Levantamentos colaborativos

Registos civis (Casamentos) - Gouey, Manche, França

Dia
18
Mês
ventose
Ano
An 6
Nome marido
DUFRENE
Nome próprio marido
Pierre Charles Gabriel
Nome próprio pai do marido
Antoine
Nome mãe do marido
LEHOULIER
Nome Próprio da Mãe do Marido
Marie
Nome mulher
QUINTAL
Nome próprio mulher
Marie Françoise
Nome próprio pai da mulher
Pierre
Nome mãe da mulher
MORISET
Nome próprio mãe da mulher
Marie

Registos civis (Casamentos)

Gouey, Manche, França
Período : 1793 - 1818
Carregar : 17 de fev. de 2020
Gouey est une ancienne commune française du département de la Manche. La commune a été rattachée en 1818 à Portbail bien que celle-ci ait moins d'habitants. Les deux paroisses avaient déjà fusionné en 1803 à la suite du concordat même si la paroisse Notre-Dame de Portbail fut rétablie à titre de succursale par ordonnance entre le janvier 1827 et janvier ... (Ver mais) Gouey est une ancienne commune française du département de la Manche. La commune a été rattachée en 1818 à Portbail bien que celle-ci ait moins d'habitants. Les deux paroisses avaient déjà fusionné en 1803 à la suite du concordat même si la paroisse Notre-Dame de Portbail fut rétablie à titre de succursale par ordonnance entre le janvier 1827 et janvier 1909. Les deux églises sont si près que le dicton disait qu'« Entre Port-Bail et Gouey, il ne croit ni herbe, ni bled ». Portbail constituait la partie du port alors que Gouey se situait dans les terres. (Ver menos)
Gouey est une ancienne commune française du département de la Manche. La commune a été rattachée en 1818 à Portbail bien que celle-ci ait moins d'habitants. Les deux paroisses avaient déjà fusionné en 1803 à la suite du concordat même si la paroisse Notre-Dame de Portbail fut rétablie à titre de succursale par ordonnance entre le janvier 1827 et janvier ... (Ver mais) Gouey est une ancienne commune française du département de la Manche. La commune a été rattachée en 1818 à Portbail bien que celle-ci ait moins d'habitants. Les deux paroisses avaient déjà fusionné en 1803 à la suite du concordat même si la paroisse Notre-Dame de Portbail fut rétablie à titre de succursale par ordonnance entre le janvier 1827 et janvier 1909. Les deux églises sont si près que le dicton disait qu'« Entre Port-Bail et Gouey, il ne croit ni herbe, ni bled ». Portbail constituait la partie du port alors que Gouey se situait dans les terres. (Ver menos)