américain. Ils ont dû concentrer leurs premiers efforts sur ce type d'ethnies. Mais ça ne veut pas dire que dans le futur ils vont en rester là, au contraire. Je pense sincèrement qu'ils vont continuer de travailler et de regrouper des données pour enfin que des ADN qu'ils appelleront Français, Allemands... existent. Je pense aussi que distinguer de telles ethnies sera contestable malgré tout, les populations françaises et allemandes étant issues d'un tel brassage... Mais bon, histoire de marketting encore, ils devront tôt ou tard satisfaire leurs clients Français et Allemands, et être capable de distinguer ces ethnies, que ce soit contestable ou non.

Bref, en conclusion, le service proposé par MyHeritage n'est pas un mauvais service je pense, c'est juste qu'il en est à ses débuts et que pour un Français qui s'attend à ce qu'on lui dise qu'il a X% d'ADN français, et bien forcément c'est un peu décevant pour le moment. On en est qu'au début de ce type de service de toute manière, ça ne peut que s'améliorer. Après, quelle boite sortira du lot en premier à la fin ? MyHeritage ? 23andme ? Une autre ? On ne peut pas deviner pour le moment !

jerome4
male
Mensagens: 6631
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica

Re:

Mensagem 04 agosto 2018, 13:57

florian1979 Escreveu:
04 agosto 2018, 13:06
Après pas mal d'échanges avec le SAV de MyHeritage, et quelques recherches, j'en suis venu à une conclusion assez proche de celle de cai000040.

MyHeritage offre un service qui n'en est qu'à ses débuts. Ils se basent sur un pool d'ADN de 42 populations de base, mais l'ethnie "France" n'est pas définie. N'est pas encore définie je devrais dire. Y a 1 an et demi, ils avaient 36 ethnies de base, maintenant il en ont 42. Petit à petit ils affinent leurs références en ajoutant de nouvelles ethnies, mais ils m'ont expliqué que c'était très difficile, très chronophage.
L'ethnie France, comme l'ethnie Allemande, Suisse ou Hollandaise par exemple sont très difficiles à différencier car elles sont historiquement le croisement de plein de populations différentes entourant cette zone géographique. C'est pour ça qu'on y retrouve un ADN très proche des ADN "ibère", "italien", "anglais"...etc... En analysant l'ADN d'un français, leur algorithme va l'associer à l'ADN de l'une de ces ethnies très proches, et c'est pour ça que leur algorithme m'a trouvé un ADN à 64% anglais. C'est pas aberrant, c'est juste que 64% de mon ADN est très similaire à leur référence d'ADN anglais. Après, je n'ai absolument aucun ancêtre anglais connu dans les 12 dernières générations, c'est pour ça que j'ai été surpris. J'ai peut-être un ADN en partie anglais effectivement, certainement pas purement anglais à 64%, mais j'interprête leurs résultats comme étant 64% d'un ADN très similaire à l'ADN anglais. Ce n'est pas non plus aberrant car une grosse partie de mes ancêtres vient de Bretagne...

La seule chose que je ne comprends pas, c'est pourquoi j'ai zéro pourcent d'ADN qu'ils appellent "ouest et nord européen", qui correspond à une zone qui s'étend du nord de la France à l'Allemagne. J'ai retrouvé beaucoup d'ancêtres qui viennent particulièrement de cette zone. C'est la seule chose qui me fait encore douter sur la fiabilité de leur test.

Pourquoi arrivent-ils à distinguer des ADN anglais, irlandais et écossais mais pas Français ? Je pense que c'est purement marketting. Leur marché principal est le marché américain. Ils ont dû concentrer leurs premiers efforts sur ce type d'ethnies. Mais ça ne veut pas dire que dans le futur ils vont en rester là, au contraire. Je pense sincèrement qu'ils vont continuer de travailler et de regrouper des données pour enfin que des ADN qu'ils appelleront Français, Allemands... existent. Je pense aussi que distinguer de telles ethnies sera contestable malgré tout, les populations françaises et allemandes étant issues d'un tel brassage... Mais bon, histoire de marketting encore, ils devront tôt ou tard satisfaire leurs clients Français et Allemands, et être capable de distinguer ces ethnies, que ce soit contestable ou non.

Bref, en conclusion, le service proposé par MyHeritage n'est pas un mauvais service je pense, c'est juste qu'il en est à ses débuts et que pour un Français qui s'attend à ce qu'on lui dise qu'il a X% d'ADN français, et bien forcément c'est un peu décevant pour le moment. On en est qu'au début de ce type de service de toute manière, ça ne peut que s'améliorer. Après, quelle boite sortira du lot en premier à la fin ? MyHeritage ? 23andme ? Une autre ? On ne peut pas deviner pour le moment !
Je pense que vous êtes très optimiste...
Leurs calculs se basent sur des fréquences des marqueurs. Or la France est un pays avec des régions très diversifiées, et donc avec des origines, non pas différentes, mais dans des proportions différentes. Une moyenne française pour chaque marqueur donnera toujours des fréquences plus basses que l'Angleterre ou l'Espagne.
Donc un composant "France" est à abandonner! Il faudra plusieurs composants français , mais il y aura toujours des régions intermédiaires, on ne peut pas faire autrement.

Autre problème, celui-là est lié à Notre République Française, une et indivisible et donc par principe, contraire à la volonté de se différencier des autres par son ethnicité! Et il y a beaucoup trop de français qui pensent cela. Le problème n'est pas notre constitution, mais la volonté de certains de l'appliquer à la lettre sans discernement. (Comme d'autres extrémistes avec le Coran)
Donc dans un environnement hostile à la génétique des populations, je ne vois pas qui pourrait faire des tests fiables des français et pour chaque grande région française. La recherche en France dans ce domaine est nulle. Même des généticiens français connaissent rien dans ce domaine! Certains pensent que les humains se sont toujours mélangés depuis la nuit des temps, et qu'aucun test ADN ne peut être fiable!

Excusez-moi pour ce passage un peu "politique", mais je pense que c'est un aspect qu'on ne peut pas ignorer!

jerome4
male
Mensagens: 6631
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
Il y a aussi un autre aspect de la génétique des populations.
Je me suis toujours intéressé à l'histoire humaine, nos origines jusqu'à maintenant.

En 10 ans, la génétique a apporté plus de réponses qu'en plus de 100 ans d'archéologie!
Des grandes énigmes sont maintenant résolus!
Notamment sur les Indo-Européens.
Certains pensaient qu'ils n'avaient jamais exister, d'autres avaient étayer différentes hypothèses.
Maintenant on sait grâce à la génétique! Et vous savez-quoi?
Aucun article dans des revues scientifiques ou historiques françaises!
Pourtant des découvertes comme celle-là, il n'y en a pas tellement par siècle!

Mais je crois que la vérité dérange la France bien pensante!
Si la découverte aurait été que les indo-européens n'avaient jamais existé, certainement que cela aurait fait la Une des journaux!

florian1979
male
Mensagens: 5
Árvore : Gráfico
Ver a árvore genealógica

Re: Re:

Mensagem 04 agosto 2018, 14:26

jerome4 Escreveu:
04 agosto 2018, 13:57
florian1979 Escreveu:
04 agosto 2018, 13:06
Après pas mal d'échanges avec le SAV de MyHeritage, et quelques recherches, j'en suis venu à une conclusion assez proche de celle de cai000040.

MyHeritage offre un service qui n'en est qu'à ses débuts. Ils se basent sur un pool d'ADN de 42 populations de base, mais l'ethnie "France" n'est pas définie. N'est pas encore définie je devrais dire. Y a 1 an et demi, ils avaient 36 ethnies de base, maintenant il en ont 42. Petit à petit ils affinent leurs références en ajoutant de nouvelles ethnies, mais ils m'ont expliqué que c'était très difficile, très chronophage.
L'ethnie France, comme l'ethnie Allemande, Suisse ou Hollandaise par exemple sont très difficiles à différencier car elles sont historiquement le croisement de plein de populations différentes entourant cette zone géographique. C'est pour ça qu'on y retrouve un ADN très proche des ADN "ibère", "italien", "anglais"...etc... En analysant l'ADN d'un français, leur algorithme va l'associer à l'ADN de l'une de ces ethnies très proches, et c'est pour ça que leur algorithme m'a trouvé un ADN à 64% anglais. C'est pas aberrant, c'est juste que 64% de mon ADN est très similaire à leur référence d'ADN anglais. Après, je n'ai absolument aucun ancêtre anglais connu dans les 12 dernières générations, c'est pour ça que j'ai été surpris. J'ai peut-être un ADN en partie anglais effectivement, certainement pas purement anglais à 64%, mais j'interprête leurs résultats comme étant 64% d'un ADN très similaire à l'ADN anglais. Ce n'est pas non plus aberrant car une grosse partie de mes ancêtres vient de Bretagne...

La seule chose que je ne comprends pas, c'est pourquoi j'ai zéro pourcent d'ADN qu'ils appellent "ouest et nord européen", qui correspond à une zone qui s'étend du nord de la France à l'Allemagne. J'ai retrouvé beaucoup d'ancêtres qui viennent particulièrement de cette zone. C'est la seule chose qui me fait encore douter sur la fiabilité de leur test.

Pourquoi arrivent-ils à distinguer des ADN anglais, irlandais et écossais mais pas Français ? Je pense que c'est purement marketting. Leur marché principal est le marché américain. Ils ont dû concentrer leurs premiers efforts sur ce type d'ethnies. Mais ça ne veut pas dire que dans le futur ils vont en rester là, au contraire. Je pense sincèrement qu'ils vont continuer de travailler et de regrouper des données pour enfin que des ADN qu'ils appelleront Français, Allemands... existent. Je pense aussi que distinguer de telles ethnies sera contestable malgré tout, les populations françaises et allemandes étant issues d'un tel brassage... Mais bon, histoire de marketting encore, ils devront tôt ou tard satisfaire leurs clients Français et Allemands, et être capable de distinguer ces ethnies, que ce soit contestable ou non.

Bref, en conclusion, le service proposé par MyHeritage n'est pas un mauvais service je pense, c'est juste qu'il en est à ses débuts et que pour un Français qui s'attend à ce qu'on lui dise qu'il a X% d'ADN français, et bien forcément c'est un peu décevant pour le moment. On en est qu'au début de ce type de service de toute manière, ça ne peut que s'améliorer. Après, quelle boite sortira du lot en premier à la fin ? MyHeritage ? 23andme ? Une autre ? On ne peut pas deviner pour le moment !
Je pense que vous êtes très optimiste...
Leurs calculs se basent sur des fréquences des marqueurs. Or la France est un pays avec des régions très diversifiées, et donc avec des origines, non pas différentes, mais dans des proportions différentes. Une moyenne française pour chaque marqueur donnera toujours des fréquences plus basses que l'Angleterre ou l'Espagne.
Donc un composant "France" est à abandonner! Il faudra plusieurs composants français , mais il y aura toujours des régions intermédiaires, on ne peut pas faire autrement.

Autre problème, celui-là est lié à Notre République Française, une et indivisible et donc par principe, contraire à la volonté de se différencier des autres par son ethnicité! Et il y a beaucoup trop de français qui pensent cela. Le problème n'est pas notre constitution, mais la volonté de certains de l'appliquer à la lettre sans discernement. (Comme d'autres extrémistes avec le Coran)
Donc dans un environnement hostile à la génétique des populations, je ne vois pas qui pourrait faire des tests fiables des français et pour chaque grande région française. La recherche en France dans ce domaine est nulle. Même des généticiens français connaissent rien dans ce domaine! Certains pensent que les humains se sont toujours mélangés depuis la nuit des temps, et qu'aucun test ADN ne peut être fiable!

Excusez-moi pour ce passage un peu "politique", mais je pense que c'est un aspect qu'on ne peut pas ignorer!
L’approche est intéressante !
Quand je dis que déterminer un ADN « France » pourrait être contestable, c’est exactement ça. Ça n’existe pas, y a trop de nuances à faire. Mais ce sera probablement créé par MyHeritage pour des raisons marketing, à tord ou à raison !

rrrrrrd
male
Mensagens: 407
Autre problème, celui-là est lié à Notre République Française, une et indivisible et donc par principe, contraire à la volonté de se différencier des autres par son ethnicité! Et il y a beaucoup trop de français qui pensent cela. Le problème n'est pas notre constitution, mais la volonté de certains de l'appliquer à la lettre sans discernement. (Comme d'autres extrémistes avec le Coran)
Donc dans un environnement hostile à la génétique des populations, je ne vois pas qui pourrait faire des tests fiables des français et pour chaque grande région française. La recherche en France dans ce domaine est nulle. Même des généticiens français connaissent rien dans ce domaine! Certains pensent que les humains se sont toujours mélangés depuis la nuit des temps, et qu'aucun test ADN ne peut être fiable!
Passage fort intéressant, en effet la république n'ayant pas hésité à verser le sang de français, nie toute question de "sang" pour son peuple, faisant d'un individu présent sur le sol depuis 5 min un Français au même titre qu'un autochtone, après voir dit cela nul étonnant de ne voir aucun marché s'ouvrir sur la question de la génétique des populations, question qui vous vaudra immédiatement d’être traité de tous les noms.

jmd6
male
Mensagens: 25
Árvore : Não gráfico
Ver a árvore genealógica
bricor Escreveu:
03 agosto 2018, 08:58
cai000040 Escreveu:
21 julho 2018, 21:06
Donc ce test a été conçu par des gens qui ont ignoré la France et ne peut pas être utilisé correctement. (je suis polie :lol: )
Je pense que vous tirez une conclusion hâtive et erronée.
a) L'interprétation est fondée sur une analyse statistique des tests réalisés. La loi française n'autorise les tests que s'ils sont ordonnés par une autorité judiciaire ou médicale. Cela suffit à expliquer l'absence (ou la sous-représentation) des français.
b) La notion de pays n'a pas grand sens. Chacun des polymorphismes examinés et sur lesquels se fonde la répartition donnée par les études est intervenu à une époque plus ou moins lointaine (ou même proche) de l'évolution humaine.
c) L'essentiel des travaux que vous évoquez est dû à des américains (USA). La population des Etats-unis est dans sa presque totalité issue d'immigrants. N'ayant pas de généalogie, beaucoup d'américains essaient de se retrouver des racines et les entreprises commerciales leur vendent ce qu'ils veulent trouver, d'où ces découpages ethniques (anglais, irlandais, écossais, français,...). Il y a là encore une différence sociétale majeure avec la France qui interdit les statistiques ethniques.
d) Pour ces travaux de découpage ethnique conduisant à proposer des pourcentages par pays, les chercheurs recherchent en général des personnes (dont l'ADN a été testé) et dont les 4 grand-parents (et davantage si possible) sont nés dans une même petite région (50 miles par exemple). Lorsqu'ils disposent d'un échantillon suffisamment nombreux pour une région donnée, ils peuvent en tirer des statistiques associées à cette région. Vous remarquerez d'ailleurs que ces découpages ne sont pas associés à des dates. Les défnitions d'haplogroupes et quelques analyses récentes de restes humains préhistoriques permettent tout juste d'essayer de deviner ce qu'ont pu être les mouvements de peuplement à la surface terrestre, et c'est déjà beaucoup.

Responder

Voltar para “Généalogie génétique”